Visite du Machu Picchu

Ca y est, l’heure est enfin arrivée !! Après 7 jours d’un trek éprouvant, le moment est venu pour nous d’accéder à son ultime étape et pas la moindre, le Machu Picchu !!

Venir jusqu’à Agua Calientes

Si vous avez bien suivi nos Ad-ventures, vous savez donc que nous avions choisi de rallier le village de Cachora, situé à 166 km à l’ouest de Cusco, au Machu Picchu par un trek d’une semaine en passant par les ruines du Choquequirao. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours aller jeter un coup d’œil sur notre article ;) .

Mais ce n’est pas la seule voie pour arriver ici depuis Cusco. Si vous êtes branchés trek, sachez que vous pouvez aussi faire faire ce trajet via l’Inca trail, mais attention, il est vraiment bondé et très demandé, il faut donc le réserver pas mal de temps à l’avance. Autre soucis, son accès est très règlementé et vous ne pourrez donc pas y aller sans agence au prix parfois prohibitif.

Dernière solution de trek à notre connaissance (mais il en existe peut-être d’autres), le trek du Salcantay qui vous permet là encore de rejoindre le Machu Picchu.

Bien entendu, les treks ne sont pas les seuls moyens d’accès, ce sont même les moins utilisés. Depuis Cusco de nombreuses agences vous vendront des tickets de bus aller-retour pour 70 NS/pers. Si vous préférez vous débrouiller tout seul, il est aussi possible de prendre un collectivo depuis Cusco jusqu’à Santa Maria (25 NS/pers en mini van pour 5h de trajet ou 15 NS/pers en bus mais là le trajet dure 8h), puis un second vers Santa Teresa (10 NS/pers pour 1h de trajet) et enfin un dernier qui vous amènera jusqu’à Hydroelectrica (5 NS/pers pour 25 minutes de trajet). Malgré les changements, tout s’enchaine très bien et il y a de nombreux collectivos.

La dernière solution que vous avez, qui est de loin la plus rapide mais aussi la plus cher, est de prendre un collectivo jusqu’à Ollataytambo (10 NS/pers depuis Cusco) puis de prendre le train qui vous amènera directement à Agua Calientes. Ici, les prix varient énormément d’une agence à l’autre et de la classe choisit mais il est apparemment possible d’avoir un aller-retour pour 100$ environ.

A l’exception de cette dernière option et de l’Inca trail, vous arriverez dans la ville d’Hydroelectrica. De là, deux possibilités pour vous. Soit vous prenez le train jusqu’à Agua Calientes, soit vous marchez le long des rails. Cette dernière solution est la plus utilisée, mais un petit conseil si vous la prenez : habillez-vous en pantalon et ayez un haut à manches longues car des mouches (ou moustiques on ne sait pas trop) viendront par essaims entier pour vous piquer. Quand on voit les jambes et les bras de certains touristes, on est bien content de s’être protégé !!

Train pour le MAchu PIcchu Pérou

Agua Calientes, une ville uniquement touristique

Une fois arrivés à Agua Calientes, ne vous attendez surtout pas à une petite ville toute mimi. Ici, ce n’est qu’un enchaînement de bars, restaurants et hôtels. L’avantage est qu’il y en a pour tous les goûts et tous les budgets du plus serré au plus exigent. N’hésitez surtout pas à négocier les prix, surtout en basse saison. Pour notre part, nous avons trouvé un petit hôtel avec salle de bain privée pour 15 NS/pers. Bon, le hic c’est que nous n’avons jamais vu l’eau chaude qu’on nous y promettait et après 7 jours de trek, c’est quand même un coup dur…

Pour ce qui est des restaurants, nous avons été étonnement surpris par les tarifs très raisonnables de la plupart des établissements. Si vous voulez manger à moindre prix il y a également l’option marché où des repas vous seront servis pour 8 NS ou 6 NS le plat.

En revanche, là où ils se touchent royalement c’est sur les petites échoppes. Ici, les prix explosent littéralement et on a vite hâte de partir pour revenir à la raison.

