Road Trip dans le Nord-Ouest argentin!

Départ du Chili

Après avoir bien pédalé dans le désert d’Atacama nous avons décidé de passer en Argentine. Ça ne signifie pas pour nous la fin du Chili mais les distances étant très importantes, il est plus simple de zigzaguer entre les deux pays pour les visiter plutôt que d’en faire un et ensuite l’autre.

Comme première destination nous avons choisi la ville de Salta dans le nord-ouest de l’Argentine. Elle se situe à 12h de bus de San Pedro de Atacama (passage de frontière compris), on se dit que comme d’habitude on va prendre un bus de nuit pour ne pas perdre une journée et surtout pour ne pas voir le temps passer… Oui ça c’était en théorie parce qu’en pratique il n’existe que des bus de jour pour rallier ces deux villes.

Toutes les compagnies qui déversent Salta ne partent pas non plus tous les jours… Bref, nous n’avons donc pas trop eu le choix et avons pris nos billets dans la seule agence qui avait des bus pour le mercredi à savoir Pulmann.

Pascal, Dorothée ainsi que l’autre couple de belges nous accompagnant voulant aussi aller à Salta nous avons continué à tous voyager ensemble.

Un trajet en plein désert

Le lendemain nous voilà donc parti pour nos 12h de bus de jour. Ça faisait bien longtemps qu’on n’avait pas passé autant de temps dans un moyen de transport de jour donc on appréhendait un maximum, surtout moi, Adri lui était plus serein. Finalement ça s’est fait tranquilou. Le passage de frontière s’est très bien passé et le bus était plutôt confortable. Bon par contre quand ils disent qu’ils servent le repas du midi et du soir il faut prévoir des provisions avec vous car les boites déjeuners se composaient juste de deux petits paquets de biscuits et d’une brique de jus de fruit. Pour ma part j’avais prévu quelques fruits… Dans ce sens ils ne sont pas interdits, les argentins sont moins à cheval que les chiliens pour le passage de fruits dans leur pays (en revanche pas de passage de viande possible à priori).

Quant à la vue, elle était juste dingue toute la journée. Nous avons énormément roulé dans le désert au milieu de nul part entouré de volcans côté chilien et ensuite, nous nous sommes retrouvés dans les montagnes côté argentin. 

On sent que ces prochains jours on va en prendre plein les yeux!!

 Road Trip Route 68 Argentine

Arrivée à Salta

C’est aux alentours de 21h que nous arrivons à Salta. Pas forcément la meilleure heure pour chercher un hébergement surtout après 12h de bus, mais bon, c’est les joies du voyage comme on dit…Nous découvrons au fur et à mesure la ville et notre première impression est « Ah ouais c’est plus moderne que les autres pays ». Ici les gens sont habillés à l’occidentale, les magasins de chaussures ou sac à mains en tous genres sont omniprésents et la ville nous semble vraiment propre. On est loin des petits villages du Pérou…

6. centre villle Salta Argentine

L’Argentine c’est cher…

Autre constatation l’Argentine c’est plus cher que les autres pays. Nous le savions déjà mais il est vrai que lorsque nous demandions les prix on était souvent surpris… il a fallu s’habituer. Après quand je dis cher je veux dire que certains prix correspondent à ceux de la France et c’est vrai qu’après 15 mois, on perd un peu l’habitude de ce genre de tarif. On s’aperçoit par exemple que les chambres doubles ne sont vraiment pas données et qu’il va falloir se remettre en mode dortoir et continuer à manger au marché :)

7. Marcher Salta Argentine

Deux jours à Salta entre empanadas, sucreries et  location de voiture

Salta n’est pas une très grande ville mais nous l’avons beaucoup aimé pour son côté moderne et animé. La place du 9 Juillet qui est en fait la place principale de la ville est pleine de charme avec sa cathédrale et ses restaurants sous arcades tout autours. Restaurants dont on ne vous parlera pas car trop cher pour nos petits budgets backpackers. Pour nous c’était plutôt empanadas et pizzas au marché, ce sont les deux plats phare du midi là-bas. Bon par contre le choix sur la garniture est vite vu car les empanadas sont essentiellement composés de viande ou poulet et les pizzas de jambon, fromage.

En se baladant dans les rues on s’aperçoit très vite que les argentins aiment grignoter et aiment les petites douceurs car il n’est pas rare de sentir cette douce odeur de sucre caramélisé qui nous chatouille les narines. À chaque coin de rue il est assez facile de trouver pop-corn, barbe à papa ou petites douceurs en tous genres.

Moi qui suis hyper gourmande j’ai quand même réussit à résister! Oui parce que si je commence à craquer maintenant je vais finir par rentrer en roulant en France… Et puis je préfère me réserver pour les vrais pâtisseries à la Dulce de Leche.

 Cathédrale Salta ARgentine

5. Empanadas Salta Argentine 12. Salta Argentine

DSC09502

11. Salta Argentine
9. Salta Argentine Ardri Salta Argentine

1. salta Arcades Argentine

Pas de viande pour le moment

On le sait tous, l’Argentine est très réputée pour sa viande et son vin il n’est donc pas rare de se jeter dessus à l’arrivée dans le pays surtout après avoir traversé plusieurs pays avec une gastronomie plutôt moyenne. Mais bizarrement nous en arrivant ça ne nous a pas tenté tout de suite, il faut dire que personnellement je n’aime pas trop la viande et Adri n’était pas tenté pour le moment. Il préférerait se faire plaisir plus tard dans un bon restaurant qu’il aura choisit. En même temps nous allons faire 2 mois entre Chili et Argentine donc ça nous laisse le temps… Et puis toujours niveau budget on ne peut pas se permettre des restaurants tous les jours alors on attend le jour J ! En attendant nous c’est plus ratatouille à l’auberge :) .

