Pangandaran, belle porte d’entrée en Indonésie

Après avoir obtenu notre visa de 2 mois pour l’Indonésie à Bangkok nous avons pu nous envoler pour notre dernière destination asiatique de ce tour du monde… L’INDONESIE.

Nous avons décidé de commencer notre séjour dans ce nouveau pays par l’île de Java qui se situe entre Sumatra et Bali.

Arrivée à Java

Nous savions que nous allions atterrir à Jakarta, mais nous n’avions aucune envie de rester dans une grande ville. Après 7 jours à Bangkok, nous avions plus besoin d’un petit coin de nature. Mélanie et Aurore, les jumelles rencontrées au Myanmar, qui nous précédaient en Indonésie de quelques jours, nous ont apporté la solution en nous parlant d’une station balnéaire vraiment sympas portant le doux nom de Pangandaran (merci les filles ;) ).

Bateau de pêche Pangandaran Java Indonésie

Partir directement sur Pangandaran

Notre vol ayant plus d’une heure de retard, c’est aux alentours de 16h30 que nous atterrissons à Jakarta. Nous partons directement vers la station de bus de l’aéroport pour en choper un qui nous emmènera jusqu’à la gare de R.P Ramboutan (lieu de départ pour Pangandaran). A peine 10 minutes d’attente et nous étions déjà dans le bus, mais bien sur c’était sans compter sur les embouteillages… Nous avons mis 2h à rejoindre la gare !!! À l’aéroport on nous avait dit que le dernier bus pour Pangandaran était à 19h… C’est pas comme si à 19h nous étions toujours dans le bus !!! Plus les minutes passaient et plus on se faisait à l’idée qu’on allait devoir rester dormir à coté de la gare pour prendre le 1er bus le lendemain matin. Mais a notre arrivée à la gare de Ramboutan, quelle ne fut pas notre surprise de trouver un bus pour Pangandaran, le dernier en fait, celui de 21h. On a eu vraiment beaucoup de chance car il restait de la place. C’est comme ça qu’après un vol de jour et un bus nous avons pu enchainer avec un bus de nuit.

Bateaux de pêche Pangandaran Java Indonésie

Arrivée à Pangandaran

Crevés par tous nos transports nous avons bien évidemment raté l’arrêt de bus au petit matin pour le centre ville de Pangandaran… Oui sinon ce ne serai pas drôle !! Nous avons filé tout droit jusqu’au port bien gentiment. Ayant compris notre bêtise il nous fallait trouver une solution. Encore une fois nous avons eu de la chance dans notre malheur car nous avons découvert qu’il n’y avait que 5 kilomètres qui séparaient le port de la ville. Nous avons donc enfilé nos sac et sommes partis pour une petite marche matinale, on a même eu droit au lever du soleil à 5h30. ;)

Une fois arrivés aux portes de la ville nous nous sommes fait arrêter par un gardien qui nous a expliqué qu’il fallait payer un droit d’entrée pour séjourner dans la ville. Ça nous a un peu rappelé Bhaktapur au Népal. Payer un droit d’entrée pour une ville je crois qu’on ne comprendra jamais le principe ! Le gardien de la porte nous a donné 3 tickets en nous expliquant qu’il y avait aussi une assurance comprise dedans au cas où nous ayons un transfert à faire pour l’hôpital. Bref à 6h du matin et la tête complètement en vrac nous n’avons pas cherché plus loin et avons payé le droit d’entrée.

Portes d'entrées ville de Pangandaran java Indonésie

Premières impressions sur la ville

 » rooohhhh ça à l’air trop bien ici « 

Pangandaran est la première station balnéaire de Java, elle s’étend sur 2km, est bordée de plages à l’Ouest et à l’Est et pour notre plus grand bonheur elle est très calme et loin du tourisme de masse.

Les gens sont hyper gentils, tout le monde nous a salué sur le chemin et nous a aidé à trouver notre Guest House. Quant au décor, c’est un mélange de plages, de rizières et de petites échoppes.

