Trek au Langtang – Partie 2

Après 4 jours de grimpette plutôt tranquille et des altitudes qui ne dépassaient pas les 2600 m (voir notre premier article sur le début du trek), on attaque enfin les choses sérieuses !! 

Debout aux aurores

Cette fois-ci, hors de question de louper le lever du soleil, donc on met le réveil à 5h30 et c’est parti pour le spectacle !! Bon, on n’a pas vu le soleil sortir vu qu’il était derrière les montagnes (oui bon ok, dans ce cas c’est pas un vrai lever de soleil me direz vous !), mais n’empêche qu’en étant assez haut en altitude, on a eu une vue magnifique sur une mer de nuages :)

Langtang, Népal

Après ça, on se prépare pour notre journée de marche et on prend des forces en goûtant au très local Tsampa Porridge. Il s’agit de farine d’orge grillé que l’on délaye dans du thé au beurre et qu’on sert sous forme de bouillie… Pour tenir au corps, ça tient au corps !! Un peu fade quand même, du coup les filles y on rajouté un peu de sucre. 

Tsampa porridge, Langtang, Népal

Que l’ascension commence !!

7h30, début des hostilités. On quitte donc le village de Melanchigaon à 2530 m d’altitude et on grimpe. Pendant l’ascension, on voit vraiment le décor qui change (et c’est l’une des choses qu’on a adoré dans ce trek). Au départ, nous évoluons dans une forêt de Rhododendrons, mais rien à voir avec ceux qu’on trouve dans nos jardin en France (en tout cas dans le mien :) ) et qui ne dépassent pas les deux trois mètres. Là, ce sont vraiment des arbres !! 

Rhododendrons, Langtang, Népal

Viennent ensuite les résineux (pins pour la plupart) et enfin les petits arbustes qui occupent la parti supérieure de la montagne. Cette hiérarchie est vraiment flagrante ici et ça me rappelle mes cours de Fac. :)

Langtang, Népal

Arrivés au col, à 3600 mètres d’altitude, on en prend plein la vue (et la panse car on en profite pour y manger :) ). 

Adeline, Langtang, Népal Langtang, Népal
Langtang, Népal Les Ads et Valoche, Langtang, Népal

Arrivée à Ghopt

Repus, voir écœurés de la nourriture grasse qu’on nous sert depuis le début du trek (Adeline a d’ailleurs très mal digéré tout ça), on se remet en route pour arriver au lodge suivant. Là encore, les paysages sont différents. La végétation devient plus basse et on marche de plus en plus sur les rochers. 

Langtang, Népal

Adeline, Langtang, Népal

On arrive finalement à Ghopt à 3430 m, où on retrouve pas mal d’autres trekeurs mais qui font le chemin en sens inverse du notre. Ouf. 

Le lodge est très rudimentaire et coup de bol pour nous, notre chambre est juste à coté des toilettes !!! L’odeur est juste géniale et on aime se faire réveiller à 2 heures du matin par tous ceux qui vont au petit coin… :/

C’est aussi la première nuit où l’on a aussi froid !! Nos duvets température de confort +15° sont vraiment insuffisants et on commence à regretter de ne pas en avoir louer à Katmandou… Notre guide nous avait assuré que ce serait bon car on aurait droit à des couvertures, mais lorsque la couverture en question est en fait un drap un peu épais, on est un peu dubitatifs…

Le jour J

Après une journée de 6 heures de marche on se lève avant l’aube pour entamer la suivante. Départ 6h30 pour une journée sans fin… 

On passe tout d’abord par des décors assez similaires à ce qu’on a vu la veille : la végétation n’est pas très haute mais bien présente. Des cascades ponctuent notre route, ajoutant encore du charme aux lieux. 

Cascades, Langtang, Népal

Langtang, Népal Drapeaux de prières, Langtang, Népal

IMG_3767

Puis, petit à petit, la végétation laisse place à la roche puis la roche à la neige… Les fortes précipitations des derniers jours en ont amené beaucoup (il y a d’ailleurs eu des accidents dans le massif des Anapurna apprend-t-on d’un autre guide avec pas mal de morts et de disparus…). Nous faisons une courte pause à 4100 m. On sent peu à peu l’air qui se raréfie et chaque pas est un peu plus dur. On a beau regarder plus haut, on ne voit toujours pas le col qu’on doit franchir… Le chemin reprend. Les pauses se font de plus en plus rapprochés, on marche déjà depuis plus de 6h et le froid et la neige n’arrange rien. 

Adrien, Langtang, Népal

Les Ads, Langtang, Népal

Le Graal

Il nous faudra encore une heure pour atteindre notre but : passer le col Lauribina Pass à 4610 mètres !!! Ça peut paraître peu pour certains qui ont l’habitude des treks, mais pour notre première fois, ça nous emplie de joie et de fierté !! On l’a fait !! Adeline est arrivée en haut épuisée par ses douleurs au ventre qui ne l’ont pas quitté depuis la veille. :s

Langtang, Népal Langtang, Népal

Les Ads, 4600, Langtang, Népal

On en profite à fond pour faire des photos car on voit déjà les premiers lacs sacrés, puis il faut quand même avancer car on n’est pas encore arrivés !! C’est le moment où on commence vraiment à en avoir marre. La neige étant fraîche, chacun de nos pas ou presque, s’enfonce jusqu’au genou…

Adrien, Langtang, Nép'al

Ade, Langtang, Népal

Il nous faut encore deux bonnes heures pour finalement arriver au lodge de Gosainkund, à 4380 m d’altitude. 10h… Il nous aura fallut 10h de marche… À notre arrivée, nous croisons deux bestiaux plutôt sympas : un croisement entre un buffle et un yak. Adeline qui était déçue de ne pas avoir pu voir de yak s’est consolée avec deux moitiés de yak (après tout, un demi yak + un demi yak ça fait un yak non ? :) ).

Moitié de Yak

Épuisés, on mange un bon repas chaud et on file dans la chambre pour essayer de dormir.

Les lacs sacrés

Une fois de plus, la nuit a été froide. On remarque que dans la chambre, les rideaux sont restés collés au rebord de la fenêtre à cause du gel… On vous laisse imaginer la température de notre chambre à 4380m d’altitude la nuit…

Mais une fois debout, on oublie tout devant le spectacle que nous offrent les différents lacs sacrés des alentours. L’eau est lisse, les montagnes environnantes emplies de neige ce qui en jette vraiment, surtout lorsque le tout se reflète parfaitement dans le miroir du lac…

IMG_3922 IMG_3953
IMG_4057 Langtang, Népal

IMG_3960

IMG_4037

Redescente sur Dunchee

Après s’être émerveillés devant tout cela, c’est l’heure pour nous de reprendre la route et de retrouver des contrées plus chaudes :) En tout, la descente ne durera que deux jours. Le premier, de Gosainkund jusqu’à Shim Gompa se fait plutôt facilement. La pente n’est pas trop forte et on voit peu à peu la végétation qui refait son apparition. Le soir venu, on découvre avec joie que le lodge propose des douches chaudes gratuites !! Notre première depuis 3 jours !! Que du bonheur !!!

Langtang, Népal

Le lendemain, nous terminons le trek jusqu’à Dunchee. Cette fois, la marche est plus rude et on ressent vraiment que les genoux en prennent pour leur grades. Lorsqu’on croise plusieurs groupes des trekeurs ou de porteurs, on a mal pour eux rien qu’en pensant à ce qui les attend. Adeline a d’ailleurs donné de l’eau à un sherpa qui portait des taules ondulées sur sa tête et qui n’en pouvait plus… On se rend vraiment compte de la pénibilité de leur travail…

Langtang, Népal Langtang, Népal

Trois petit tours à Dunchee et puis s’en vont

Après 8 jours passés dans les montagnes du Langtang, nous arrivons enfin à notre destination : Dunchee. La ville en elle même est assez petite mais par rapport à ce qu’on a traversé, c’est vraiment la grosse ville !! Déjà, il y a la route !! C’est ici que nous faisons la connaissance de Jacques, un globe trotter de 23 ans et qui a déjà parcouru le monde et nous fait rêver avec son projet de devenir guide de safaris en Afrique du Sud… (ça nous a donné envie d’y aller par la même occasion :) ). Nous flânons dans les rues de la ville et prenons le temps d’observer la vie qui s’y déroule. On assiste même à un curieux manège : la fabrication artisanale d’objets en alu !! Ils créent un moule en terre tassée puis y injectent le métal en fusion. Vraiment hors du commun (du notre en tout cas !!).

Langtang, Népal Langtang, Népal

La nuit passée, il est temps pour nous de rentrer par le bus local où les gens vomissent à pleines tripes juste sous nos yeux tellement ça bouge… Hummmm la cuisse d’Adeline s’en souvient encore :D !!

Langtang, Népal

Et le guide dans tout ça ??

Aaahh, vous attendiez de ses nouvelles hein ?? Et bien en fait, on a été plutôt rassuré par la suite du trek. Alors qu’il s’essoufflait à 1000 m d’altitude, il tenait vraiment bien la cadence à 4600 et heureusement qu’il était là car avec toute cette neige, nous n’aurions pas été très rassurés pour trouver notre chemin !! Bon, après, pour ce qui est de notre ressenti, je pense qu’on s’attendait un peu trop à un guide à la française qui dirait des trucs du style « Bon alors ça c’est telle ou telle plante qui sert à ça et ça, … » ou encore « là, c’est la montagne untel… » alors qu’il s’agissait d’un guide au sens strict du terme. Il nous a guidé quoi… Le seul regret est qu’il ne parlait pas très bien anglais et encore moins le français, ce qui rendait la communication pas toujours évidente. Lorsqu’on croisait d’autres groupe et qu’on voyait leur guide, j’avoue qu’on avait un peu les boules et qu’on se sentait vraiment lésés… 

Le mot de la fin :)

En résumé, nous avons passé 9 jours inoubliables dans la région du Langtang à traverser des paysages à couper le souffle et qui variaient vraiment. Même si on a eu quelques ratés avec notre guide, tout s’est vraiment super bien passé et on ne regrette pas du tout notre choix de trek !! Une seule envie désormais : repartir à l’assaut de sommets !!!

Infos pratiques pour vous futurs voyageurs ;)
Nous sommes passé par Glacier Safari Trek. Basée à Katmandou, cette agence a l’avantage d’avoir un personnel qui parle très bien français. Pour bien expliquer ses envie lorsqu’on organise le trek c’est quand même un sacré plus ! En tout, la prestation nous a coûté 429€ par personne pour les 9 jours de trek. Un sacré trou dans le budget…
Comme on vous l’a dit, nous n’avions que nos duvet température de confort +15°C mais on s’est vraiment caillés à partir de 3000 m d’altitude. On était obligé de dormir habillés… Si vous n’avez pas mieux, sachez qu’il est possible d’en louer directement à Katmandou. Honnêtement, si c’était à refaire, je pense qu’on en prendrait car c’est vraiment super désagréable comme sensation le froid la nuit !!

Pour le reste de l’équipement, on va bientôt faire un article qui récapitule tout ça avec nos avis sur chaque chose. Un peu de patience donc ;)