Changer son argent en Argentine

On vous l’a dit, l’Argentine, c’est très cher. Mais heureusement, il y a une astuce pour réduire la facture, changer son argent dans la rue !! « Mais de quoi tu me parles là ?? » Bon en fait habituellement lorsqu’on arrive dans un pays la monnaie locale a une et une seule valeur (qui fluctue sans cesse) par rapport aux autres monnaies. Par exemple, nous venions de quitter le Chili ou 1€ valait approximativement 750 pesos chiliens.

En Argentine, il y en a deux !! Le taux officiel et le taux non-officiel, appelé Blue.

Le premier est celui que vous aurez si vous retirez ou échangez de l’argent en banque. Le second, n’est disponible que dans la rue (ou dans des arrières boutiques) et sans traces. Quel intérêt pour le second me direz vous ? Et bien lors de notre arrivée dans le pays au taux officiel 1 USD valait un peu plus de 9 pesos lorsque le blue en valait 14,6 !! Oui oui, ça fait une sacrée différence, d’où l’intérêt de rentrer en Argentine avec pas mal d’euros ou de dollars pour pouvoir les échanger une fois sur place. Bon, à la rédaction de cette article, c’est à dire quelques semaines plus tard, la monnaie argentine vient d’être gravement dévaluée et les deux taux sont au même niveau… pour l’instant. Il n’empêche que lorsque nous avons échangé nos premiers dollars nous étions sacrément gagnants !! Attention toutefois, le taux n’est pas le même pour tous les billets. Il vaut ainsi mieux échanger des billets de 100 $ (voir 50 $ pour certains qui acceptent) que de plus petites coupures qui auront un taux plus faible (mais toujours avantageux).

Argent Argentine

Location de voiture

Nous savions que depuis Salta il était possible de partir vadrouiller dans les alentours soit un peu au sud, soit un peu au nord. Entant tous motivés pour faire les deux nous avons décidé de nous mettre à la recherche d’une voiture de location. Au départ l’idée était de louer une grosse voiture pour nous six, mais on c’est très vite ravisé en voyant que la location de deux petites voitures nous reviendrait à moins cher sans compter qu’il est finalement assez rare de trouver un véhicule pour six. Après avoir fait du porte à porte dans plusieurs agences de la ville nous avons jeté notre dévolu sur la compagnie Perfil qui nous faisait la meilleure offre pour 6 jours soit 1 100 pesos argentins par personne pour 6 jours ou si vous préféré 550 pesos/ jour/voiture.

Voilà la bête!!

 Road Trip Route 68 Argentine

Notre itinéraire pour les 6 prochains jours!

Road Trip Salta

Jour 1: De Salta à Cachi

On se réveil tous motivés pour notre premier jour de road trip argentin, le seul qui n’était pas motivé ce jour là c’était monsieur météo car on s’est réveillé sous la pluie. Nous devions partir à 9h mais finalement nous avons préféré attendre que ça se calme car il pleuvait vraiment beaucoup. C’est finalement aux alentours de 14h que nous sommes partis récupérer la voiture et après avoir fait le tour du véhicule nous étions enfin sur la route pour découvrir les vallées calchaquíes.

Nous sommes sortis de la ville en nous dirigeant vers le village d’El Carril (au sud de Salta), où la femme de la location de voiture nous avait dit de demander aux policiers si la route entre El Carril et Cachi était praticable. Le temps étant toujours mauvais il n’est pas rare de trouver du brouillard en hauteur et de ne plus voir la route. Ne voulant pas nous mettre en danger nous avons alors demandé l’avis à nos amis les policiers qui nous on rassuré en nous disant que ça allait se calmer donc que nous pouvions y aller tranquilou.

De Salta à Cachi road trip Argentine

Après avoir passé le village d’El carril nous avons continué la route et traversé une forêt vraiment jolie, il y avait du vert partout. On s’est ensuite enfoncé dans une vallée très étroite et avons traversé quelques ponts pour finir par arriver devant de superbes montagnes rouges et vertes. Enfin quand on les distinguait car par moment le brouillard reprenait le dessus. Mais bon c’est pas grave… On positive et on se dit que ça va se lever!

La piste monte ensuite de plus en plus jusqu’au point culminant du chemin, le col de Piedra del Molino à 3 348 mètres d’altitude. Pas de chance pour nous étant dans le brouillard et la pluie nous n’avons pas pu profiter de la vue du col…

Après ce passage nous sommes redescendu et là …Miracle le brouillard s’est dissipé et la pluie a cessé laissant place à un très bel arc-en-ciel sur le côté de la route. Le paysage commence à changer nous roulons au milieu de la Cachi Pampa, cet immense plateau d’altitude, aride et venteux. La végétation quant à elle se résume à beaucoup de cactus, il y en a PARTOUT !!  Nous découvrons enfin les couleurs des montagnes car les nuages remontent petit à petit. Ça y est on sent que le road trip a bien commencé et on en prend plein les yeux.

Nous sommes arrivés à Cachi vers 18h, on aura donc roulé à peut près 3h30 en tout.

9. Road trip Argentine

10. Road trip Argentine 3. Road trip Argentine

6. Road trip ARgentine

8. Montagne Road trip Argentine

11. Road trip Argentine

Cachi petit village calme et désertique

Avec Adri nous sommes aux anges car Cachi nous rappel certains petits villages de la Colombie et vous savez à quel point nous avons aimé ce pays.

Le village se situe à 2 280 mètres d’altitude et se compose principalement de maisons souvent blanches. Il fait bon vivre ici, le village a su conserver sont authenticité coloniale, ses maisons basses et son calme. Les restaurants, petites échoppes ou autres se trouvent essentiellement autour de la place centrale, c’est aussi là que se situe un petit parc et une église. 

Nous avons passé notre fin de journée à errer d’auberge en auberge pour trouver un hébergement dans notre budget. Une chose est sûr les prix ne cessent d’augmenter car ayant certains blogs en références nous avions vu qu’il était possible de trouver des chambres doubles à 200 pesos il y a un an… Mais ça c’était avant car toutes les auberges nous indiquaient 350 pesos pour la chambre double. Nous avons fini par trouver un dortoir pour 80 pesos/pers. Il y avait certes un camping mais il n’était pas terrible, le temps était menaçant et pour conclure le tout je n’avais pas envie de camper ce soir là. Oui il y a des jours comme ça où on veut juste un lit !

