Tahiti, notre point de chute en Polynésie

Plus grosse île de l’archipel de la Société, Tahiti est le centre névralgique de la Polynésie française, là où sont concentrées toutes (ou presque) les instances décisionnelles du pays. C’est aussi là que nos amis, anciennement guyanais et nouvellement tahitiens, sont installés et ce fut donc notre île point de chute. Durant la quasi-totalité de notre séjour ici, nous avons été gentiment hébergés chez nos potes Anissia et Clément (encore un grand merci à eux-deux !!), dans la ville de Punaauia, à quelques kilomètres de Papeete. En plus de ça, ils nous ont également prêté leur voiture afin que nous puissions partir à la découverte de leur belle île. Bon alors, qu’est-ce qu’on y a fait ??

Les z'amis Tahiti

Ca c’est la vue de la Chambre de Clément et Anissia… Pas mal non?? Surtout au réveil 

vue sur Moorea depuis Papeete polynésie

Les randonnées

Sortant de la Nouvelle-Zélande où nous avions fait fonctionner cuisses et mollets, nous voulions rester sur la même lancée ici. En arrivant, on s’était renseigné sur les différentes randonnées existantes sur l’île et pour le coup, on en voyait pas mal qui nous intéressaient. Mais très vite, nous avons un peu déchanté de ce côté-là… La morphologie volcanique de l’île implique que lorsque l’on souhaite y pénétrer un peu en profondeur pour de longues randonnées, on monte sur les flancs des anciens volcans. Cette particularité offre le gros avantage de donner de superbes points de vue sur l’île et son lagon sur les hauteurs, mais expose aussi toutes ces parties hautes à la présence de nuages lors de périodes plus humides… Or, c’est bien ce qui s’est passé pour nous, nous avons rarement vu les hauteurs de l’île dégagées toute la journée et l’idée de monter pendant des heures pour finalement trouver une vue totalement bouchée ne nous a que moyennement tenté…

Qu’à cela ne tienne, il est également possible de faire des randonnées le long du littoral, notamment sur la presqu’île. Comme il est très fortement recommandé de faire ces randonnées avec des guides, on se renseigne sur les dates possibles. Après quelques recherches et appels, le couperet tombe, pas de sortie de prévue avant plusieurs semaines… :/ Décidément, ce n’était pas le bon moment.

La vallée de Fautaua

On s’est donc rabattu sur quelques petites balades accessibles sans guide. C’est ainsi que nous sommes partis avec Anissia faire celle de la cascade de Loti. Après avoir suivi un chemin ponctué de pancartes explicatives sur les différentes espèces végétales qu’on trouve ici, on bifurque sur la gauche pour prendre un pont qui nous fait pénétrer dans une végétation beaucoup plus dense. Au bout d’un moment, on arrive à un super point de vue sur une cascade. Un peu plus loin on peut y trouver des bassins pour se baigner et un toboggan naturel.

Cascades Tahiti vallée de la fautaua Cascade Loti

Le jardin d’eau

Quelques jours plus tard, c’est avec Clément que nous allons faire celle qui se situe au jardin d’eau. Le départ est assez atypique puisqu’elle débute au milieu d’une forêt de pins (pas du tout endogène à l’île) plantée il y a quelques décennies pour faire du bois de construction.

La balade forme une boucle (il y a trois possibilités, nous avons opté pour la plus grande) mais alors que nous arrivions pratiquement à la fin du parcours, nous avons décidé de poursuivre sur un autre itinéraire qui nous faisait longer (et même traverser) un petit cours d’eau. Changement radical de décors. On se retrouve dans une forêt tropicale où l’humidité est très présente et aux allures de ce qu’on trouvait en Guyane. Nostalgie quand tu nous tiens !

Cascade du jardin d'eau Tahiti Polynésie

Une fois de retour à notre point de départ, nous trouvons un petit jardin botanique où il est bien agréable d’errer.

A quelques centaines de mètres plus loin sur la route, on trouve également plusieurs grottes.

Les trois cascades

Pour s’y rendre, on gare la voiture et on marche quelques minutes sur un sentier qui part dans la forêt (il faut enjamber la chaîne qui est sur le pont si l’on veut passer) pour arriver aux premières cascades.