Pangandaran Java Indonésie

La Plage

Nous avons pris une chambre dans la guest house que nous avait chaudement recommandé les jumelles, c’est donc au Panorama à la plage que nous avons élu domicile. Il porte d’ailleurs très bien son nom car nous étions face à la mer. :)

La plage est immense et vu que Pangandaran n’est pas très touristique on a vite eu l’impression d’être seul au monde en semaine. Je dis ça car nous sommes arrivés le week end et là pour le coup il y avait beaucoup c’était blindé !! Les locaux et les chinois (fin de vacance pour le nouvel an) étaient là pour profiter de chaque activité proposée pour leurs deux jours de repos. Pour les activités croyez moi ils ne sont pas en manque, surf, body surf, promenade à cheval, promenade en bateau, Rosalie, Tandem, shopping (oui des stands de lunettes, chapeaux et compagnie il y en a partout)….Il y a de quoi faire.

Tandem Pangandaran Java Indonésie Chapeau pangandaran Java Indonésie
Pangandaran Java Indonésie Rosalie Pangandaran Java Indonésie

Le week end fini, ça nous a fait tout drôle de découvrir par la suite une plage complètement désertique. On se serait cru dans le Sud-Ouest de la France hors saison : boutiques sur la plage fermées, plus personnes dans les rues, plus de vendeurs de ballons sur la plage. L’endroit devient vraiment paisible. Le paradis pour se reposer tranquilou.

Voilà le contraste entre le week-end et la semaine…

Plage de Pangandaran Java Indonésie 4.Adri plage Pagandaran Indonésie

A la fin de la journée c’est encore une autre atmosphère qui règne ici, les habitants vont sur la plage pour s’adonner à toutes sortes d’activités tel que le foot, le karaté, le cerf volant ou alors tout simplement se balader à la tombée du jour. Nous on l’avoue, notre meilleure activité aura été de poser nos fesses sur le sable pour admirer le coucher du soleil. Le premier soir celui-ci ne nous a vraiment mais alors vraiment pas déçu. Il a même déclassé tous les autres coucher de soleil que nous avons pu voir auparavant.

Surfeur pangandaran java Indonésie Judo Pangandaran Java Indonésie
Ad's Pangandaran Indonésie Java coucher de soleil Pangandaran Java Indonésie

Celle là c’est notre photo préférée :)

Cheval au coucher du soleil Pangandaran Java Indonésie

Le surf

Pour ceux qui voudraient des cours de surf sachez qu’il y a là aussi de quoi faire. Location de planches de surf avec ou sans cours sont proposés sur la plage. Nous n’avions pas spécialement envie d’en faire tout de suite. Nous avons plutôt opté pour tester la nourriture locale dans les petits restos sur la plage les pieds dans le sable en admirant les surfeurs. Avouez que c’est quand même beaucoup moins fatiguant ^^!

Surfeur Pangandaran Java Indonésie

Bon le truc, c’est qu’après avoir mangé il faut quand même se dépenser un peu, alors rien de mieux que d’aller se faire chiffonner dans les vagues. Passant tous mes étés dans le Sud-Ouest ça m’a rappelé de bons souvenirs. Par contre attention la plage n’est pas surveillée la semaine et les vagues ainsi que les courants peuvent être assez importants à certains moments donc BE CAREFUL !

D’ailleurs en parlant de vague, sachez que Pangandaran a été touchée par le Tsunami de 2006 qui a fait 600 victimes et détruit plusieurs hôtels :s

Autre chose si vous décidez de vous rendre là-bas sachez que la population est essentiellement musulmane, les femmes se baignent habillés avec le voile alors ATTENTION les filles à ne pas choquer les habitants avec des bikinis en tous genres. Si vous n’êtes pas seule sur la plage, je vous conseille de vous baigner en short tee-shirt. Et s’il n’y a personne, comme ça nous est arrivé vous pouvez bien sûr sortir le maillot :)

Pangandaran Java Indonésie

Ballades dans Pangandaran entre rive Est et Ouest

On a adoré se balader dans la ville car chaque rive à son charme.

D’un coté il y a celle de l’Ouest avec sa très grande plage de sable blanc, ses marchands ambulants, ses hôtels, ses bateaux de pêche, ses petits magasins de souvenirs et qui conclue sa journée avec un très beau coucher de soleil.

Et d’un autre coté il y a celle de l’Est qui ouvre la journée avec son lever de soleil, qui est moins touristiques, avec ses pontons en bambous et ses poissons qui sèchent en pleins soleil. La plage n’a plus beaucoup de sable depuis la construction d’un mur de protection.

Adri Pangandaran Java Indonésie Ponton Pangandaran java Indonésie
Poissons séchés Pangandaran Java Indonésie 1.Pangandaran plage Indonésie

Les deux rives se rejoignent au Parc National (Taman National Pangandaran). Nous n’y sommes pas allés car les avis des autres voyageurs n’étaient pas forcément très favorables et puis il n’y avait pas non plus 1 milliard de choses à voir là bas. Nous avons préféré garder notre argent pour d’autres excursions.

En bas du Parc nous avons pu observer des singes, des cerfs et des biches qui se baladent même dans la ville. Ils font les poubelles et s’allongent dans les détritus. Je vous envoie du rêve là nan ? ;)

singe Pangandaran Java Indonésie cerf Pangandaran Java Indonésie

Le marché

Il se trouvait à seulement 20 minutes de marche en bordure de la route principale de la ville. C’est sur cette même route que le bus nous avait déposé au début de notre séjour. Nous pensons à première vue que c’était un petit marché mais en s’enfonçant un peu plus nous avons découvert tout un tas d’étales. Il y en a pour tout les goûts. On peut y trouver des fruits, des légumes, des accessoires pour cheveux, des vêtements, des pâtisseries et tout un tas d’autres bricoles.

En papotant à une échoppe nous avons même rencontré une indonésienne qui vit en France maintenant et qui habite non loin de chez Adri à St Etienne. Le monde est tout petit au final ;)

Marcher pangandaran java Indonésie Marcher Pangandaran Java Indonésie
Pangandaran java Indonésie Marcher Pangandaran Java Indonésie

Les Alentours de Pangandaran

Buller sur la plage c’est bien mais au bout d’un moment l’envie de découvrir les environs nous démangeait un peu.

La guest House proposait une excursion d’une journée pour découvrir la Green Vallée et le Green Canyon. C’était apparemment la chose à ne pas manquer dans les alentours, tous les voyageurs de la guest house qui le faisaient, revenaient toujours ravis de leur journée. Sans compter que le guide de l’auberge parle très bien anglais et…Français !! Il s’appel Dine et tout le monde nous parlait constamment de lui. Bon, pas de chance pour nous au moment où nous avons décidé de nous inscrire à l’excursion Dine est parti en vacances. Mais c’est pas grave son remplaçant été assez sympas et puis nous étions que 4 d’inscrit et nous on aime les petits groupes.

Par contre à savoir la journée se fait en scooter. J’ai la chance d’avoir un chéri qui sait manier la bête mais pour ceux qui ne seraient pas ou qui ne sentiraient pas à l’aise sur un scooter il ne faut pas hésiter à dire que vous ne pouvez pas conduire. Dans ce cas là vous montrez derrière le guide ou derrière un autre accompagnateur. C’est ce qui s’est passé avec les deux japonais qui étaient avec nous.

Ad's en scooter Pangandaran Java Indonésie

À 9h nous voilà donc partis sur notre petit engin à passer à travers les rizières qui étaient au passage d’un vert éclatant.

Rizière Pangandaran Java Indonésie

La fabrique de marionnettes

Le guide nous arrête dans un petit village où un homme est en train de sculpté la tête d’une marionnette au couteau. C’est un travail très minutieux et le résultat est vraiment bluffant. Il nous explique comment il les construit et qu’il est le seul du village à le faire avec l’aide de sa femme de temps en temps. Il nous amène ensuite à l’intérieur de son atelier. Les marionnettes posées sur les murs sont plus belles les unes que les autres, c’est vraiment un travail de fou, toutes sculptées et peintes à la main. Les marionnettes sont de sorties lors des mariages ou des fêtes de village, il ne donne aucune représentation payante au sein même du village.

Nous avons bien sur eu le droit à la petite démo qui au passage était très drôle, on rentre vite dans l’histoire quand elles commencent à s’animer sous nos yeux. Pour la manipulation c’est tout un art il faut être doté d’une bonne dextérité et je pense que ce n’est pas donné à tout le monde. Nous avons voulu essayer et là … comment dire … ECHEC TOTAL. Si on avait voulu compter une histoire ça aurait été « la poivrotte du coin en ballade » car nos marionnette partaient dans tous les sens, un bras en l’air, la tête en bas, les jambes tordues de chaque coté, bref ça ne ressemblait à rien.

fabriquant de marionette Pangandaran Java Indonésie Marionette pangandaran Java Indonésie
Marionettes Pangandaran Java Indonésie Ade essaie la marionette Pangandaran Java Indonésie

La chauve souris

Petite parenthèse un peu moins glorieuse pour la journée, au détour d’un village, le guide va chercher dans une espèce de cage à lapin un renard volant (chauve souris mais vraiment très très grosse) et nous l’amène pour des photos… :/ La pauvre bestiole se débat comme elle peut contre l’intrus qui vient la réveiller en plein milieu de son repos diurne… Alors là les amis il n’y aura pas de photos car j’ai été outrée, même complètement révoltée et sacrément triste de savoir qu’il l’a réveillé et la tournait dans tous les sens juste pour nous la montrer telle une bête de foire. Le pire ??? Quand le guide a décidé de la mettre sur nous pour faire des photos ,avec Adri nous avons refusé mais les japonais eux, étaient trop content d’avoir leur photo souvenir !!! La petite partie de Brigite Bardo qu’il y a en moi à quand même demandé au guide : « Mais les chauve souris ça ne vit pas la nuit ?? » et sa réponse à été la suivante: « Si si mais c’était juste pour vous la montrer et faire une photo ». Haaaaaaaaaaa mais nan horrible!!!!!! Mauvaise réponse mec!

Le sucre de fleur de palmier

Le guide nous explique que la population grimpe aux palmiers pour y déposer des seaux et récupérer ainsi le sucre de la fleur de palmier. Il enchaine en nous disant que les fermiers ont deux possibilités : ou faire du sucre de palme, ou faire des noix de coco. Dans le premier cas, cela demande du travail tous les jours, mais cela permet d’avoir une rentrée d’argent régulière. Dans le second, il n’y a rien à faire à part attendre que les noix de coco soient prêtes, mais cela prend 3 mois pour chaque cocotier. Pendant notre séjour ici nous en avons vu quelqu’un qui grimper effectivement et comment vous dire ??? Il sont fous c’est indonésiens, ils grimpent sans aucune sécurité, sans rien du tout, juste avec leurs pieds et leurs mains. Ca m’a foutu le vertige pour eux…

fleur de palmier Pangandaran java Indonésie Sucre fleur de Palmier Pangandaran java Indonésie

La Green Vallée

Autant vous le dire tout de suite, on a adoré la green vallée. Quasiment deux heures à barboter dans une eau turquoise, à entrer dans des grottes, à se laisser glisser dans les toboggans d’eau naturels, à sauter dans les petites cascades et enfin à se prendre pour tarzan le temps d’une minute. Un vrai parcours aquatique digne d’un canyoning sans les descentes en rappels :) .

On a eu de la chance car le temps étant au beau fixe depuis plusieurs jours nous avons eu droit à une eau bleu limite turquoise pour notre ballade. Ce qui n’est pas souvent le cas en saison des pluies.

Green Vallée Pangandaran Java Indonésie

Ad's green Vallée Pangandaran java Indonésie Grotte green Vallée pangandaran java Indonésie

JUMP!!!