26. Cachi Argentine

22. CAchi 20. Cacchi Argentine

23. cachi Argentine

2ème jour: De Cachi à Cafayate

Après un bon petit déjeuner nous partons aux alentours de 9h de l’auberge direction le village de Molinos pour le déjeuner. On nous avait prévenu à l’agence de location de voiture, aujourd’hui la route se résumera à de la piste. Effectivement dès les premiers kilomètres le sable, les petites caillasses et la poussière sont au rendez-vous. On en oublierait presque que nous roulons sur une route nationale… La fameuse Ruta 40!! Le paysage est magnifique, ça ne fait que quelques kilomètres que nous roulons et nous en prenons déjà plein les yeux entre perroquets, ânes sauvages, montagnes enneigés et cactus. Je pense que sur cette route il y en a vraiment pour tous les goûts. On aurait voulu s’arrêter à chaque kilomètre par moment tellement le paysage était beau mais il fallait avancer. 

33. Road trip Argentine Cactus Ade

30. Road trip Argentine 32. Raod trip Argentine cactus

28. Road trip Argentine

29. Road trip ARgentine

37. Road trip Argentine

Vers 11h30 nous arrivons au village de Molinos toujours par la même piste caillouteuse que le début de la journée.

Molinos tout comme Cachi est un petit village et à l’heure où nous sommes arrivés les rues étaient désertes, tout le monde était à l’église pour la messe du dimanche. Le village est essentiellement constitué de petites maisons blanches ou jaunes, j’adore se style de petit village.

On décide de manger le repas du midi ici en nous faisant un petit un petit pic-niq dans le parc car l’endroit était vraiment propice à ça. Au menu fromage, tomate, salami et pain… Un vrai petit régal. On s’aperçoit aussi que les gens du villages sont vraiment adorables et que l’ambiance est conviviale car tous nous souhaitent bon appétit ou nous disent bonjour en passant devant notre table. 

Depuis notre arrivée en Argentine on doit bien dire que nous sommes agréablement surpris de la gentillesse des argentins.

41. Molinos Argentine

49. Molinos Argentine 46. Molinos Argentine

48. Molinos Argentine

47. molinos Argentine

39. Road trip Argentine 43. Molinos Argentine

42. Molinos Argentine

Le moment où… On a dit 10 000 fois C’EST TROP BEAU !

Après ce copieux déjeuner nous décidons de tous reprendre la route.

Bon alors je vous disais que le matin nous en avions pris plein les yeux et bien laissez moi vous dire que ce n’était rien en comparaison de ce qui nous attendait.

Nous roulons toujours sur la ruta 40 et les paysages sont de plus en plus beaux, je ne savais pas que c’était possible de voir autant de belles choses sur une même route. C’était un truc de dingue, un truc de débile même.

Des vrais décors de cinémas à droite et à gauche. On croise à nouveau des perroquets, des vieilles brouettes, des montagnes de toutes les couleurs, une station essence abandonnée… C’est fou. Nous roulons entre dunes, déserts et nous retrouvons face à des montagnes couleurs ocres tel qu’on se croirait dans un canyon.

50. Road trip Argentine

17. Argentine road trip 51. Road Trip Argentine

14. Argentine road trip

16. Argentine road trip

52. Road trip ARgentine

Las flechas

Nous passons ensuite devant des formations rocheuses qui forment des pic s’élevant vers le ciel de part et d’autre de la route d’où leurs noms « Las Flechas ». Passer au milieu de ce décor me rend complètement dingue. J’avais imaginé le nord de l’Argentine comme ça mais là c’est encore au dessus de mes espérances. Je n’arrêtais pas de dire à Adri « nan mais c’est pas possible on est dans un parc d’attraction ou dans un décor de film !!». J’attendais limite le cow-boy qui allait surgir de nul part avec son lasso, pour vous dire à quel point j’ai vécu la chose et que je ne suis jamais en manque d’imagination.

121. Ruta 40 Road Trip Argentine

138. Ruta 40 Road Trip Argentine 141. Ruta 40 Road Trip Argentine

147. Ruta 40 Road Trip Argentine

145. Ruta 40 Road Trip Argentine

139. Ruta 40 Road Trip Argentine

Les bodegas

Après ce passage de fous furieux sur la route de Las flechas le décor change à nouveau pour laisser place à des vignes toutes plus vertes les unes que les autres. Ça sent l’arrivée sur Cafayate, ville réputée pour ses bodegas (vignobles).

54. Road trip ARgentine

Nous y arrivons vers 15 heures. Ce sera notre point de chute pour aujourd’hui. Après avoir demandé à droite et à gauche le prix des dortoirs ou chambres dans les auberges nous décidons de tous aller au camping car à la différence de Cachi le camping est bien équipé avec tables, sanitaires correctes, eau chaude, eau potable… Après avoir planté les tentes nous décidons de rester la journée du lendemain ici afin de visiter les alentours.

Camping Cafayate Argentine

3ème jour:  On reste à Cafayate

  • Dégustation de fromage

On se réveille tranquilou et prenons notre petit déjeuner sur la table qui est a notre disposition à côté de la tente. Il fait bon et il y a comme un air de vacance, on se croirait presque en plein mois de Juillet dans le sud de la France.

Après avoir flâné, lavé nos fringues ou papoter toute la matinée nous décidons de partir faire une petite dégustation de fromage. Et oui, on est français ou on ne l’est pas ;) .

Il n’y a pas un million d’endroit à Cafayate pour déguster du fromage car il n’y a qu’une seule fabrique de fromage de chèvre.

Après s’être délesté de 15 pesos nous commençons la visite de la ferme. On était tous comme des gosses en train de nourrir les chèvres au point de ne plus écouter la visite guidé. HOUUU PAS BIEN ! 