Quelques centaines de mètres plus loin, nous arrivons à d’autres cascades en plein milieu de la forêt. On a beau en voir plein depuis le début de notre Tour du Monde, on aime toujours autant en voir !!

trois cascades Tahiti trois cascades Tahiti trois cascades Tahiti

Plage, paddle et snorkelling

Plage du PK 18

Vous l’aurez compris, la randonnée n’aura pas été notre principale activité sur l’île de Tahiti. En revanche, on peut dire qu’on a bien profité des différentes plages qu’on y a trouvé. Dès nos premiers jours sur l’île, Anissia et Clément nous avaient amené au PK18, sur une plage de sable blanc, qui est l’une des meilleures pour la baignade.

plage du PK 18 Punauiaa Tahiti

Plage de la pointe Vénus

Au nord de l’île, nous avons également découvert la plage de sable noir de la pointe Vénus avec Pierre-Baptiste, un pote de Guyane d’Adeline installé ici depuis deux ans maintenant. Avant d’enfiler nos masques et tubas pour aller se régaler les yeux, ce dernier nous régale les papilles avec un sashimi de thon rouge fait maison !! Il en profite également pour nous faire saliver d’envie en nous expliquant que c’est sur cette même plage qu’il a déjà nagé en snorkelling avec une baleine et son baleineau !! Inutile de vous préciser qu’Adeline en était juste dingue.

Plage Pointe Vénus avec P-B Tahiti Polynésie

Le spot est vraiment sympa pour le snorkelling mais il y a tout de même pas mal de courant, donc sans palme, cela fait un peu forcer.

Plage Pointe Vénus Tahiti

Adri snorkeling pointe vénus tahiti polynésie Poisson snorkeling Pointe Vénus Tahiti
Etoile de Mer snorkeling Pointe Vénus Tahiti poisson vache snirkeling Pointe Vénus Tahiti

 Plage du PK 16

Autre spot vraiment bien si vous êtes branchés snorkelling, la plage du PK16 (juste à côté de celle de l’hôtel Le Méridien). C’est celle que nous avons découvert en dernier et c’est bien dommage car ce fut de loin notre préférée !! On y a notamment vu deux énorme triggerfish ainsi qu’un requin à pointe noire (le même que ceux qu’on trouve à Moorea). C’est aussi ici que nous nous sommes initié au paddle grâce à P-B qui nous avait prêté le sien (un modèle gonflable vraiment super pratique). La première fois il faut bien faire attention pour tenir l’équilibre, mais cela vient très vite et c’est un véritable plaisir de pagayer dans le lagon en voyant les coraux et poissons d’en haut tout en ayant une vue imprenable sur l’île.

Snorkeling Plage PK 16 Tahiti

Poisson snorkeling Plage PK16 Tahiti Adri paddle Tahiti
Ade Paddle Tahiti Plage PK 16 tahiti Snorkeling

Sur cette plage là ainsi que sur celle du PK 18 il est possible de voir de très beaux coucher de soleil sur l’île de Moorea.

coucher de soleil sur Moorea

Plonger avec les requins à Tahiti… La vallée blanche

Ayant nos niveaux 2 SSI et PADY en poche, nous en avons profité pour faire un peu de plongée ici. On nous avait parlé de la plongée de la vallée blanche où il est possible de voir un grand nombre de requins, dont des requins tigres (6 mètres pour le plus gros de ces derniers). Après avoir nagé avec des requins pointes noires à Moorea, nous voulions en voir d’autres, nous nous sommes donc inscrits pour une session !! Une fois dans le bateau, on a appris que le club allait faire du feeding… Kezako ?? En gros ils nourrissent les requins pour pouvoir en observer le plus possible. 

Plongée vallée blanche

Du coup on se jette à l’eau et c’est parti pour la vallée blanche. Comme il s’agit uniquement d’une plongée d’observation, on reste au fond de l’eau sans gaspiller trop d’oxygène. Une fois sous l’eau, on voit tout de suite tout un tas de requins autour de nous.

Requins pointes noires, pointes blanches, gris, citrons, on voit un peu de tout !!

Requin  Tahiti la vallée blanche

Une caisse métallique a été déposé au fond de l’eau, c’est là que sont stockées les têtes de thons. Déjà, on voit des centaines de poissons rassemblés autour, attirés par le goût du sang. On ne vous parle même pas des requins !! Au bout d’un moment, l’un des moniteurs de plongée s’approche et en libère une. Là, c’est débandade. Tout ce beau petit monde se jette dessus pour avoir droit à son morceau. L’opération se répète plusieurs fois jusqu’à ce qu’une tête de thon ne soit échappée par un requin et retombe…. à quelques centimètres d’un plongeur !! Pas d’accident ni rien, mais on imagine ce qui aurait pu se passer si elle lui était tombé dessus avec tous les autres requins qui se ruaient dessus !!