Agua CAlientes P2rou

Agua Calientes Pérou Agua Calientes Pérou

Un peu d’histoire sur le Machu Picchu

Vraisemblablement, cette cité inca fut construite au milieu du XVème siècle avant d’être peu à peu désertée environ un siècle plus tard sous l’effet tout d’abord de la guerre civile inca (1531-1532) puis de l’arrivée des espagnols à Cusco (1534). Contrairement à une pensée bien répandue, bien qu’abandonnée, la cité n’en fut pas pour autant oubliée des autochtones. Les espagnols eux-mêmes en avaient connaissance mais elle ne représentait pour eux aucun intérêt à l’époque. Les sites apparaissent d’ailleurs très précisément sur des cartes de la région, notamment celles réalisées par l’américain Harry Singer (1870) ou encore l’allemand Herman Gohring (1874). Mais c’est au début du XXème siècle que le site a commencé à vraiment attirer l’attention, grâce à l’américain Hiram Bingham qui communiqua ses recherches à l’Université de Yale, à la National Geographic Society et au gouvernement péruvien et demandera l’autorisation de fouilles plus approfondies. Depuis ce jour, les recherches ont mis à jour quantité de vestiges de la cité qui continue toujours à être restaurée. En 2007, le site a été classé comme l’une des sept nouvelles merveilles du Monde. Il accueille chaque année de nombreux touristes dont le nombre est désormais plus ou moins bien contrôlé par des quotas journaliers. Depuis peu et pour préserver le site, les touristes doivent se cantonner à un circuit dans les ruines sans pouvoir aller de partout. On aime ou on n’aime pas mais personnellement, je trouve ça bien quand on voit que certains touristes n’hésitaient pas à monter sur les murs pour se prendre en photo…

13. Ruines du Machu Picchu

Tickets pour le Machu Picchu

Là encore, pas mal de solutions s’offrent à vous pour l’achat de vos tickets. Premièrement, il en existe plusieurs :

  • L’entrée pour le Machu Picchu (128 NS/pers, 65 NS pour les étudiants)
  • L’entrée pour le Machu Picchu + l’accès à la Montaña (142 NS/pers, 72 NS pour les étudiants)
  • L’entrée pour le Machu Picchu + l’accès au Huayna Picchu (152 NS/pers, 77NS/pers pour les étudiants)

Ensuite, pour les réserver vous pouvez :

  • Passer par une agence à Cusco
  • Vous rendre dans l’office officiel de vente de ticket de Cusco
  • Les prendre directement à Agua Calientes (à côté de la place principale)
  • Les réserver par internet puis les imprimer. Attention toutefois au site que vous utilisez car nous avons croisé un couple de français ayant réservé leurs tickets en ligne pour au final se rendre compte qu’il s’agissait d’une arnaque alors que c’était dans les premier résultats de Google… Le site du gouvernement péruvien est en revanche sûr (http://www.machupicchu.gob.pe/).

Si vous êtes sûrs et certains de votre date de visite, autant les réserver en avance pour être sûr d’avoir de la place, surtout en pleine saison. Pour notre part nous arrivions d’un trek et nous ne savions pas avec certitude en combien de jours nous allions arriver. Nous n’avons donc rien réservé et nous les avons pris directement sur place la veille de notre visite. Bon en même temps, nous étions en période ultra creuse donc nous ne risquions pas grand-chose.

45. Chemin pour le Machu Picchu Pérou

Montée jusqu’au Machu Picchu

Une fois nos tickets en poche, nous passons une soirée tranquille en nous remettant peu à peu de notre trek et allons nous coucher assez tôt pour être en pleine forme le lendemain matin. Si vous êtes téméraires, vous pouvez y aller dès l’ouverture des portes à 5h du matin puis monter les marches le plus vite possible pour arriver dans les premiers en haut. Sauf que pour nous, étant épuisés par notre trek et Adeline ayant toujours très mal à la cheville, nous décidons de ne pas se presser. De toute manière, vue la météo pourrie que nous avons eu ces derniers jours, on s’attend à découvrir la pluie à notre réveil…

Sauf que le lendemain matin, je me lève vers 6h après une bonne nuit de sommeil et vais voir dehors ce que dit le temps. Verdict : Un grand ciel bleu sans aucun nuage à l’horizon. Cela fait presque une semaine que nous n’avons pas vu le soleil, je remonte donc en trombe dans la chambre pour dire à Adeline qu’on part tout de suite !!!

Quelques minutes plus tard nous avons rechaussé nos chaussures encore trempées et nous nous dirigeons vers le début des marches. Nous arrivons au bout d’une vingtaine de minutes à un poste de contrôle qui vérifie nos tickets et nos passeports (pensez bien à les prendre !!!). De là, c’est parti pour la montée des marches. Au total, il y en a 1 800 environ. Les plus rapides mettent un peu moins d’une demi-heure. Vu l’état de la cheville d’Adeline on se dit qu’on va mettre une bonne heure pour y arriver, mais au final nous mettrons 45 minutes au total. On sent que nous avons notre trek derrière nous car nous faisons la montée d’une seule traite sans ressentir de fatigue. Durant la montée, nous avons une belle vue sur le Huayna Picchu, cet espèce de pain de sucre qui rend le décor du site si particulier. Une fois en haut, nous remontrons nos passeports et tickets au guichet et nous voilà entrés dans le site !!

EN allant au Machu Picchu

 En allant au Machu Picchu

Visite du site

Une fois à l’intérieur, vite, on file au point de passage obligé pour toute personne venant au Machu Picchu, les terrasses près de l’entrée. Ici, on peut avoir une vue superbe sur le site, c’est donc tout naturellement l’un des spots photo préféré des touristes. N’étant pas arrivés dans les premiers sur le site, le monde a commencé à bien s’éparpiller sur le site mais comme il faut désormais suivre un chemin précis dans les ruines, cela canalise bien les gens et permet aussi de ne pas avoir du monde de partout sur nos photos :) . C’est un moment magique pour nous, l’aboutissement d’un long trek pour arriver enfin devant cette merveille. 

1. Machu Picchu Pérou

On en profite pour faire un maximum de photos souvenirs!! Adeline se met même à jumper malgré ça cheville, c’est le dernier jour de trek alors tout est permis!!

 Bizoux au Machu Picchu

5. Ade Machu Picchu 9. Adri Machu Picchu

8. Adri Machu Picchu

 Ade Machu Picchu

 Nous deux Machu Picchu

El puente del inca

En remontant les terrasses qui dominent la cité, on arrive vers un chemin menant au pont des incas. Il s’agit d’un passage à flanc de falaise qui a été aménagé à un endroit pour le passage des hommes sur une paroi pratiquement lisse.

 Puente del Inca

Autre point de vue

Sur notre chemin de retour vers le site principal, nous arrivons sur d’autres terrasses sans presque personne dessus et qui offrent pourtant un autre point de vue sur le Machu Picchu tout aussi beau que le premier. Cerise sur le gâteau, on a également une belle vue d’ensemble, puisqu’en plus de voir les ruines de la cité inca, nous avons également une vue plongeante sur la vallée qui serpente autour du site.

10. machu Picchu

Vue du Machu Picchu

La visite des ruines

Il est possible de prendre un guide pour faire une visite des ruines, il y en a beaucoup à l’entrée qui vous proposeront leurs services, mais pour notre part, nous avons décidé de la faire seuls. On nous avait distribué un petit dépliant avec le plan du site et quelques informations, cela nous suffisait, d’autant plus qu’Adeline avait fait une visite guidée trois ans auparavant.

Une fois ça vu, nous pouvons redescendre dans le cœur du site et évoluer au milieu des ruines incas. L’architecture est comme toujours très particulière et c’est avec beaucoup d’admiration qu’on regarde les énormes blocs de pierre taillés et parfaitement ajustés entre eux. Certains sont vraiment immenses !!

Le chemin de la visite se poursuit ensuite dans une zone d’habitations et nous errons au milieu des ruines un bon moment. Le soleil est toujours présent pour notre plus grand bonheur, lui qui nous avait tant boudé ces derniers jours.

Nous terminons ensuite notre parcours par un passage de terrasses agricoles avant de regagner la sortie. En tout, nous serons restés sur le site un peu plus de 3h30 et nous en avons vraiment pris plein les yeux !!

28. tres ventanas Machu Picchu Pérou

22. Ruines du Machu Picchu 19. lamas Machu Picchu

20. Machu Picchu

25. Ruines du Machu Picchu
16. tres ventanas Machu Picchu 21. Ruines du Machu Picchu

27. Ade Machu Picchu Pérou

Un tampon dans le passeport et une rencontre inattendue

tampon Machu PicchuA la sortie du site, il est possible de faire tamponner son passeport pour y avoir un souvenir supplémentaire de notre passage ici. On fait donc la queue pour le faire puis une fois notre passeport tatoué une nouvelle fois une voix s’élève derrière nous. « Adrien ?? » Sur le coup on ne comprend pa trop, on se retourne et là, paf, nous voyons Pascal et Dorothée (Et si c’était possible), un couple de voyageurs belges que nous avions rencontré en Thaïlande en février 2015 !!! La rencontre improbable à l’autre bout du Monde !!

Tout content de se retrouver nous descendons et passons l’après-midi tous ensembles. Pour nous remercier de nos conseils sur notre blog qui leur ont bien servi durant le début de leur voyage au Pérou, ils nous invitent super gentiment au resto !! Au menu, une super bonne pizza cuite au feu de bois !!! Encore un grand merci à vous les amis !!!

 tous les quatres au restaurant Agua Calientes

 Adri et Pascal Agua Calientes Pérou Ade et Dorothée Agua Calientes P2rou

Nous 4 Agua Calientes Pérou

Retour sur Cusco

Après une bonne journée de visite et de retrouvailles, nous rentrons dans notre hôtel pourri où une fois de plus, l’eau chaude ne fonctionne pas… Un peu blasés, on s’endort en se disant que c’est la dernière nuit. C’est vers 5h du matin que nous nous réveillons le lendemain. Le matelas, à la hauteur qualitative de l’hôtel nous a fait passer une nuit inconfortable et nous décidons donc de partir au plus vite pour rentrer à Cusco. On allume la lumière et surprise !!! Plus d’électricité !! La chambre ne possédant pas de fenêtre, c’est à la frontale que nous devons faire nos sacs avant de partir un peu après 6h

Dehors, le beau temps est de nouveau là et c’est donc au sec que nous marchons le long des rails pour rejoindre Hydroelectrica. La cheville d’Adeline est toujours douloureuse mais nous arrivons néanmoins à la fin de la marche au bout d’un peu moins de 2h30. Il n’est pas encore 9h00, l’endroit ne grouille donc pas de monde. Toutefois, un collectivo est présent et nous propose de nous emmener jusqu’à Santa Maria pour 15 NS/pers, il faut juste attendre au moins une troisième personne. Mais à cette heure-ci, personne ne vient et au bout d’un quart d’heure nous négocions le trajet à 40 NS pour tous les deux. Un peu plus d’une heure plus tard, nous enchainerons par un collectivo de Santa Maria à Cusco pour 25 NS/pers les 5 heures de trajet. Nous aurions aussi pu prendre le bus (15 NS/pers) mais celui-ci mettait beaucoup plus de temps et nous étions franchement trop crevé de notre semaine pour ça. C’est donc en milieu d’après-midi que nous retrouvons l’ancienne capitale de l’Empire Inca, où un orage nous accueille en nous trempant….Pour changer !!!

44. Chemin pour le MAchu PIcchu Pérou

Fin du Pérou

Cette visite du Machu Picchu marquait pour nous la fin de notre périple dans le pays. Après quelques jours de repos et de remise à jour sur le blog à Cusco, nous prendrons dans quelques jours un bus direction le lac Titicaca et la Bolivie pour de nouvelles ad-ventures !!

40. Adri rail pour le MAchu Picchu

 Infos pratiques pour vous futurs voyageurs ;)

Entrées au Machu Picchu :

  • Entrée pour le Machu Picchu (128 NS/pers, 65 NS pour les étudiants)
  • Entrée pour le Machu Picchu + l’accès à la Montaña (142 NS/pers, 72 NS pour les étudiants)
  • Entrée pour le Machu Picchu + l’accès au Huayna Picchu (152 NS/pers, 77NS/pers pour les étudiants)

 

Transports : 

Collectivo Hydroelectrica -> Santa Teresa : 5 NS/pers

Collectivo Santa Teresa -> Santa Maria : 10 NS/pers

Collectivo Santa Maria -> Cusco : 25 NS/pers

Bus local Santa Maria -> Cusco : 15 NS/pers (mais beaucoup plus long que le collectivo)

Collectivo Cusco -> Hydroelectrica -> Cusco : 70 NS/pers pour l’aller-retour

Hébergements :

Il y en a pour tous les goûts à Agua Calientes mais évitez si possible l’Antarki Hostal. Même à 15 NS/pers la nuit, cela reste cher pour ce que c’est…