Et puis on ne va pas se voiler la face nous ce que nous attendions c’était surtout la dégustation de fromage !!! Et après 20 minutes de visite nous y avons eu droit. HALLELUJAH !!!! Au menu, petits morceaux de chèvre normal, provençal, basilic et le dernier sec à patte dure. Autant vous dire que c’était une grosse régalade ! Tu le ressens le manque de fromage ?? 15 mois ou presque sans en manger c’est limite un délit grave pour les petits français que nous sommes !!

56. Visite chèvrerie, Cafayate, Argentine

57. Visite chèvrerie, Cafayate, Argentine

  • La casa de las empanadas

Tout le monde nous parlait de cette fameuse « casa de las empanadas » même le guide du routard que nous dénigrons de temps en temps nous la vendait très bien en nous disant que nous pourrions trouver 12 sortes de ces petites merveilles. Aimant les empanadas et ne trouvant que des goûts poulet et viande on s’est dit que c’était l’occasion de goûter d’autres saveurs.

On part donc à la recherche de ce fameux restaurant connu comme le loup blanc à Cafayate. En entrant on regarde la carte et effectivement pour une fois le routard ne nous à pas menti car il existe bel et bien 12 sortes d’empanadas, c’est là que tout se complique parce que va choisir tel ou tel empanadas alors que tu ne les a jamais goûté…

Pour faire simple nous avons alors pris les 12 empanadas proposé et nous les avons coupé en deux pour que nous puissions en profiter tous les deux. Après ça… Ba vous nous connaissez maintenant on a repassé une petite commande de nos préférés :)

Et le gagnant est le… Poireaux-fromage bleu-oignon.

GROSSE REGALADE!!!!

La casa de las empanadas Cafayate Argentine

  • Dégustation de vin

A Cafayate si tout le monde s’y arrête c’est aussi car il y a du bon vin, enfin bon, je ne sais pas parce que je ne suis vraiment pas une grande connaisseuse… Je sais qu’il est bon quand mon père me dit « Tu vois ma fille, ça c’est une bonne bouteille » sans ça je ne serais pas distinguer un bon d’un mauvais vin, je n’ai pas de connaissance en la matière, j’attend de rentrer pour revoir un peu tout ça !!

Ici c’est simple pour faire une dégustation vous avez l’embarras du choix parce que des bodegas il y en a PARTOUT, les vignes font partie du décor.

Après s’être bien remplis le ventre on décide donc de se diriger vers celle qui est dite la plus réputée, j’ai nommé la Bodega Etchart qui se trouve juste à 3km au sud de la ville. D’extérieure elle avait l’air vraiment grande et jolie mais pour le reste je ne pourrais rien vous dire de plus car elle était fermée le jour où nous y sommes allés. :(

Bodega Cafayate Argentine

On décide alors de nous diriger vers la Bodega Domingo Hermano mais elle aussi est fermée. Arffff, on tente alors notre chance vers une 3ème bodega qui sera elle aussi FERMÉE…

Depuis le début du road trip on trouvait que les villages manquaient un peu de vie que beaucoup de restaurants et boutiques étaient fermés alors on ne comprenait pas trop et là avec les bodegas c’est le ponpon… Et puis tout d’un coup on s’est rappelé qu’en changeant notre argent à Salta on nous avait dit qu’il n’y aurai pas de change les 4 prochains jours car c’était férié en Argentine pour je ne sais plus quelle raison. Voilà donc l’explication du pourquoi du comment…

On cherche quand même la perle rare qui sera ouverte et dégotons la Bodega Vasija Secreta qui se trouve au Nord de la vile sur la ruta 40  et qui est… OUVERTE!! La visite sera très rapide car en fait, il n’y a pas de visite guidée aujourd’hui, il te laisse juste aller voir les gros tonneaux et les vignes et te font faire une petite dégustation. On a donc enfin eu droit à notre toute première dégustation de vin avec un fond de blanc et un fond de malbec (rouge). Le blanc on a bien aimé il était un peu mouelleux, un peu le genre de blanc que tu manges avec du fois gras… Haaaa l’appel du Gers !!! Quand au rouge on ne l’a pas trop apprécié. Autant je ne sais pas distinguer un bon vin autant je sais qand il y en a un qui ne me plait pas et là c’était le cas, je ne sais pas c’était genre un peu piquant… Ça vous aide hein !!! 

En rentrant je demanderais à mon père, mon oncle ou au père d’Adrien de refaire toute mon éducation sur le vin!!! Parce que là c’est un peu la loose!

65. Dégustation Bodega Cafayate Argentine

On décide ensuite de partir visiter la Bodega Nanni qui elle se situe en plein centre ville. Nous arrivons un peu trop tard car la visite guidée a déjà commencé mais ce n’est pas grave, on retrouve le groupe en cours de route. La visite est très courte et on peut vous l’avouer on ne comprend pas tout car notre niveau d’espagnol à beau avoir un peu évolué les termes techniques concernant le vin on le les connait pas.

Bref, la visite étant gratuite on s’est dit que la dégustation allait être de même mais en fait ça a été un échec car à la fin la guide propose une dégustation payante. Avec Adri nous n’avons pas voulu payer parce que nous ne sommes pas grands connaisseurs de vin et donc payer pour des vins que nous ne saurons pas apprécier à leur juste valeur ça ne sert à rien.

Sans oublier que nous sommes en mode discount donc nous aimons bien choisir ou part notre argent et là franchement ce n’était pas forcément nécessaire. Du vin on en aura dans 1 mois et demi en famille et autant vous dire qu’on attend ce moment avec impatience :D

67. Tonneau Bodega Cafayate Argentine

4ème jour: De Cafayate à San Salvador de Jujuy

Aujourd’hui s’annonce être est une très longue journée car nous allons remonter au dessus de Salta.

