Pékin, bienvenue dans l’Empire du Milieu

Après une courte escale à Hong Kong (l’article viendra plus tard ne vous en faites pas ;) ), Nous entrons dans l’Empire du Milieu par se capitale : Pékin !! Quelques chiffre tout d’abord pour se représenter la chose. Pékin (ou Bejing) c’est 19,6 million d’habitants étalés sur une superficie de 16 800 km2. Une métropole immense, la plus peuplée du plus peuplé des pays du monde. Premier contact avec la ville : son aéroport. À son image, immense. Il faut prendre un train pour passer du Terminal d’arrivée jusqu’au tapis roulant qui nous rend nos sacs à dos.

peinture palais d'été pékin chine

Premiers pas dans la ville

Une fois sortis du métro, direction notre auberge de jeunesse en plein centre de la ville, proche de la place Tiananmen et de la nom moins célèbre cité interdite. Bon, petite précision au passage, on s’est rendu compte dans l’avion qu’on s’était planté pour la réservation et qu’on l’avait fait pour le mois précédent… :/ Coup de bol pour nous, ils leur restait quand même des chambres de dispo et on n’a donc pas galérer à trouver un toit pour notre première nuit (il était déjà 22h donc heureusement !!).

L’un de nos premiers contacts avec la population s’est fait quelques mètres après la bouche de métro. Une dame nous voit avec nos gros sac et commence à nous taper la causette… en chinois. :) Au bout de quelques secondes, elle nous prend la main et nous donne un œuf et un sac de fruits :) À croire qu’on devait lui faire de la peine ^^

Pékin chine

Le temple du ciel

Après une bonne nuit de sommeil, on se lance à la découverte de la ville !! Première étape : Le temple du ciel. Situé au sud est de la place Tiananmen, il s’agit d’un immense ensemble de parcs et palais autrefois réservé aux proches de l’empereur.

C’est un lieu qui invite à la détente et les pékinois semble être du même avis car nous croisons beaucoup de groupes de personnes qui dansent, jouent d’un instrument ou encore pratiquent différents sports. Parmi eux, une espèce de badbinton, ou encore un jeu de passe aux pieds avec un drôle d’engin fait de poids et de plumes. Ils nous invitent d’ailleurs à participer. Bien que la conversation soit impossible faute de parler la même langue, on arrive à passer un bon moment avec eux et à se comprendre par les gestes. Ils sont d’ailleurs tout sourire qu’on s’intéresse à ce qu’ils font :)

jeux temple du ciel pékin chine

La récréation terminée, nous passons ensuite par différents temples et salles qui nous plonge vite dans un autre monde, un autre temps. L’architecture des lieux nous fait comprendre qu’il s’agit d’une autre civilisation !! Une fois de plus, on se croit dans un film d’une autre époque.

Ade temple du ciel pékin chine

Temple du ciel chine 2

Mariée chine pékin Adri temple du ciel chine pékin temple du ciel chine pékin Mariés chine pékin

La cité interdite

Après avoir passé la matinée à visiter le temple du ciel, nous remontons vers le cœur mythique de la ville : la cité interdite. Ancienne demeure des empereurs de Chine, elle est aujourd’hui l’un des lieux les plus touristiques de la ville.

Un seul chemin pour la visite : du sud au nord. Une fois la première « porte » passée (100 mètres de large tout de même pour cette porte dite « porte du midi » !!), nous tombons sur une esplanade aux dimensions hallucinantes.

Et il en est ainsi durant toute la visite. Nous enchainons les passages des portes qui mènent à de grandes place au milieu desquelles trônent des palais !!

Le tout est extrêmement bien conservé et rénové avec soin.

cité interdite Chine pékin beijing

Lion cité interdite pékin beijing Chine

temple cité interdite chine pékin beijing

coucher de soleil Chine pékin beijing

La colline de Charbon

Au nord de la Cité Interdite, on trouve la colline de Charbon. De là haut, il est possible d’admirer la cité interdite dans son ensemble !! Manque de bol pour nous, le temps n’était franchement pas au rendez-vous ce jour-là et la vue était quelque peu embrumée par un « smog » local…

vue de la coline du charbon  pékin Chine

Le palais d’été

Situé à 15km au nord ouest de la ville, il s’agit d’un grand parc peuplé de temples et autres palais. Quand on dit grand, on veut en fait dire immense !! 290 hectares, 3000 bâtiments et 420 000 arbres, rien que ça. (« Et les tubes de colle ?? Combien de tubes de colle ?? :) ) De quoi se perdre toute une journée !! Bon, sauf pour nous car de deux choses l’une, le temps était plus que moche et en plus, au bout de deux heures de visite, le parc commençait à grouiller de policiers et de mecs en costard genre « garde du corps, non tu passes pas », du coup, on s’est petit à petit dirigés vers la sortie. On a par la suite entendu comme un concert dans certains bâtiments interdits d’accès, on s’est donc dit qu’il devait d’agir d’un concert privé pour les personnes assistants au sommet de l’APEC (sommet économique asiatique qui avait lieu dans la capitale pékinoise jusqu’au 15 novembre et qui nous avait déjà interdit l’accès au parc olympique quelques heures plus tôt…