Alors pour tout vous dire je crois que j’ai eu mon plus gros coup d’adrénaline du voyage ce jour là. Cinq minutes après être rentré dans l’eau le guide nous amène face à un rocher sur lequel serpente les racines d’un arbre. Il nous explique qu’il faut monter tout en haut et sauter de 8 mètres quand même… Ce n’est pas rien !!! Adri y va franco, un vrai de vrai « ad-venturier » et une jeune fille d’un autre groupe aussi. Il saute et me dit que franchement c’est OUF. Ok Ok je prend mon courage à deux mains et je me lance. Je commence à grimper le long de l’arbre quand soudain je me rend compte que je n’ai aucune sécurité et que si je glisse c’est pour ma pomme, du coup mes mains se mettent automatiques à trembler. Faire la suite de la montée en monde tarzan qui a la maladie de parkinson c’est franchement pas simple mais arriver en haut, regarder en bas et regarder la jeune fille qui n’a toujours pas sauté car elle avait trop peur ça, ça rassure encore moins.

Gros moment de panique en moi et puis je regarde Adri en lui disant que ce tour du monde est fou alors allons y je me lance… Et là …. WAOUUU j’ai cru mourir dix fois et j’ai eu le temps d’hurler tout du long. Pour certains ça ne représente pas grand chose mais pour moi 8 mètres c’est OUF. La sensation était tellement intense que ni une ni deux j’ai re-grimpé à l’arbre et j’ai sauté pour la deuxième fois. Autant vous dire que ma deuxième bouffée d’adrénaline était identique à la première.

Adri a retenté un saut encore plus haut…10 mètres cette fois-ci et à partir d’une échelle suspendu à un arbre un peu plus loin.

Vous l’aurais compris on a patauger, sauter, nager, kiffer !!!!

Ade Green vallée Pangandaran Java Indonésie Adri grren vallée pangandaran Java Indonésie
Adri saut green vallée Pangandaran Ade saute Green Vallée Pangandaran Indonésie

Un buffet et c’est reparti !

Après autant d’effort et d’énergie dépensés la petite pause casse-croûte était la bienvenue. Celle-ci n’est d’ailleurs pas inclue dans le tarif de la journée. Nous avons mangé dans un petit restaurant typiquement indonésien. Ils aiment bien proposer des sortes de buffets où tout un tas de mets sont proposés, tel des légumes, féculents ou viandes. La note gonfle en fonction de ce qu’il y a dans l’assiette. À savoir que la viande est ce qu’il y a de plus cher. Pour ma part j’étais aux anges de trouver enfin des aubergines qui n’étaient pas trop trop grasses et non pimentées. Les légumes étant souvent cuits dans des bains d’huiles ils deviennent très vite écoeurant en Asie. Nous avions déjà testé ce genre de buffet au sein même de la ville de Pangandaran dans un petit « boui-boui », le problème étaient que tous les plats étaient très épicés mais cette fois-ci on s’est régalé.

Plat indonésien pangandaran java

Le Green Canyon

Après avoir mangé rien de mieux qu’une petite ballade en bateau dans le canyon pour digérer. Là encore l’eau était d’un bleu-vert magnifique. La ballade ne dure pas très longtemps 30 minutes à peine et permet d’accéder à une grotte qui est plutôt sympas.

Green Canyon Pangandaran  Java Indonésie Green Canyon Pangandaran Java Indonésie

A partir de la grotte il est possible d’aller nager plus loin. Petit hic pour nous on nous avait dit que c’était compris dans le prix de base mais une fois arrivé à la grotte on nous a demandé de payer plus…100 000 roupies par personnes…. Par principe nous n’avons pas voulu payer car avant notre départ on avait demandé à l’auberge pourquoi le prix de l’excursion était plus cher ici que dans les autres agences à l’extérieur et il nous avaient répondu qu’avec eux le prix comprenait le bateau sur le green canyon plus une ballade à la nage derrière la grotte. On a donc accepté de payer plus et au final on nous réclame à nouveau de l’argent… On a trouvé ça moyen.

Pour la petite histoire on en a parlé à la gérante de l’auberge à notre retour d’excursion et elle était outré. Elle nous a remboursé la partie en plus et s’est excusée en nous disant qu’avec le guide habituel il n’y avait jamais de problème et que normalement il avait passé le message à son remplaçant en lui disant que notre petite balade à la nage était inclue. Bref, tout est bien qui fini bien :)

Grotte Green canyon Pangandaran Java Indonésie

Le pont en Bambou

Après notre ballade en bateau, nous reprenons les scooters pour commencer à rentrer doucement vers chez nous. Adri à eu le droit à sa première expérience de scooter sur un pont qui à la gigote. Il a du rouler sur un pont en bambous et croyez moi ça fait tout drôle car ce n’est pas forcément très stable. Le pont à déjà subit plusieurs dommages, ils le reconstruisent à chaque fois mais je pense qu’avec le passage intempestif des scooters ça n’arrangera pas les choses…

Pont en Bambous Pangandaran Java Indonésie

L’association des tortues

Dernière petite visite de la journée, le guide nous amènes voir une association pour la protection des tortues marines. Il nous explique que l’association récupère les tortues coincées dans les filets de pêches ou les tortues mal en point pour les remettre en forme et ensuite les remettre à l’eau. Ils récupérent aussi les œufs des tortues qu’ils ré-enterrent dans du sable en lieu sur pour éviter aux prédateurs de les manger. Une fois les petites tourtes arrivées ils les gardent quelques jours avant de les remettre elles aussi dans l’océan.

Bilan sur l’excursion

Cette journée à vraiment était sympas et franchement nous vous la conseillons si vous passez dans le coins. Elle permet de découvrir les environs de Pangandaran et de passer par des chemins et des villages dans lesquels nous ne serions jamais passé si nous avions été que tout les deux. Ou alors on se serait perdu pour ne pas changer… :)

Et puis si vous avez Dine comme guide c’est encore mieux :)

Rizières Pangandaran Java Indonésie

Notre avis sur Pangandaran

Franchement ce n’était pas prévus au programme et heureusement que nous l’avons découvert car nous serions vraiment passé à coté de quelque chose de sympas. Les gens sont vraiment accueillants, souriants et d’une très grande gentillesse. Les plages sont grandes et quasiment désertiques en semaine. Nous devions y rester 3 jours finalement nous sommes restés 5 jours et franchement on aurait pu y rester encore plus longtemps… Mais une petite session retrouvailles d’amis nous attendait à Yogyakarta alors on peut juste dire que nous y reviendrons.

Pangandaran java Indonésie

Infos pratiques pour vous futurs voyageurs ;)

Hébergement

Guest House: Panorama à la plage

prix: 100 000 roupies avec petit déjeuner inclus

Sanitaires: A l’extérieur de la chambre, eau froide

petit déjeuner panorama à la plage pangandaran Panorama à la plage guest house Pangandaran

Excursion Green Canyon Green Vallée

Prix: 300 000 roupies si vous passez par la guest house et dans ce cas, s’il n’y à pas de changement de guide comme nous, vous pourrez nager dans le Green Canyon. Sinon c’est 250 000 roupies partout en ville mais il faudra rajouter 100 000 roupies si vous voulez nager dans le Green Canyon.

inclus: Un guide Indonésien, le scooter, l’essence, l’entrée sur les différents sites, la ballade aquatique dans la grren vallée et la balade en bateau dans le green Canyon, le passage sur le pont en bambous.

Cela n’inclus pas:  Le repas du midi donc prévoyez de l’argent sur vous

Où manger 

A la plage: Nous avons jeté notre dévolu sur le Bamboo café. Des plats très bons, copieux et le tout les pieds dans le sable.

Bamboo café Pangandaran Java indonésie

Prix: En moyenne entre 15 000 roupies et 25 000 roupies pour les plats indonésiens tel que le Gado-Gado ou les Nasi Goreng  ou Mi Goreng en tout genre.

Plat indonésien Pangandaran Java Indonésie Gado Gado pangandaran Java Indonésie

En Ville: Il y a pleins de petit Warung en ville, noms donné pour les « boui-boui » locaux. Soit sous forme de petit resto soit en mode ambulant.

Le principe: Tu choisis tes aliments en plus du riz. Par contre la plupart des féculents ou des légumes sont gras et épicés. Si vous prenez de la viande le prix augmente tout de suite.

Prix: Environs 15 000 roupies sans viande.

Warung Pangandaran Java Indonésie Warung Pangandaran Java indonésie