  • La Quebrada de las Conchas

Cette route se situe quelques kilomètres après la sortie de Cafayate et pour la petite histoire « las conchas » signifie « coquillages », vous me direz alors pourquoi avoir appelé cette route, « route des coquillages »? Et bien tout simplement parce que toute la région était avant recouvert par l’océan,. Quand je dis avant je veux parler de deux millions d’années, oui ce n’était pas il y a 4 ans ;) Quand l’océan a disparu il a laissé apparaître tous les fonds marins sculptés par les courant ce qui donne lieu à des formes plus belles les unes que les autres et à des paysages magnifiques ! 

La route est vraiment dingue, avec Adri nous sommes partis aux alentours de 7h30 laissant derrière nous les autres au camping avec la seconde voiture. Vous le savez, on est très matinaux et attendre après les gens ça m’agace fortement, surtout que c’est quelque chose que nous attendions depuis longtemps. Sans oublier qu’il y avait eu des quiproquos la veille et que du coup personne ne s’était mis d’accord sur le même horaire. Moi je pensais partir à 7h et les autres à 8h, bref, ayant deux voitures on a fini par prendre la route en amoureux.

Quand le guide dit routard dit qu’on entre dans « l’un des sites les plus spectaculaires d’Argentine du Nord-Ouest Argentin » je ne peux qu’ être  d’accord avec lui.

77. Road Trip Route 68 Argentine

Et là autant vous dire que le spectacle commence… Il n’y a pas grand monde sur la route, il fait encore frais, le soleil ne nous attaque pas encore et nous sommes comme seul on the road… A nouveau je dis à Adri « Mais c’est pas vrai, on est à nouveau dans un décor de fou ».

C’est magnifique, fabuleux, grandiose, bref les mots me manquent tellement c’est beau. Chaque minute, voir même chaque seconde on en prend plein les yeux. Tout ce décor aux couleurs, oranges, rouges ou vertes est juste fou, un vrai tableau. Un paysage devant lequel je pourrais rester des heures sans me lasser. Plus nous roulons et plus je tombe amoureuse de l’Argentine.

 Un grand moment de bonheur et de calme que nous avons su apprécier!

75. Road Trip Route 68 Argentine

90. Road Trip Route 68 Argentine

Sur cette route plusieurs stop sont conseillés pour admirer ces merveilles et plusieurs panneaux sont d’ailleurs là pour vous les indiquer. 

  • Los castillos au km 19

Une immense citadelle rocheuse posée sur les bords du río las conchas.

74. Road Trip Route 68 Argentine

79. Road Trip Route 68 Argentine

  • Las ventanas au km 20

A nouveau un gros bloque de roche dans lequel des trous se sont formés donnant l’impression qu’il y a des fenêtres un peu partout. Ici il est possible de s’aventurer un peu plus loin derrière en voiture afin d’être vraiment entouré de toutes ces montagnes de terre rouge et ocre, c’est d’ailleurs ce que nous avons fait. La voiture ne pouvant aller plus loin vous pouvez continuer de vous balader à pied.

72. Route 68 Argentine

Las ventanas Argentine

  • El Obelisco au km 22

Une espèce de pic de terre posé au milieu de nul par ou un énorme menhir pour Obelix au choix…

76. Road Trip Route 68 Argentine

  • El Fraile (le moine) au km 33 et El Sapo (le crapaud) au km 35

Le moine clairement on la cherché mais on ne l’a pas vu, quand au crapaud effectivement il porte bien son nom on ne peut pas se tromper. A vous de jugez…

82. Road Trip Route 68 Argentine

  • Tres Cruces au km au km 41

Alors ici il ne faut pas hésiter à laisser la voiture sur le bas côté pour aller admirer le point de vue sur la vallée. Du bas c’est déjà très beau mais d’en haut c’est grandiose, une immensité de dingue qui nous en a encore mis plein la vue. Avec Adri on est resté comme des imbéciles face à ça en nous disant qu’on était tout petit face à ce paysage, limite riquiqui. 

A ce moment précis on a réalisé à quel point ce voyage était dingue et a quel point nous avons eu raison de nous lancer dans cette folle aventure. On vit une expérience de dingue et on est vraiment content de s’être donné les moyens d’y arriver.

84. Road Trip Route 68 Argentine

  • Anfiteatro au km 46

Ici on pénètre en plein cœur du décor, on s’enfonce dans la pierre et on apprécie le silence et le calme. Cette formation rocheuse nous a vraiment beaucoup plu. Nous avions l’impression de rentrer dans une grotte à ciel ouvert.  Pour la petite anecdote c’est un ancien lac qui a construit cette cuvette et pour les argentins ce lieu est considéré comme sacré. On a d’ailleurs assisté à quelques chants religieux quand nous étions à l’intérieur. Plus fun que l’église quand même ;)

85. Amphithéatre Road Trip Route 68 Argentine

  • Garganta del Diablo au km 47

Beaucoup nous en parlait mais finalement nous on a préféré el anfiteatro. La grotte du diable c’est sympas mais ce qui est frustrant c’est que tu ne peux pas entrer en profondeur car un gros panneaux INTERDICTION DE PASSER s’offre à toi donc nous avons juste pu en profiter de loin. 

89. Road Trip Route 68 Argentine

Direction San Salvador de Jujuy

Après Salta nous avions deux solutions depuis Salta soit passer par la cornisa (ruta 9) qui met 2h30 pour arriver à San Salvador de Jujuy soit  prendre la voie rapide c’est à dire l’autaupista 9 et ensuite la ruta 66 vers Jujuy. De nombreuses agences nous avaient conseillé de prendre la cornisa car la route était vraiment jolie selon leurs dires par contre ils nous ont bien précisé qu’elle était assez étroite donc qu’il faudrait être vigilant. Aimant la nature nous avons bien évidemment choisit la première option. 

Le décor change radicalement sur cette route, les paysages sont beaucoup plus vert et l’on passe même au milieu d’une forêt tropicale où l’air est beaucoup plus frais et la végétation très dense. 

