Otavalo: Son grand marché et ses environs

Entre notre trek de quatre jours entre Quilotoa et Sigchos et notre ascension à 5000m jusqu’au glacier du Cotopaxi, il est temps de se reposer un peu. Non pas qu’on n’aime pas marcher mais cinq jours d’affilé ça nous a un peu cassé.

Nous hésitions entre deux villes : Mindo et Otavalo. Laissant le choix à Pauline puisque cette dernière reste moins longtemps que nous en Equateur, elle choisit la ville d’Otavalo et ses alentours avant notre escapade aux Galapagos.

Partir de Latacunga c’est du sport…

La veille nous avions demandé à la gérante de l’hôtel s’il était possible de relier les villes de Latacunga et Otavalo sans repasser par Quito. Vu la taille de la capitale équatorienne, on préférait l’éviter si possible. Elle nous a répondu que oui, mais que ce bus ne se prenait pas à la gare routière mais juste un peu plus loin et qu’il passait toutes les heures et demi.

Le lendemain nous faisons donc nos aux revoir à la gérante de l’hôtel qui était vraiment hyper gentille avec nous. Elle nous a d’ailleurs offert un collier en perle à Pauline et moi et un porte monnaie à Adri au moment où nous payions la chambre. Alala généreuse jusqu’au bout je vous le dit…

Nous voilà donc partis à la recherche du bus, ou plus précisément à la recherche de l’Office Cita. La gérante de l’hôtel nous avait dit tout droit après le pont près de la gare. OK c’est ce que nous faisons mais pas d’office Cita en vue… Nous demandons donc à quelqu’un dans la rue qui nous indique que c’est sur notre droite. Ok, on y va mais toujours rien…Nous demandons alors à une boulangère qui nous envoies encore autre part et rien…. Haaaaaa mais c’est que ça devient compliqué cette histoire. Finalement, à force de persévérance et après avoir été baladé à droite à gauche avec nos gros sacs sur le dos (sinon c’est moins drôle) nous arrivons enfin devant la fameuse agence !!!

De là, nous demandons s’il est possible de prendre des billets pour Otavalo. Elle nous dit que oui mais par contre petit problème… Le bus de 9h30 est partit en avance. Ah ba oui il est 9h10 madame, il part sacrément en avance quand même. A la base on dit dommage pour les retardataires, pas pour les gens qui sont en avance.

Elle voit qu’on est sacrément embêté car le prochain ne passe que dans 1h30… Elle appelle alors un Taxi et se met en liaison avec le bus pour qu’il s’arrête au bord de la route et qu’ils nous attendent.

Oui, je vous l’accorde toute une histoire…

Elle n’arrêtait pas d’appeler le taxi pour qu’il vienne au plus vite. Une fois arrivé nous mettons les sacs dans le coffre et ni une ni deux nous voilà partis.

Après 15 minutes de route nous apercevons le bus au loin, il nous attendait effectivement au bord de la route. Le taxi nous dépose, on court mettre nos sacs dans le coffre du car et on en oublierait presque de payer le Taxi. On avoue qu’on avait un peu espoir que le course soit offerte vu que c’était eux qui étaient partis trop tôt. Bon, ba échec le monde des bisounours ce sera pour plus tard, nous avons du verser 5 dollars pour le trajet.

Otavalo Equateur

Un trajet un peu Folklorique

Tout ce passait très bien jusqu’à la pause pipi, car une fois nos vessies soulagées, le car ne voulait plus redémarrer.

Et oui après le coup du Bus qui part en avance nous avons droit au coup de la panne!!!

Arriverons nous un jour à Otavalo? That is the question!!

On regarde par la fenêtre et là tout un coup on voit un mec qui part sous le bus avec des outils puis un autre, ça trafique des trucs, ça essaie des machins, ça cogne dans tous les sens. Bref, après une bonne demi heure le bus repart. Alléluia!!

Et c’est ce moment précis qu’a choisi un petit groupe de « cas sos » pour monter dans le bus. Des jeunes comme on les aimes, bien bruyants, qui mettent tous leurs musiques sur leur portable à fond comme si la télé et la musique du car ne suffisaient pas.

Et vasi que ça se met à crier et a chanter mais quand je dit chanter je ne blague pas. Je pense que le mec s’imaginait passer le casting de the voice. Il chantait tellement fort et faux c’était juste horrible pour nos oreilles.

On se regardait tous les trois en mode  » c’est quoi ces mecs… », Comme dirait Pauline il y a des claques qui se perdent.

Bref, après avoir subit 2h de tortures auditives nous voilà ENFIN arrivés.

Bien sûr le bus ne nous dépose pas en plein centre ville, non, il nous laisse au bord de la route un peu plus loin. Ouais c’est quand même beaucoup plus fun de marcher avec nos gros sacs à dos jusqu’au centre ville :) .

Otavalo Equateur

Arrivée à Otavalo

Nous avons quasiment traversé toute la ville pour atteindre notre auberge. En passant nous avons tout de suite senti qu’on allait se plaire dans cette petite ville. Elle est propre, les gens ont l’air calmes, les places sont jolies… Bref, nous déposons nos sacs et retournons direct en ville car nos ventres criaient famine. Et oui avec tout ça il était déjà 15h00. Les Ad’s et Pauline sauteraient-ils un repas??? JAMAIS !!!

On part donc à la recherche d’un Almuerzo à se mettre sous la dent. Le truc c’est qu’à 15h00 c’est pas si simple que ça… On a bien du essuyer 4 ou 5 recalages avant de trouver notre sauveuse. Almerzo qui au passage était très bon et contenait un vrai jus de fruit frais et un dessert en plus de la soupe et du plat principal, le tout pour 2,50 dollars. C’était limite notre petite récompense de la journée après toutes ces petites péripéties.

Point de vue sur la ville

Le gérant de l’Hôtel nous avait conseillé de monter à la maison du colibri pour avoir un point de vue sur la ville. On a donc suivi son conseil et après une petite montée nous voilà sur les hauteurs de la ville. Elle est comme beaucoup de villes en Equateur entourée de montagnes. On ne vous apprendra rien en vous disant qu’on a trouvé ça bien joli. 

Alors que nous profitions de la vue, deux jeunes filles sont venues vers nous à tour de rôle pour nous serrer la main puis nous faire un câlins. Vu les éclats de rire que cela à provoqué chez le groupe de jeunes un peu plus bas, on se doute bien qu’il s’agissait d’une sorte de pari mais ça nous a bien amusé.

Colibri Otavalo Equateur

Point de vue Otavalo Equateur

La découverte de la ville

Après cette petite escapade nous redescendons pour profiter de la ville. Nous passons devant tous un tas de magasins qui vendent des habit traditionnels, de chemisiers brodés avec des ceintures juste magnifiques. On avoue qu’avec Pauline on est tombé sous le charme de ces ceintures brodées de tous un tas de motifs de toutes les couleurs. Nous n’avions pas encore vu ce type d’habits dans les autres villes, ça doit être spécifiques à la région.

Marché Otavalo Equateur

Nous passons devant des églises et une place vraiment charmante qui appelle au repos avec tous ces petits bancs. Nous flânons de rue en rue jusqu’au marché aux fruits et légumes. C’est ici que nous décidons de faire nos emplettes pour le soir. Au menu tomates, courgettes, aubergine avec du quinoa,c’est d’ailleurs assez souvent le même repas chaque soir. Depuis qu’on a découvert le Quinoa on n’arrête plus d’en manger. On craque aussi pour du raisin et des fraises car ça faisait un bon bout de temps que nous en avions pas manger tous les trois.

Eglise Otavalo Equateur

En retournant vers l’auberge en fin de journée nous passons devant le marché artisanal. Aïe Aïe Aïe il y a tellement de jolies choses surtout pour les filles. Des bijoux, des sacs, des ponchos…. Il y a de quoi faire carnage, mais on regarde vraiment vite fait car on sait que samedi c’est LE GRAND MARCHÉ donc on se garde un petit effet de surprise.

Ici beaucoup de mur sont colorés, il y a des Tags où des dessins un peu partout dans la ville.

Tag Otavalo Equateur

Tag Otavalo Equateur Tag Otavalo Equateur

Tag Otavalo Equateur

Le Lac de San Pablo

On avait vu sur un plan qu’il était assez facile d’accéder à pied au lac de San Pablo et aux cascades de Peguche. Après avoir pris un bon petit dej à notre auberge on se met en route.

Au bout de deux heures de marche nous voilà arrivés sur les rives du lac.Nous avons pu voir beaucoup de personnes en train de laver leurs linges au bord de la rivière ou du lac. Les enfants en profitaient aussi pour se baigner. Nous avons eu de la chance car la météo était avec nous, il fait beau et même chaud. Les nuages se dégagent et permettent de découvrir le sommet des montagnes.

Après cette petite ballade nous décidons de faire demi tour pour aller voir la cascade de Peguche.

Balade Lac San Pablo Otavalo Equateur

Linge Otavalo Equateur Lac San Pablo Equateur

La cascade de Peguche

Après une quarantaine de minutes nous arrivons à l’entrée du parc. Il y a un peu marché artisanal juste devant où l’on peut retrouver les mêmes choses que dans tous les marchés déjà croisés en Equateur. Le truc qui nous a fait rire ??? un faux Lama sur lequel il y avait écrit 0,50 dollars la photos. Gros LOL.

L’entrée du parc est gratuite mais on nous explique que pour l’entretien il est sympas de faire un don. Après avoir donné quelques pièces nous entrons dans l’enceinte de parc.

Nous passons dans une forêt d’eucalyptus qui nous amène à une piscine. Nous voyons même écrit HOT SPRING. Nous n’avons pas les maillots mais c’est pas grave car on se dit qu’au pire on se baignera en sous vêtement. Oui, enfin ça c’était avant d’avoir touché l’eau de la piscine qui n’avait rien de HOT.

Non à la place on a fait notre pic-nique juste là en regardant un enfant qui apprennait à nager.

Hot Spring Otavalo Equateur

Après s’être rassasié nous montons voir la cascade depuis un petit mirador. Elle est belle, c’est un peu ce qu’on dit de toute les cascades…On doit être des grands fans je pense. En tout les cas elle fait 18 mètres de haut et 3 mètres de large, elle en impose un peu la petite.

Cascade de Peguche Otavalo Equateur

La lagune de Cuicocha

Parce que nos chaussures de marche nous manquaient déjà nous avons décider d’aller faire un tour non loin d’Otavolo (14km) pour aller voir la lugune de Cuicocha.

Celle-ci se trouve dans le parc national de Cotacachi, nom donné au troisième plus haut volcan d’Equateur.

Pour accéder à la lagune depuis Otavalo nous avions beaucoup entendu parler de taxi. Beaucoup font le trajet aller-retour pour une somme variant de 20 à 25 dollars. Cherchant toujours le moyen le plus économique pour se rendre d’un point A à un point B nous avons effectué quelques recherches. Il y a pas à dire les blogs de voyages ça aide vraiment pour trouver des astuces…

La solution était donc devant nos yeux. Il fallait prendre un Bus de la Gare routière d’Otavalo jusqu’au village de Quiroga et ensuite prendre un pick-up qui amène jusqu’à la Lagune.

Village Quiroga Equateur

Nous avons donc suivit tout ce cheminement le lendemain et sommes arrivés à bon port après 15 minutes de Bus et 15 minutes de Pick-up.

Une fois sur place, on donne rendez-vous à notre chauffeur 5 heures plus tard histoire d’être sûr de pouvoir rentrer sans problème.

Nous voilà donc partis pour notre petite marche de la journée enfin…Presque. Oui parce qu’en fait le départ de la rando ne commence pas à la lagune.

Le chauffeur du pick-up ne nous l’avait pas dit mais il a fallu rebrousser chemin jusqu’à l’entrée du parc, là où on rempli les formalités pour entrer (nom, Numéro de passeport…).

Bref, tout ça pour dire que si vous lisez cet article que vous aussi vous voulez faire le tour de la lagune vous pouvez descendre à l’entrée du site car le début de la ballade se situe juste là.

Tour Lagune Cuicocha

Une fois arrivée devant le panneau qui annonce le début de la ballade nous montons des marches pour voir d’un peu plus haut la vue sur la lagune. Ca sera le début d’une longue montée car les deux premières heures nous n’avons fait que grimper certaine fois avec des marches et d’autres fois sans.

On a fait chauffer les mollets et les cuisses mais comme on dit, le jeu en valait la chandelle. La vue sur la lagune et les îlots est tout simplement magnifique. En plus gros coup de chance le soleil était au rendez-vous ce qui rendait la vue encore plus jolie.

46.Paysage Lagune Cuicocha

Lagune Cuicocha Equateur

Plus on marche et plus le panorama change car au départ on ne voyait même pas le deuxième îlot. On a pu aussi apercevoir des bateaux qui faisaient la liaison avec les îles dans la lagune. On avoue ne pas s’être informé sur l’activité donc on ne pourra pas vous en dire plus. Nous, on voulait faire marcher notre popotin ce jour là.

9.Lagune Cuicocha Eqauteur

Après 3h30 de marche nous arrivons à la fin du sentier. Il faut ensuite faire la suite du chemin par la route, oui c’est beaucoup moins sympas je vous l’accorde. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons décidé de retourner sur le bord de la lagune dès que l’occasion se présentait. Je m’explique, en fait une fois sur la route, on va dire après quelques mètre il y a un chemin sur la gauche où il est possible de se rapprocher de la lagune. C’est d’ailleurs  à cet endroit que nous avons fait notre pause pic nique.

Lagune Otavalo Equateur

Après avoir remplit nos trois estomacs, nous avons continué le chemin toujours avec la lagune sur notre gauche. Nous sommes passés par des champs et au bout d’un moment on s’est retrouvé face aux barbelés. Là il n’était vraiment plus possible de passer, on a donc coupé à travers champs pour retrouver la route et finir la ballade. Nous sommes revenue au point de départ à 15h, donc 30 minutes avant l’arrivé du Pick-Up… LARGE!!

44.Champ de blé Lagune Cuicocha

Sur la fin de la ballade nous avons rencontré deux autres voyageurs français avec qui nous avons sympathisé. On a donc fini par tous partager le même pick-up. Et puis comme on le dit à chaque fois le monde est tout petit car à force de discuter on a découvert que ces étudiants en médecine travaillaient avec Pierre, un médecin avec qui Pauline et moi avions bossé en Guyane. