Une semaine aux Galàpagos

Ça y est, c’est le grand jour !! De retour à Quito après notre petite boucle en Équateur, il est temps pour nous de reprendre la direction de l’aéroport et d’embarquer dans l’avion qui nous amène aux paradis sauvage : les îles Galapagos !!!

Un rêve d’enfant

Après l’île de Pâques qui nous avait fait rêver depuis tout petit avec les reportages et livres qu’on avait vu, c’est au tour de cet archipel situé en plein sur l’Équateur et qui dépend du pays du même nom, de nous accueillir !!

Iguane de mer Galápagos

Des transports, des transports et encore des transports…

Debout donc avant l’aube à Quito pour prendre un taxi à 6h00 du matin direction l’aéroport. Une fois là-bas, on a la bonne surprise de découvrir que les taxes d’aéroport pour les Galapagos ne sont plus de 10$ comme indiqué dans le guide, mais de 20$ depuis mars 2015 -_- …

Une fois cette formalité effectuée, on passe au contrôle des bagages pour vérifier que nous n’apportons rien de périssable sur les îles.

Après tout ça, on peut enfin faire enregistrer nos sacs et prendre notre vol !!!

Environ 3 heures plus tard (et une escale par Guayaquil), nous atterrissons enfin sur l’archipel… Enfin, ça, c’est ce que l’on croyait, car à quelques mètres du sol, l’avion remet les gazs et nous voilà reparti dans les airs… Apparemment, le vent trop violent empêche l’atterrissage… Adeline faisait des yeux ronds, pas du tout rassurée.

Quelques minutes plus tard, deuxième tentative, cette fois-ci couronnée de succès !! Wouhou !! Tout le monde applaudit, nous voilà de nouveau sur terre !!!

De là, on commence la longue attente du passage à la « douane » qui nous déleste au passage de 100$ par personne de droit d’entrée. On récupère nos sacs, prenons un bus (gratuit) jusqu’à un embarcadère, montons dans un bateau pour nous rendre sur l’île de Santa Cruz (1$ par personne pour la petite traversée) puis prenons un bus (2$) pour la ville située tout au sud de l’île (nous débarquions tout au nord). Une fois arrivés en centre-ville il nous faut encore prendre un taxi (1$) pour nous rendre à notre hébergement. Ouf, on n’en voyait plus le bout !!

.Navette Santa Cruz Galápagos

Premiers pas sur l’île

Prenant l’avion entre midi et deux, on pensait vraiment qu’on allait avoir un repas de servi à bord, on misait même dessus !! Au final, grosse déception pour nos estomacs, les hôtesses ne nous apportent que des petits paquets de chips et des cacahuètes… C’est donc avec une certaine faim que nous arrivons à destination. Après avoir enfilé une tenue plus adéquate à la situation (on quitte la fraîcheur de Quito et de ses presque 3 000 m d’altitude, pour les 30°C des Galápagos), fidèles à notre réputation de goulus (Pauline est d’ailleurs aussi pleinement dans cette catégorie), on se met à la recherche d’un almuerzo pour remplir nos panses. À quelques encablures de notre chambre, nous dénichons un bouiboui tenu par une petite mamie toute contente de voir débarquer chez elle 3 touristes. Elle nous prend en photo avec son téléphone et dit fièrement aux locaux qui mangent aussi ici que nous avons fini nos assiettes. :)

Rassasiés nous voulons profiter de la fin de la journée pour voir un peu plus de la ville. On se dirige donc vers le port, et là, première surprise, 2 lions de mer sont en train de faire la sieste à quelques mètres de nous. On s’approche pour les voir de plus près jusqu’à ce qu’on s’aperçoive que des iguanes de mer sont en train de faire bronzette à quelques centimètres de nos chaussures !! Ayant la même couleur que les rochers sur lesquels ils sont vautrés, on ne les avait même pas remarqué !!

Lion de mer Galápagos

Lion de mer Galápagos Iguane de mer Galápagos

Crabe Galápagos

Pelican Galápagos

Pélican Galápagos

Continuant un peu plus vers le débarcadère, un policier nous indique qu’il y a une lagune à aller voir pas très loin. Nous nous rendons donc à Las Ninfas pour faire un petit tour sur les différents pontons et y passer la fin de la journée.

Lagune Santa Cruz Galápagos

Deuxième journée sur l’île

- Las Grietas

On se lève pas trop tard pour essayer de rentabiliser au mieux notre première vraie journée sur l’île !! Après le petit déjeuner, nous partons donc pour Las Grietas, une petite rando près de la ville. Pour y accéder, on prend d’abord un petit bateau (0,60$ par personne) qui nous fait traverser le port et nous amène à l’entrée du sentier. De là, nous évoluons dans un paysage très sec où les cactus sont dans leur éléments, jusqu’à un petit canyon au fond duquel coule un petit cours d’eau où l’on peut se baigner et faire du snorkelling. L’endroit était d’ailleurs bien remplis !!

Las Grietas Galápagos

Lézrad Galápagos Héron Galápagos

Héron Galápagos

Lézard Galápagos

Les Ads aux Galápagos

Les plus grosses tortues terrestres

Une fois de retour en ville, nous décidons d’enchaîner en allant voir des tortues terrestres au centre de l’île. Pour ça, deux solutions : un taxi qui prendra entre 15 et 20 $ ou bien un chiva (camion dans lequel on a aménagé des siège en bois. Rustique mais efficace) à 1$ par personne… Nous n’avons pas hésité longtemps :) . Celui-ci nous dépose dans la petite bourgade de Santa Rosa, à quelques kilomètres du ranch aux tortues. On marche donc jusqu’à celui-ci. Au départ, on était un peu sceptique car on s’imaginait des sortes d’enclos dans lesquels seraient parquées ces tortues terrestres, mais une fois sur place, on a la bonne surprise de voir qu’il s’agit d’un parc dans lequel elles évoluent librement. On nous prête des bottes et c’est parti pour un petit tour au milieu de ces mastodontes. On est vraiment impressionné par la taille de certains spécimens !!! Les plus grosses (et donc les plus vielles) ont la peau toute fripée, ce qui ne les rend pas tout à fait mignonnes, mais on est tout content d’en voir !!

Tortues de terre géantes Galápagos

Bottes Ranch aux Tortues Galápagos Tortues de terre géantes Galápagos

Libellule Galápagos

Tunel de Lave

Une fois notre balade finie, on remonte en direction du tunnel de lave, longue grotte d’environ 500 mètres. On entre d’un coté pour en sortir de l’autre. Un peu avant la fin fin du boyau, un peu de gymnastique, on se met presque à plat ventre pour un petit passage. Heureusement, ils ont tout prévu et un tapis est là pour vous protéger de la bouillasse qu’on trouve un peu de partout dans la caverne.

Le prix de l’entrée est compris dans celui du ranch des tortues (3$) mais n’ayant vu personne à l’entrée du tunnel (ni dedans, ni à la sortie non plus d’ailleurs) on se demande si c’est vraiment payant… Un câble parcouru d’ampoules éclaire le passage durant toute la traversée.

Tunnel de lave Santa Cruz Galapagos Tunnel de lave Santa Cruz Galápagos

Plage: Tortuga Bay

Pour le retour, une fois à Santa Rosa, on attend à l’arrêt de bus mais au final c’est une camionette qui nous prend pour 1$ par personne. Il nous dépose à l’entrée de Tortuga bay, une plage de sable blanc qu’il va nous falloir mériter car entre l’entrée du parc et le sable de la plage, il nous faut marcher 2,5 km !! Une fois arrivés au bout, on étale les serviettes et on lézarde le reste de l’après midi.

ortuga bay Galápagos

Le soir venu, nous commençons à nous renseigner sur les différentes sorties qui peuvent être proposé, notamment celle qui nous permet de nager avec des lions de mer !!! Première désillusion : le prix. 85$ par personne la sortie de quelques heures (la plus cher montait à 115$). Après cette première pilule, le couperet tombe : il n’y a plus que deux places pour le lendemain… L’affaire est réglée, nous sommes 3 !! Mais en discutant un peu avec le mec de l’agence, il nous apprend qu’il est aussi possible de faire ce genre de sortie sur l’île d’Isabella (sur laquelle nous allons deux jours plus tard) et qu’apparemment on y voit beaucoup plus de choses. On relativise donc.

Le lendemain matin, un peu maso surement, on retourne à Tortugabay pour faire du snorkelling sur la plage cachée cette fois.

C’est là qu’on revoit les iguanes de mer vautrés dans le sable en train de faire bronzette. On passe à côté (en respectant les 2 mètres de distance réglementaire) d’eux sans qu’ils n’en aient apparemment rien à faire. C’est vraiment curieux comme sensation de voir qu’ils n’ont pas peur de l’homme mais on trouve ça génial !

Iguane de mer Galápagos

On nous avait promis plein de choses ici, mais une fois sur place, d’une, on la trouve blindée et pour couronner le tout, la visibilité est à 1,5 m … En gros, on ne voit rien ou presque. Gros coup de chance tout de même, au moment où j’en avait marre et que je disait à Adeline que j’allais rentrer, je tombe sur 2 tortues marines juste devant moi. Comme quoi, il y avait des choses à voir mais la mauvaise visibilité masquait vraiment tout.

Tortuga bay Galápagos

Cette même journée, nous avions également prévu d’aller sur la plage de El Garrapatero mais une fois de retour en ville, lorsque nous commençons à demander à des taxis, ceux-ci nous annoncent des prix exorbitants : entre 25 et 35 $ pour faire les 23 km aller-retour… Pour mémoire, la veille, la même distance en Chivas puis taxi nous avait couté 6$ à 3… Du coup, nous abandonnons l’idée de nous y rendre et allons plutôt découvrir la plage de la station Darwin. Là, pas de sable blanc, mais surtout des coquillages, et très peu d’accès à la mer qui est de toute façon bien agitée. On se repose donc sur nos serviettes.

Plutôt déçus par l’île de Santa Cruz

Je vous l’ai dit, les Galápagos, c’était un rêve de gosse qui s’apparentait vraiment à un paradis sauvage dans lequel évoluent tout un tas d’animaux. J’attendais donc ça avec beaucoup d’impatience. Mais je dois bien avouer qu’après ces quelques premiers jours passés sur l’île de Santa Cruz, on commençait à se dire « tout ça pour ça ??!! ». La moindre chose ou presque que l’on veut faire est payante et souvent à des prix exorbitants (160$ pour 2 plongées soit le double de ce que nous avions payé à Tahiti !!!) et mis à part quelques lions de mer ici et là, nous ne voyons pas non plus tant de choses que ça… C’est donc vraiment déçus que nous finissons notre passage sur l’île de Santa Cruz et plein d’espoir pour Isabella.

Iguane de mer Galápagos

Départ pour l’île d’Isabela

Le lendemain, debout à 6h car on doit être à 6h45 au débarcadère pour la traversée entre les deux îles. On fouille nos sacs pour vérifier qu’on n’amène pas des fruits et légumes sur l’île puis nous attendons notre bateau. Là, grosse blague : on doit payer le taxi boat jusqu’à notre bateau (0,5$ par personne pour 50 mètres). Même si le prix peut sembler dérisoire, on trouve ça vraiment abusé que ce ne soit pas compris dans les 30$ de traversée que nous a couté le billet ou bien que notre bateau ne vienne pas à quai.

Une fois à bord, on s’installe donc et nous voilà partis pour deux heures de traversée qui nous secoue énormément.

Arrivés sur Isabella, on doit payer pour le taxi boat (1$ par personne cette fois) pour moins de 30 secondes de bateau… Là encore, on ne comprend pas pourquoi le bateau ne vient pas s’amarrer au quai. On commence donc à en avoir un peu marre de payer pour tout et une fois sur le ponton, rebelote, une taxe de 5$ par personne nous est demandée à notre arrivée. À croire que les 100$ versés à notre arrivée sur l’archipel ne suffisaient pas.

Isabela Galápagos

Bon, en contre-partie, nous avions droit à un défilé de lions de mer et de pingouins qui nageaient juste à côté du ponton. Ça nous a redonné le sourire et on s’est dit qu’on risquait de voir beaucoup plus de choses ici !!

Lion de mer Galápagos Pingouin qui nage Galápagos

Première réconciliation avec les Galápagos

- Concha de Perla

Une fois arrivés à la Guest House, on pose nos sacs puis on retourne vers la mer pour du snorkelling au ponton de Concha de Perla près du port.

Pour y arriver, il nous faut passer par un ponton de 250 mètres, où bon nombre de lions de mer ont décidé de faire la sieste. Perso, on adore !!!

Lion de mer Galápagos

Lion de mer Galápagos

Le lion de Mer est roi ici

Adri Galápagos

Comme si ça ne pouvait pas m’arriver ailleurs, je chope pour la seconde fois du voyage un bouton de fièvre… Bon, rien à voir avec le truc complètement dégueu que j’avais eu à Bali, mais ça m’empêche quand même de faire du snorkelling (l’eau salée sur une plaie, c’est quand même pas ce qu’il y a de mieux, surtout quand on doit partager le masque et le tuba… C’est donc Adeline qui en profite. Au bout d’un moment, le courant la déporte dans un canal qui rejoins le port et elle peut ainsi nager à côté des pingouins et des lions de mer !! On commence à sentir qu’Isabela nous réserve de bien belles surprises !! Bon, par contre, une fois là bas, elle s’est fait rappeler à l’ordre plusieurs fois par des locaux qui lui disaient que pour nager avec des pingouins ou des lions de mer, il fallait payer une excursion… :/

pinguins île d'Isabela Galapagos

Elle a tellement aimé le spot, qu’un matin, on s’est motivé pour y aller tôt et à 7h, elle entrait dans l’eau. Bien fraîche, mais il n’y avait personne en vue, en revanche, sous l’eau elle a pu nager avec des tortues, des raies, un iguane de mer des lions de mer et voir plein de poissons et des étoiles de mer !! Noël quoi :)

58.Lion de mer Galápagos

poisson île Isabella Galapagos iguane de Mer île d'Isabella Galapagos
étoile de Mer île d'Isabela Galapagos

Tortues ile d'Isabela Galapagos

Raie ile d'Isabella Galapagos 60.Lion de merc Galápagos

Bébé lion de mer Galapagos

La plage

Contrairement à Santa Cruz où il fallait marcher 2,5 km avant d’atteindre la plage, ici elle se trouve juste à la sortie de Puerto Villamil. Le sable blanc et fin qui plonge dans l’océan donne des couleurs turquoise, ajoutant un coté paradisiaque aux lieux. Vu la chaleur de certains jours, on était bien content d’y faire un petit plouf !!

Jump Ade Galápagos

Puerto Villamil

Contrairement à l’île de Santa Cruz, nous retrouvons à Isabela une ville plus sauvage, sans route bétonnée. Ce n’est pas grand chose, mais ça nous parait tout de suite beaucoup plus nature. Toutefois, on voit pas mal de travaux en cours sur les voiries et on imagine bien que cela va changer des les années à venir…

La ville possède également un petit marché mais rien de bien exceptionnel. Il y a très peu de choix et les prix sont très élevés (encore plus que sur Santa Cruz).

DSC05622

Le mur des larmes

À l’ouest de Puerto Villamil, il est possible de faire la balade de Muro de las Lágrimas (mur des larmes). C’est sous un soleil de plomb (quelle bonne idée) que nous décidons de la faire. On commence d’abord par longer la longue plage de sable blanc, qui borde la ville pour ensuite s’éloigner du rivage et évoluer dans un paysage extrêmement aride où cactus et arbustes secs sont chez eux.

Le long du chemin, de nombreux sentiers adjacents nous permettent de découvrir quelques étangs ou autres points de vue.

Nous trois vers le mur des larmes

Isabela Galápagos Isabela Galápagos

Cactus Galápagos

Cactus Galápagos

Plage Isabela Galápagos

Au bout de quelques kilomètres, nous arrivons au mirador Cerro Orchilla qui nous permet d’avoir une vue panoramique sur le sud d’Isabela. On commence à avoir vraiment chaud là, surtout que nous n’avons pas croisé une once d’ombre depuis bien longtemps maintenant.

Isabela Galápagos Mirador

Isabela Galápagos

Quelques centaines de mètres plus loin, nous arrivons devant ce fameux mur des larmes. Large d’environ 3 mètres et haut de 5 à 6, celui-ci fut érigé par les pensionnaires du pénitencier de Puerto Villamin entre 1945 et 1959. Les conditions de travail étaient plutôt inhumaines et ont couté la vie de nombreux prisonniers.

Mur des larmes Galápagos

Sur le chemin du retour, nous voulions faire un stop dans un spot de snorkelling qu’on nous avait chaudement recommandé, sur la playa del Amor. Sauf qu’une fois sur place, nous n’avons pas trouvé le bonne endroit car, d’une, la mer était agitée et qu’en plus, il n’y avait pas d’accès à la mer via une plage mais seulement via des rochers… Bon, on s’est consolé en voyant quelques iguanes de mer un peu plus loin c’est déjà ça. ;) 

Iguane de mer Galápagos

Pour la fin de la journée, un peu accablés par la chaleur, nous décidons d’aller faire un petit saut dans la mer sur la grande plage de sable blanc qui borde la ville. On en profite pour lézarder en lisant et regardant les oiseaux qui passent vers nous sans être effrayés.

Les Ads Galápagos

Ad  Galápagos Ade Plage Galápagos

Oiseau Galápagos

Flamants roses et tortues de terre

Toujours à l’ouest de la ville, il existe une autre petite balade (mais beaucoup moins longue que la première) qui nous fait passer par des zones humides via un ponton, pour arriver à un centre de reproduction de tortues. On décide donc d’y faire un tour et le moins que l’on puisse dire c’est que nous avons bien fait, car au bout de quelques centaines de mètres, de grosses tâches roses apparaissent au milieu des étangs : les fameux flamants roses !!! Une grande première pour nous !! Leur couleur est juste impressionnante et leur façon de marcher trop drôle :D

Flamans Roses Galápagos

Flamans Roses Galápagos Flamans Roses Galápagos

Flamans Roses Galápagos

Une fois au bout du chemin, nous arrivons au centre de reproduction des tortues de terre, l’un des animaux phares des Galàpagos. Au départ, tout a commencé avec 4 mâles et 4 femelles et quand on voit le nombre d’individus qu’il y a à présent, on se dit que ça doit pas être si mal comme existence :D D’ailleurs, au moment où nous arrivions, deux tortues nous donnaient un cours de reproduction animale.

Tortue de terre Galápagos

Excursion Los Tuneles

Au départ, étant donné ce qu’on avait déjà vu juste en snorkelling, on ne voulait pas forcément payer très cher une excursion pour voir pratiquement la même chose. Sauf qu’un soir, nous parlons avec un français à notre Guest House qui venait de faire l’excursion Los Tuneles et qui avait vu énormément de choses, notamment des requins et des hippocampes. Plus il nous racontait sa journée, plus nous avions envie d’en voir autant et donc, nous nous sommes mis d’accord pour faire cette sortie. On passe donc par notre Guest House comme il nous le conseille et on tente de réserver. Pas de bol pour nous, il n’y a plus de place pour les prochains jours, les seules dispo qu’il reste sont pour le jour de notre départ. Notre bateau est à 14h30, l’excursion rentre théoriquement à 14h00, du coup on se dit que la marge est un peu juste pour nous. Le gérant nous assure qu’il n’y aura pas de problème, du coup, après quelques hésitations, nous décidons quand même de réserver. Nous gardons quand même en tête que nous n’avons pas le droit à l’erreur, car nous prenons le dernier bateau de la journée pour Santa Cruz, où nous passons une dernière nuit avant de prendre notre avion pour Quito. Bref, pas de marge possible, on doit y être à temps !!!

Le jour J, on prépare donc nos sacs et les emmenons avec nous à l’agence de l’excursion. Là, première disquette, on nous dit que vu qu’on est passé par notre guest house et pas directement par eux, la combinaison n’est pas inclue et qu’il faut payer pour en avoir une. On a su après coup, qu’en plus de tout ça, nous avions payé notre excursion 5$ de plus que les autres pour ne pas avoir de combi -_- … On décide donc de faire le tout juste en maillot. Après tout, lorsque nous sommes allés faire du snorkelling, nous n’avions rien et tout s’était très bien passé.

Nous trois île d'Isabella Galapagos

Début de l’excursion

On monte donc sur le bateau et première bonne surprise, on peut mettre nos gros sacs à dos dans la soute pour ne pas à avoir à retourner à l’agence après coup. Après une brève présentation de l’excursion par le capitaine, celui-ci met les gazs et nous voilà partis pour 45 minutes de bateau jusqu’à notre premier spot : un rocher en pleine mer où l’on peut voir quelques pingouins et lions de mer.

C’est ici normalement qu’on aurait dû avoir notre premier spot de snorkelling, mais la mer étant trop agitée et trop froide, ils décident de sauter cet étape pour passer directement à la suivante…

Pingouin Obèse Galápagos

On nous débarque donc sur le site de Los Tuneles, qui doit son nom à la multitude de tunnels de lave qu’on trouve à la surface comme sous l’eau. C’est ici que l’on peut voir des fous à pattes bleus, notamment certains en train de parader pour séduire une femelle. En les voyant faire, on a tellement rigolé tant ils avaient l’air stupides :D

Los Tuneles Galápagos

Fou à pattes bleues Galápagos Lion de mer Galápagos

.Ade Cactus Galápagos

Fou à pattes bleues Galápagos

Fou à pattes bleues Galápagos

Séance snorkelling

Après ça, il est temps pour nous d’enfiler nos masques et de sauter à l’eau !! La visibilité n’est pas parfaite mais on arrive quand même à voir quelques petites choses bien sympas ! Poissons multicolore, tortues et l’air de rien, un requin qui passe juste à côté de nous !!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est alors que notre guide nous appelle tous et nous montre chacun notre tour, une grotte sous-marine dans laquelle plusieurs requins sont en train de faire la sieste !! 4 au total !! Puis, quelques minutes plus tard, il nous rappel pour en voir une autre où cette fois-ci ils étaient 10 !! On était vraiment trop content de pouvoir en voir juste en snorkelling.

requins Galapagos

Il nous amène ensuite vers un autre spot dans lequel il veut nous montrer des hippocampes. C’est en chemin qu’Adeline, après avoir nagé avec une tortue, repère une belle nudibranche sur le fond !!

Arrivant dans la mangrove, notre guide cherche, cherche, et trouve enfin un petit cheval de mer enroulé autour d’une racine. Notre tout premier !!!

hippocampe Isabela Galapagos

Une fois ça fait, il est temps de remonter dans le bateau pour une petite pause casse-croûte. Bon, autant vous le dire, prévoyez quelque chose à manger parce que ce n’était franchement pas copieux !! Après quoi, le bateau remet en marche ses moteurs et nous voilà repartis en direction du port. Au final, nous y arrivons avec presqu’une heure d’avance, largement bon pour notre bateau navette.

Une dernière nage avec les lions de mer

Etant donnée notre avance, Adeline en profite pour aller faire une dernière baignade à côté du débarcadère. C’est le moment qu’a choisi un lion de mer pour venir vers elle et lui faire un petit spectacle perso juste devant elle !! Elle était aux anges !!

Ceci étant fait, il ne nous restait plus qu’à prendre notre bateau pour à peu près 2h30 de traversée dans une mer bien agitée avant de passer une dernière nuit sur l’île de Santa Cruz avant notre vol retour direction Quito.

Lion de Mer Galapagos

Petit bilan de cette semaine passée aux Galàpagos

Vous l’aurez compris, nous avons vraiment trouvé les îles de Santa Cruz et d’Isabela très différentes. Les premiers jours sur cette première, on doit bien dire que nous étions vraiment déçus car nous nous attendions à pouvoir voir plus de chose par nous même sans prendre des excursions qui coûtent les yeux de la tête. On se disait vraiment qu’on avait payé très cher pour assez peu de choses au final. Mais sitôt arrivés sur Isabela, notre point de vue a radicalement changé. Tout ou presque était accessible à pied et gratuitement, mis à part l’excursion que nous y avons faite.

Lion de mer Galápagos

En revanche, on ne peut pas vous cacher que notre budget en a pris un sacré coup. Tout y est exagérément cher sans compter toutes les taxes qu’on nous demande de payé à l’aéroport, à la douane ou encore au passage d’une île à l’autre… Bref, un petit craquage pas forcément en adéquation avec un budget Tour du Monde mais qui nous a permis d’en prendre plein les yeux !!! En quelques chiffres, voilà ce que ça donne comme budget pour une semaine passée là-bas :

Bilan des Galápagos

Petite précision, les taxes d’aéroport et de douanes sont inclus dans la partie Visites – Activités

Une fois ce séjour fini, c’est l’heure pour nous de repartir sur Quito mais également de dire au revoir à Pauline qui nous a accompagné durant un mois entre l’Equateur et les Galàpagos et de nous retrouver de nouveau tous les deux pour la suite de l’ad-venture !!!

Les Ads aux Galápagos

Infos pratiques pour vous futurs voyageurs ;)

Taxes :

À l’aéroport de départ, on vous soulagera de 20$ de taxe

À l’arrivée sur l’archipel 100$ par personne vous seront demandé

Transports :

- ÎLE DE SANTA CRUZ

Navette aéroport -> Débarcadère : Gratuite

Bateau Débarcadère -> Nord de Sant Cruz : 1$/pers

Bus Nord de Santa Cruz -> Puerto Ayora : 2$/pers

Taxi dans Puerto Ayora (de l’arrêt de bus à la Guest House) : 1$/pers

Taxi boat Puerto Ayora -> Début de Los Grietas : 0,6$/pers

Taxi boat Puerto Ayora -> Bateau de traversée : 0,5$/pers

- ÎLE D’ISABELA

Bateau de traversée entre Santa Cruz et Isabela

Durée: 2h à 2h30 

Prix: 30$/personne/traversée

Taxi boat Bateau de traversée -> Débarcadère d’Isabela : 1$/pers

Taxi dans Puerto Villamil (du débarcadère à la Guest House) : 1$/pers

Hébergement :

- Santa Cruz 

Nom : Gecko Guest House (via AirBnB) 

C’est un studio qui contient quatre lits, une cuisine et une salle de bain

Prix : 50$

Capacité : 4 personnes

Sanitaires : Dans la chambre, eau chaude

Wifi : oui mais faible

Mis à disposition : cubi de 20L d’eau potable, confiture, café, sucre

Avis : Alex, le proprio, est super sympa et vous donnera plein d’infos

- Isabela

Nom : Posada 2

Prix : 47$ la chambre de trois pers.

Sanitaires: Dans la chambre, eau froide

Cuisine: Oui

Wifi : Oui

Machine à laver: Oui

Guest House posada caminante Isabela Galápagos Guest House Isabela Galápagos
Guest House pasada caminante Isabela Galápagos Guest House Isabela Galápagos