97. Road Trip Route 9 Argentine

La vue sur les montagnes est magnifique…

100. Road Trip Argentine

  • Un phare en moins et un camping au calme

La journée ayant été longue et la fin de l’après-midi approchant nous décidons de dormir dans le coin. On gare alors les voiture sur la place principale de la ville et c’est à ce moment que la voiture décide de rentrer dans un arbre en marche arrière. Résultat des courses… Un phare cassé :s . On récupère les morceaux et on se dit qu’on réfléchira à comment réparer la chose plus tard.

On se renseigne tout d’abord sur les tarifs des dortoirs en auberges mais ceux-ci étant assez onéreux nous décidons de partir camper à 15 km de là. Le camping se trouvant sur la route que nous devons faire demain ça nous arrange comme ça on aura 15 km de moins à faire le lendemain et puis il est bien situé et surtout au calme, il n’y a pas grand monde.

Camping San Salvador de Jujuy Argentine

5ème jour: Direction Purmamarca, Humahuaca et Tilcara

  • Purmamarca et la montagne aux 7 couleurs

Cette fois-ci on se met tous d’accord la veille et on décide de partir du camping au alentours de 8h. Il nous faudra ensuite deux heures de routes pour rejoindre notre première étape, le village de Purmamarca.

Nous repassons à nouveau dans un décor de western à l’approche du village, les couleurs oranges, rouges et ocre sont à nouveau au rendez-vous pour notre plus grand plaisir.

On nous avait dit que le village de Purmamarca était sympa mais pas forcément très calme car très touriste. On ne peut pas forcément confirmer la chose car nous pour le coup on l’a trouvé plutôt calme. Certes c’est touristique car il a beaucoup de boutiques ou d’échoppes qui vendent la même chose mais vraiment plutôt tranquille dans l’ensemble.

104. Montagne au 7 couleurs Purmamarca Argentine

 Purmamarca Argentine Artisanat Purmamarca Argentine

Purmamarca Argentine

  • El paseo de los Colorados

Le centre d’intérêt du village est la fameuse montagne aux 7 couleurs. Oui je ne raconte pas des bêtises il est possible de voir du mauve, du beige, du rose, du vert, du rouge, de l’orange ou encore du jaune… Le tout sur la même montagne, la classe non ?

Pour avoir un meilleur aperçu de tout ce superbe décor qui entoure la ville nous avons décidé de faire une petite ballade portant le doux nom d’El paseo de los Colorados . 

Ce chemin est en fait une boucle de 3km autour de la montagne, on y accède depuis le cimetière juste derrière l’église. 

La ballade est vraiment sympas, on s’est régalé avec toutes ces couleurs et ces montagnes. Et puis il n’y avait vraiment pas grand monde donc à nouveau nous étions souvent seuls ce qui donnait encore plus de charme au lieu. Autant vous dire qu’on s’est aussi gavé de photos… Voyez par vous même :)

109. Jump Ade Montagne au 7 couleurs Purmamarca Argentine

112. Montagne au 7 couleurs Purmamarca Argentine 107. Montagne au 7 couleurs Purmamarca Argentine

111. Montagne au 7 couleurs Purmamarca Argentine

113. Montagne au 7 couleurs Purmamarca Argentine

114. Montagne au 7 couleurs Purmamarca Argentine

A la fin du sentier on retourne vers la ville et sur le chemin nous avons encore été surpris par certaines architectures venu d’une autre planète!

Comme un air de Star Wars par ici…

116. Purmamarca Argentine

La boucle se termine par le point de vue sur la montagne au 7 couleurs. Pour ça, deux possibilités : soit vous payez pour entrer chez un particulier ce qui vous donne le droit de monter sur sa butte, soit vous faites encore 30 mètres et vous arrivez au pied de la dite montagne et vous en prenez plein les yeux gratuitement.

118. Montagne au 7 couleurs Purmamarca Argentine

  • Direction Humahuaca

Nous sommes ensuite partis direction le village de Humahuaca où là il est possible de voir la montagne aux 14 couleurs !!! Oui oui, c’est comme une sorte de concours ici, celui qui aura le plus de couleurs :) .

Sur la route nous passons à nouveau devant des paysages magnifiques j’en fini plus de dire à Adri que je suis amoureuse de l’Argentine.

Road Trip Argentine

C’est au bout de deux heures de route que nous arrivons dans ce petit village plutôt sympas. Là, à nouveau tout est calme, enfin, mis à part la sono pas loin de la place de l’église qui passe les 3 même musiques version flûte de paon en boucle. On se ballade dans le village et on décide de manger un bout avant de reprendre la route car la montagne n’est pas vraiment à côté.

126. Humahuaca Road Trip Argentine

128. Humahuaca Road Trip Argentine  Humahuaca Road Trip Argentine

 Humahuaca Road Trip Argentine

  • La montagne aux 14 couleurs

Il faut ressortir de la ville et prendre sur la piste à gauche après le pont, c’est ensuite partit pour 45 minutes de route sur une piste. Plus nous montons, plus il fait frais et plus les nuages montrent le bout de leur nez. Arrivé en haut on paye 15 pesos/ 2 personne et on arrive deux minutes après au point de vue. 

Les nuages sont toujours présents et il y a donc moins de luminosité mais franchement croyez moi ça ne retire rien au spectacle de fou que peut offrir cette montagne. Nous n’avions jamais vu ça, autant de couleur sur une même montagne et clairement elle en impose, c’est pas de la petite montagne ici. Malgré le froid et nos oreilles congelées (oui on avait laissé les bonnets au fond du sac) nous en avons bien profité. Quoi qu’avec le recul on se dit qu’on serait bien resté se balader un peu plus mais a nouveau c’était compliqué car nous étions en groupe et on ne voulait pas imposer aux gens de nous attendre surtout que cette fois on ne pouvait pas diviser les voitures car dans la seconde, nous avions pris deux autres filles dans la voiture. Des nanas qui font le tour d’Amérique Latine en vélo…ça calme hein! C’est pas tout le monde qui le ferait… Bref, nous les avons dépanné en les amenant jusqu’au point de vue. 

On en revient toujours pas d’avoir vue cette montagne de folie!!!

Montagne aux 14 couleurs Road Trip Argentine

Une fin de journée interminable, un pneu crevé et une engueulade

La journée touchant à sa fin et étant bien fatigué nous décidons de rouler jusqu’au village de Tilcara pour y passer la nuit.

On repart pour quasiment 2 heures de route et une fois arrivé là-bas nous cherchons un camping. Le premier que nous trouvons veut nous faire payer les voitures assez chers alors on décide de chercher un autre camping. On demande à droite et à gauche mais personne ne sait vraiment où il se situe, on trouve enfin une dame qui nous fait un petit plan et on s’en va le chercher mais devinez quoi ? Arrivé à l’adresse il n’est pas possible de camper. Après avoir tourné facilement une heure on décide de retourner au premier camping et de laisser les voitures dehors pour ne pas les payer. On gare alors la voiture, on met nos sacs sur le dos et arriver là-bas l’un de nous va voir et nous dit que c’est vraiment sale, qu’il y a des bouses de vaches et des moustiques de partout. 

Alors là c’est le moment où on se dit clairement qu’on y arrivera jamais !!! Avec Dorothée on décide  de partir dans une auberge et de négocier le prix du dortoir, chose qu’on arrive à faire, on est alors soulagé de savoir qu’on va enfin pouvoir se poser tranquillement même si le dortoir reste onéreux, soit 100 pesos par personne. 

De toute manière étant vraiment fatigué nous n’aurions pas repris la route pour chercher autre chose et cerise sur le gâteau un des pneus arrière de la voiture était à plat donc pas la motive de tout déballer et de mettre la roue de secours. 

Le problème c’est que cette option n’a pas plus au troisième couple trouvant l’endroit cher et sale… Autant  dire que des endroits sales on en a vu pendant ce TDM et que là franchement ça ne l’était pas du tout. Bref de toute manière il fallait bien trouver une solution puisque le camping n’était pas possible. Mais eux ne faisaient que râler ou critiquer… Pour pas changer !!

N’ayant pas vraiment la même façon de voyager et la même vision des choses qu’eux j’avais beaucoup de mal avec ce couple depuis le début. A la base je suis le genre de fille qui dit directement les choses sans prendre de pincettes mais là tous les jours je prenais sur moi pour ne pas plomber l’ambiance du groupe. Le truc c’est qu’au bout d’un moment il faut que ça sorte et là clairement c’était TROP pour moi je n’en pouvais plus de les entendre encore râler pour tout et n’importe quoi, donc gros craquage… Je me suis énervée à n’en plus finir, je leur ai dit tout se que je pensais… Enfin, pas tout car j’aurais pu être bien plus directe et méchante, je me suis mise à pleurer de nerfs et ils ont donc décidé de partir de l’auberge.

Adri ne m’avait jamais vu comme ça, grande première !! Ils m’ont tellement mis hors de moi c’était fou… Bref, on ne peut pas être amis avec tout le monde hein ! Nous sommes complètement différents et ça a fini par me bouffer ! 

Nous nous sommes donc retrouvés avec Dorothée et Pascal à nous poser après cette journée bien remplie et riche en émotions.

6ème jour: De retour à Salta

Voilà, dernier jour du road trip ça sent la fin…Nous avons passé la journée à rouler direction Salta et à jouer aux bricoleurs du dimanche.

La matinée à commencée par un changement de pneu et le midi on s’est mis à trois pour réparer le phare avec de la super glue…. Oui on fait avec les moyens du bords pour rendre la chose un peu plus présentable. 

 Changement de roue Road Trip Argentine

On en gardera un super souvenir parce que même si on c’était conditionné à repayer le phare on s’est dit « qui ne tente rien n’a rien ». Et franchement il fallait nous voir, Pascal en train de tenir le morceau de plastique par l’arrière, Adri en train de l’aider de l’extérieur avec une pince à épiler et moi à coller le tout avec de la glue pour que plus rien ne bouge. Je vous l’accorde la chose est un peu difficile à visualiser mais tout ce que je sais c’est qu’on a bien rigolé sur le moment et qu’on en rigole encore maintenant quand on revisualise la scène. Le petit bout de phare cassé se ressoudait sous nos yeux et la glue rendait le tout presque imperceptible. 

Quant au pneu il avait une petite fuite, nous avons donc mis la roue de secours puis arrivé à Salta, nous avons remis la roue d’origine et avons croisé les doigts pour que le mec de la location ne nous dise rien.

Un Grand Moment!!

reparations voiture Argentine

  • Verdict

Rien! Nous n’avons rien payé!!! Le mec à fait le tour du véhicule et nous a dis que tout était OK. 

Autant vous dire qu’on a récupéré le chèque de caution et que nous sommes partis très vite tels des petits enfants ayant fait une grosse bêtise ! 

Je sais ce que vous allez vous dire, les crapules, les enflures, les salles gosses, les débiles, les fous…. Et encore tout un tas d’autres choses !! Mais que voulez-vous… 300€ de caution ça aurait quand même fait mal au compte en banque!

Notre ressenti sur ce road trip

Je pense que tout est déjà dis dans l’article et que vous aurez compris que nous avons adoré et même surkiffé la région. Les paysages étaient tous magnifiques et on en a franchement pris pleins les yeux tous les jours.

Après si c’était à refaire je pense qu’on le ferai que tout les deux pour avoir plus de liberté et pour s’arrêter où nous voulions. Faire ça en groupe a ses avantages et ses inconvénients. Avec Pascal et Dorothée le courant passait toujours aussi bien mais avec le troisième couple ça ne l’a pas trop fait, même pas du tout. Nous n’avons pas la même façon de voyager, pas les mêmes caractères et pas non plus la même vision de la vie. Bref, les choses ont été dite, je ne rentrerais pas dans les détails ce n’est pas le but du blog mais tout ça pour dire que les roads trips c’est un peu comme les collocations tu ne peux pas les faire avec n’importe qui donc il faut bien réfléchir à ça parce que j’aurais préféré éviter les clashs qu’il y a eut. 

Avec le recul on se dit aussi que 7 jours ça aurait été cool pour prendre encore plus notre temps, parce que rouler c’est bien, sortir prendre des photos aussi mais prendre son temps c’est encore mieux et on a franchement pas eu l’occasion de rester à flâner 1 ou 2h dans certains endroit qui nous plaisaient  beaucoup . Nous n’avons pas eu le temps non plus de nous aventurer vers le désert de sel… Après  c’était aussi un peu volontaire car peu de temps avant nous avions passé 2 jours dans le Salar d’Uyuni en Bolivie. Mais si vous voulez faire le même road trip et inclure le désert on vous conseille de prendre 7 jours car sinon ça sera vraiment speed.

Montagne au 7 couleurs Purmamarca Argentine

Fin de journée à Salta

Après avoir rendu la voiture avec nous décidons de passer l’après-midi que tous les deux, comme une envie de retrouver juste en amoureux tranquilou.

Ayant un bus de nuit direction Mendoza le soir même et ne voulant pas nous trimballer nos gros à sacs à dos toute l’aprem on part faire du porte à porte aux hôtels près de la gare pour trouver une âme charitable qui voudrait bien nous les garder. Après seulement un recalage nous trouvons notre sauveur qui accepte de nous les garder gratuitement jusqu’à 21h ce qui tombe très bien car notre bus est à  22h et des cacahuettes. C’est donc tout happy que nous partons nous balader en ville.

On flâne, on se repose, on achète des cartes postales, on achète de quoi grignoter dans le bus… Bref on se laisse vivre jusqu’au soir.

église Salta Argentine

Départ pour Mendoza

Nous y voilà nous allons prendre le bus le plus long du voyage soit 18h…Oui vous ne rêvez pas j’ai bien dit 18h. Quand tu prends ton billet tu te dis  » la vache ça va durer méga longtemps » et tu appréhendes un peu la chose mais finalement ça s’est super bien passé.

Ayant accumulé pas mal de fatigue ces derniers jours on s’est écroulé à peine entrée dans le bus jusqu’au petit matin. 

* A l’heure où je relis cet article nous avons pris 2 bus de 24h donc finalement 18h c’était de la rigolade à côté !!

Juste une après midi à Mendoza

Arrivée à destination on cherche un hôtel pas trop loin de la gare pour déposer nos sacs et juste y passer une nuit afin de ne pas être loin de l’embranchement où nous voudrions faire du stop le lendemain.

Une après-midi à Mendoza c’est court, même très court je vous l’accorde. Nous sommes juste passés voir 2, 3 places et avons fait les grands axes. La ville à l’air sympas pour y vivre, très dynamique et certaines grandes rue me faisaient penser à Paris avec tous ces magasins et ces kiosques à journaux. Mais nous voulions vraiment avancer un peu plus donc on ne s’est pas trop attardé ici.

L’objectif du lendemain:  Faire du stop de Mendoza jusqu’à la frontière avec le Chili et ensuite refaire du stop direction Valparaiso afin de tenter une nouvelle expérience pendant ce voyage. Affaire à suivre…

 Mendoza Argentine

 Mendoza Argentine Mendoza Argentine

Mendoza Argentine

Infos pratiques pour vous futurs voyageurs ;)

En décembre 2015: 1€ = 10,7 pesos (taux officiel) et 1€ = 15,5 (taux blue)

Hébergements:

  • A Salta

Nom: Fereinhaus 

Localisation: En centre ville

Prix: 110 pesos/personne en dortoir de 6

Sanitaires: Communs, eau chaude

Cuisine: Oui

Eau potable: Oui

Petit déjeuner: Inclus

Wifi: Oui

Pièce commune: Oui

  • A Cachi

Nom: Distinto Hostel

Prix: 80 pesos/pers en dortoir de 6

Sanitaires: communs, eau chaude

Cuisine: oui pour faire la vaisselle, non pour se servir du gaz

Eau potable: Oui

Pièce commune: oui

Petit déjeuner: non inclus

Wifi: Oui mais mauvais réseau

  • A cafayate

Nom: J’ai oublié le nom :s

Localisation: Sur la route qui va à la sortie Sud de la ville

Prix: 20 pesos/ tente 25 pesos/ personne et 10 pesos/voiture

Sanitaires: Communs , eau chaude

Tables, barbecue : Oui

Eau potable: Oui

Wifi: Oui mais mauvais réseau

  • A San Salvador de Jujuy

Nom: El refugio

Localisation: A 15 km au Nord-Ouest de Jujuy , route qui va vers Yala

Prix: 60 pesos/pers en tente

Sanitaires: Communs, eau chaude

Eau potable: Oui

Tables, banc, barbecue: Oui

Piscine: Oui

  • A Tilcara

Je ne vais pas trop pouvoir vous aidez parce que je ne me souviens plus du nom… Mais on a pu négocier un dortoir de 6 pour 100 pesos/pers avec sanitaires et douche dans la chambre.

  • A Mendoza

Idem je ne me souviens plus du nom, c’était un hôtel pas loin de la gare qui faisait aussi restaurant/ Pizzeria. De toutes façons on ne vous le conseille pas car l’endroit était vraiment sale. Cafards dans la chambre, mauvaises odeurs, sanitaires salles, chasse d’eau cassée… Bref, une vrai perle ! Vous trouverez mieux que nous :)

Location de voiture:

Agence: Perfil

Localisation: Rue Buenos Aires en Centre-ville

prix: 550 pesos/jour/Personne 

 Transports: 

  • De San Pedro de Atacama au Chili à Salta en Argentine

Compagnie: Pullman

Prix: 25 000 pesos chilien/ Perso

Durée: 12 heures

Snacks: Oui x 2 par contre que des petits gâteaux et un jus

  • De Salta à Mendoza

Compagnie: Viatac

Prix: 1 202 pesos argentins/pers en Semi-cama (les moins chers)

Durée: 18h

Repas: Oui, 3 en tout, diner, petit déjeuner, déjeuner. essentiellement des sandwichs au jambon