Requin citron Tahiti la vallée blanche

Après quelques minutes et têtes de thons bouffées, un petit nouveau fait son apparition, le fameux requin tigre. Celui-là n’est pas très gros, « seulement » 3,5 mètres… On est tout excité d’en voir un de nos propres yeux mais assez vite on se sent un peu mal à l’aise lorsqu’on le voit nous tourner autour et frôler certains plongeurs. Toutes les têtes de thons ayant été dévorées, nous remontons sur le bateau, ravi d’avoir pu voir tout ce qu’on a vu aujourd’hui.

Requin Tigre tahiti vallée blanche

Alors pour ou contre le feeding ??

Après avoir fait cette plongée, on doit bien dire qu’on est plutôt contre en ce qui nous concerne, car même si on était hyper content d’avoir pu voir autant de requins en si peu de temps, on n’est pas tellement fan de ce genre de pratiques qui peuvent amener des comportements inhabituels chez certains requins et conduire à des accidents. Les moniteurs avaient beau dire que ça ne craignait absolument rien, il n’empêche qu’ils nous faisaient plonger avec des combinaisons intégrales bien épaisses « au cas où on se fasse mordre »… Bref, content de notre plongée, mais pas sûr qu’on la referait si on savait qu’il y avait du feeding.

vallée Blanche Tahiti

La Source

Quelques jours plus tard, c’est en compagnie d’Anissia que nous avons fait une autre plongée dans le lagon de Tahiti. Cette fois, ce fut celle de la source. Ici, pas de requins, mais quelques poissons vraiment sympas et surtout des tortues !!! Une fois de plus Adeline n’en pouvait plus et elle avait beau avoir son masque et son détendeur, je voyais qu’elle était en totale extase devant !! En revanche, on doit bien avouer que nous avons trouvé les fonds marins relativement pauvres en coraux et en couleurs. Beaucoup d’entre eux sont mort, la faute à priori à un cyclone passé par ici il y a quelques années. Pour en prendre plein les yeux, il faut plutôt aller dans les atolls comme celui de Fakarava.

Le trio la source Tahiti

Tortue la source tahiti

Papeete

Des roulottes pour se rassasier 

Principale ville de l’île de Tahiti, Papeete se situe au nord de celle-ci. On nous avait prévenus que la ville en elle-même était assez moche et nous avons pu le vérifier, mais il y a tout de même pas mal de choses à y faire. Le premier soir de notre arrivée sur l’île, Clément et Anissia nous avaient emmenés sur une place bien animée près du port, où l’on trouvait tout un tas de roulotte. Le principe ? Chaque roulotte propose ses spécialités culinaires qui vont du tartare de poisson à la pizza en passant par le hamburger ou les crêpes. On choisit donc ce qu’on veut manger et on s’installe sur les nombreuses tables qui se trouvent là. On a vraiment adoré le principe :D

roulotte à Papeete sashimi Tahiti

Le musée de la Perle

Bon, même si on en est fan, il n’y a pas qu’à manger à Papeete. Nous avons pu y visiter le musée de la perle (gratuit), vraiment très bien fait et qui nous en apprend beaucoup sur l’histoire de la perle de Tahiti dit « Perles noires » ainsi que sa méthode de fabrication. Il y est également proposé des bijoux en perles, mais les prix atteignent des sommets (plus de 100 000€ pour certaines parures…).

musée de la perle Tahiti musée de la Perle Tahiti

Le Marché

Autre endroit d’intérêt dans la ville, le marché de Papeete. On y trouve un peu de tout. Pareo, monoï, colliers de perles, fruits, légumes, etc… il est vraiment bien animé et les gens y sont d’une incroyable gentillesse. A l’étage, on trouve également quelques magasins de bijoux (en perles pour la plupart), notamment un où il est possible de choisir ses perles et de les faire monter en bijoux. Les prix sont vraiment très très intéressants !! Ils varient certes, en fonction de la qualité de la perle, c’est-à-dire en fonction de sa taille et de ses défauts, mais il est possible d’avoir de très belles perles pour pas grand-chose. Adeline s’est par exemple fait monter une paire de boucle d’oreille pour une vingtaine d’euros et moi un collier avec une perle gravé (de symboles polynésiens) pour à peine 30€. Bref, c’est l’endroit parfait pour de petites emplettes au meilleur prix !!

Marché de Papeete Tahiti

Monoï Marché tahiti Marché de Papeete tahiti
perles de Tahiti Marché de Tahiti

Le Marché du Dimanche 

Le marché est ouvert toute la semaine mais à l’office du tourisme on nous avait fortement conseillé d’y aller le dimanche matin très tôt. Quand nous lui avons demandé pourquoi ? Elle nous a tout simplement répondu « vous verrez par vous même ». Ok, nous verrons donc ça de nos propres yeux. On a profité d’un dimanche où Anissia travaillait pour l’amener à l’hôpital à 6h30 et aller directement au marché après. Vous devez vous dire 7h c’est hyper tôt pour un marché et bien sachez qu’à Tahiti c’est normal et je dirais même qu’à 7h c’était noir de monde.

A l’extérieur il a tous un tas de stands de fruits, légumes, pâtisserie, fleurs et bijoux qu’il n’y a pas la semaine. Et à l’intérieure c’est l’euphorie, vendeur de viande, de poisson, boulangerie qui ont des files d’attente monstrueuses. 

Bref, on comprend pourquoi il faut le voir le dimanche matin. C’est VIVANT même très VIVANT et tout ça à 7h du matin ne l’oublions pas…

On en a profité pour prendre notre petit déjeuner sur place et autant vous prévenir, il y avait l’embarras du choix. Comme d’habitude nous avons voulu goûter tous ces petits mets que nous ne connaissions pas. 

Pain coco, beignet banane, boulette de pâte rose indéterminée fourrée à la cacahuète et au sucre, bref on a fait carnage comme à chaque fois. Mais on doit bien avouer que le pain coco l’emporte haut la main. Huuuummm tellement bon.

A gauche le marché la semaine, à droite le marché le dimanche

marché papeete Tahiti Marché papeete Tahiti

Dégustation matinale… C’est parti !!!!

Marché papeete Tahiti

Le port

Jusqu’à présent on vous a parlé du port de Papeete pour embarquer direction Moorea ou encore pour venir y manger le soir dans les différentes roulottes qu’on y trouve, mais nous nous sommes également balader le long de ses quais jusqu’aux jardins de Paofai. C’est aussi dans ce dernier qu’on a pu voir pas mal d’exposants de toutes sortes, juste avant la fête des mères.

Adri Papeete Tahiti

Le tour de l’île

L’île de Tahiti n’étant pas très grande, nous en avons profité pour en faire le tour en voiture. Depuis Punaauia, nous sommes partis en direction du sud et de la presqu’île, en nous arrêtant aux différents points de vue qui s’offraient à nous. Premier constat : plus on se rapproche de la presqu’île, plus le décor change pour devenir de plus en plus sauvage.

église Tahiti

Arrivée sur l’isthme qui relie Tahiti Nui à Tahiti Iti (la presqu’île), nous remontons par l’est sans nous arrêter sur cette dernière pour l’instant. L’océan est vraiment différent ici. Beaucoup plus agité, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Entre les différents stops photos, on s’arrête ramasser des noix de coco (le nouveau péché mignon d’Adeline :D ) qui remplissent vite le coffre.

Tahiti

Une fois de retour sur le nord de l’île, on s’arrête sans cesse pour observer les différents points de vue qu’il y a, notamment celui de Tahara’a, l’un des plus beaux de l’île qui offre une vue à la fois sur la baie en contrebas mais également sur Moorea en toile de fond.

Tahiti

Tahiti Iti

Située au sud-est de Tahiti, la presque-île, Tahiti Iti, est bien plus sauvage que sa grande sœur. Nous y sommes allés à plusieurs reprises notamment pour les retrouvailles avec un pote d’Adeline de Guyane, j’ai nommé Luc, alias Lukette !! Il fêtait son anniversaire dans une pension au bord de la mer, bref, l’endroit parfait pour se retrouver après plus de deux ans sans se voir.

Anniv Luc Tahiti

La vague de Teahupoo.. Ou pas…

C’est aussi par ici que l’on peut voir une vague mythique pour les surfeurs du monde entier, la vague de Teahupoo Malheureusement, lors de notre passage, la houle n’était pas très importante et la vague ne faisait « que » 4 mètres en moyenne, du coup pas très impressionnante. Lorsque la houle est plus forte, la vague peut mesurer 8 mètres de haut !! Dans ces moments-là, on ferme l’accès à la mer et les plus grands surfeurs viennent pour s’y frotter. On peut alors prendre un bateau qui nous amène dans la vague pour profiter au mieux du spectacle.

A la place on s’est baladé dans le coin et devinez quelle est l’activité des enfants?? Sauté du pont bien sur !! 

Tahiti Iti

Le belvédère de Tahiti Iti

Lors de notre dernier passage sur la presque-île, nous nous sommes rendus au belvédère, point de vue sur les hauteurs. D’ici nous voyons toute l’île de Tahiti. Avant d’y arriver, le paysage que l’on traverse nous rappelle étrangement la Normandie avec ses pâturages verdoyants et les nombreuses vaches qui y broutent.

Tahiti iti

point de vue Tahiti Iti

Lorsque l’on vadrouille sur la presqu’île il est possible de trouver des petites plages vraiment sympas pour se poser sans qu’il y ait trop de monde. Le genre d’endroit idéal pour une pause baignade et pic-nic !! Jugez plutôt.

Tahiti

Un dimanche sur la pirogue

Quelques jours avant notre départ, une collègue d’Anissia fêtait son anniversaire sur une pirogue dans le lagon. Anissia nous y a gentiment offert l’accès (un grand merci à elle !!) pour que nous puissions voir ce qu’était une fête tahitienne. Le principe ? On loue une pirogue (en fait deux pirogues assemblées l’une à l’autre par une plate-forme avec toit), on apporte à boire et à manger puis on s’en va dans le lagon de préférence à des zones où l’on a pied. Du coup, on prend l’apéro en plein milieu du lagon avec des poissons et des raies qui nous passent à côté, le tout dans une eau turquoise digne des meilleures cartes postales !! Cela nous a permis de vraiment être avec la population locale et de partager du bon temps avec eux. Une expérience vraiment inoubliable.

Pirogue Tahiti

Aprem Pirogue Tahiti

Danses polynésiennes

On ne pouvait pas partir de Polynésie sans avoir vu des spectacles de danses traditionnelles. Il y en a toutes les semaines dans certains grands hôtels de luxe de l’île. Ainsi, nous sommes allés voir un spectacle de danse tahitienne au Méridien et un autre de danse marquisienne (les marquises est un archipel d’îles au nord-est de la Polynésie). Le premier a quelque chose de vraiment sensuel, surtout en ce qui concerne la danse féminine, tandis que le second est beaucoup plus guerrier, un peu type hakka maori.Danse polynésienne Tahiti

Départ de Polynésie

Après un peu moins d’un mois passé en Polynésie française, il est l’heure pour nous de partir pour de nouveaux horizons (une autre île en l’occurrence). C’est avec un véritable pincement au cœur que nous prenons la route de l’aéroport en compagnie de Clément et d’Anissia avec qui nous avons passé de super moments et qui nous ont fait découvrir un endroit où il fait vraiment bon vivre. Une fois à l’aéroport, P-B nous rejoint et ces trois tahitiens nous ornent le cou des traditionnels colliers de coquillages. Colliers de fleurs à l’arrivée, coquillages pour le départ car ceux-ci ne fanent jamais et nous laisse un souvenir impérissable de l’île… 

Tahiti

Encore MERCI LES Z’AMIS c’était bon de vous revoir!!! A bientôt…

Ade Tahiti

Infos pratiques pour vous futurs voyageurs ;)

Shooping:

Où: Au Marché de Papeete

Horaires: Du Lundi au Samedi: 6h-17h Dimanche: 4h-9h

Où choisir ces perles: A l’étage du marché Mihiarii Pearls

Perle Tahiti

Plongée:

Nom du Club: Top Dive.

Où: Se garer sur le parking de l’hôtel le Continental et descendre sur la plage

Prix: 4800 francs pacifiques la plongée avec la carte 10 plongées (non nominative) ou 5000 sinon.

Musée de la perle :

Entrée gratuite

Horaires : du lundi au samedi de 9h à 17h, fermé les dimanches et jours fériés.