Pont palais d'été pékin chine 2

pont palais d'été pékin chine Ad. Palais d'été pékin chine bateau en marbre palais d'été pékin Chine

palais d'été pékin Chine

La place Tian’Anmen

Elle aussi située en plein centre de Pékin, juste avant l’entrée Sud de la Citée Interdite, elle serait la quatrième place la plus étendue du monde. Qui n’a jamais entendue parler de cette place ou vu des photos avec le portrait de Mao trônant juste devant ou encore des affrontements contre la manifestation étudiante de 1989 ? Petits souvenirs de nos cours d’histoire au Lycée sur la dictature communiste de Monsieur Mao Zedong. C’est sur cette place que ce dernier proclama la république populaire de Chine.

place tian'anmen pékin chine place tian'anmen pékin beijing chine
place tian'anmen pékin chine place Tian'anmen Pékin chine beiging

Le quartier des Hutongs

Vieux quartiers chinois pleins de charme et de vie, on trouve les Hutongs dans la partie nord du centre ville (c’est à dire au nord de la Cité Interdite). Si vous êtes en recherche d’animation et de petits restos sympas, c’es par ici qu’il vous faut venir !!

Nous y avons passé notre dernière nuit dans la capitale, non mécontent de trouver un peu plus de vie que précédemment.

On s’y promène facilement et on s’arrête avec tout autant de facilité devant les différents stands qui vendent à manger (c’est un sport national ici !!)

Hutong pékin chine 2

Hutong pékin Chine Cuisinier pékin chine Hutong pékin chine 3

Le parc Olympique…Ou pas !

Comme on vous l’a expliqué un peu plus haut nous n’avons pas eu accés au parc Olympique pour le plus grand désarrois d’Adrien. Le sommet de l’Apec étant présent jusqu’au 15 Novembre tout était fermé au public. On a du ce contenter de la photo ci dessous et autant dire qu’elle n’est pas folichonne vue que le temps ne jouait pas non plus en notre faveur. :s

Parc olympique pékin chine

Le stress de la gare

Pour quitter Beijing et rejoindre Xian, nous prenons le train. Avec la barrière de la langue, on stressai vraiment de pouvoir arriver à avoir nos billets de train, c’est donc avec pas mal d’appréhensions que nous nous y sommes rendu. Déjà qu’en Inde, nous mettions plus d’une heure au guichet à se faire comprendre et à avoir ce que nous voulions, nous ne savions pas trop à quoi nous attendre cette fois-ci. Mais en fait, tout est allé très vite et avec beaucoup de facilité !! Une fois le guichet surmonté d’un joli « English » repéré, nous y attendons notre tour et une fois le moment venu, tadam, à peine 2 minutes nous suffisent pour avoir ce que nous voulions : deux billets en hard sleeper, lit du haut et face à face. :)

gare pékin beijing

Infos pratique pour vous futurs voyageurs ;)

Entrée dans la cité interdite :

Attention à bien entrer par le bon coté de la Cité !! Suivant les conseils du Routard, nous avons voulu pénétrer dans l’ancienne résidence de l’empereur par la porte nord. Grossière erreur !! Celle-ci ne sert que de sortie et il nous a fallu tout longer jusqu’à Tiananmen pour pouvoir trouver la bonne porte. On dirait pas comme ça, mais cela fait plus d’un kilomètre pour ce petit détour… Compter 60 yuans l’entrée.

Quelques tarifs d’entrées:

La colline de Charbon 2 yuans

Le temple du ciel 35 yuans pour le parc et les temples, 15 yuans si vous ne faites que le jardin

Le palais d’été 60 yuans si vous voulez faire le parc et les temples, 30 yuans si vous ne faites que le parc.

Partir de Pékin

Si, comme nous, vous avez prévu d’enchainer Pékin par Xian, il vous faut partir de la gare de l’ouest (il y a un arrêt de métro sur la ligne 9). En hard sleeper, cela nous a coûté pour nous deux 509 yuans en tout.

Se déplacer dans Pékin

Comme dans toutes les grandes villes qui en possèdent, le moyen le plus pratique et peu onéreux de se déplacer reste le métro. Les tickets sont au prix fixe de 2 yuans par voyage. La ville étant immense, c’est vraiment un confort. Il y a également un bon réseau de bus qui vous emmènera un peu partout et pour un peu moins cher en général. Revers de la médaille, c’est en surface, donc soumis aux règles de la circulation urbaine dense.

Hébergement

Qui dit capitale dit prix du logement assez élevés. Pékin ne fait pas exception à la règle. Pour notre première auberge, Feel Inn dans le quartier de Dongcheng, nous avons payé 198 yuans la chambre double avec salle de bain. Le personnel y est bien sympa et la chambre était propre.

Pour notre second hébergement, dans les Hutongs cette fois, nous sommes allés au Confucius Youth Hostel et nous y avons préféré un dortoir un peu plus économique (80 yuans par personne). Cela nous a d’ailleurs permis de faire la connaissance d’un américain vivant en Chine depuis plus de sept ans, qui parlait et écrivait très bien le mandarin. Nous en avons donc profité pour lui demander de nous écrire plusieurs phrases type à montrer lorsque nous chercherons quelque chose.

Bon à savoir aussi, vous trouverez dans toutes les auberges de l’eau chaude (mais alors bien bien chaude !!) que ce soit pour vous faire du thé ou bien vos soupes de nouilles en vente de partout. C’est aussi le moyen d’avoir de l’eau potable dans votre gourde si vous la remplissez la veille pour le lendemain (sauf si vous voulez vous brûler la trachée au second degré).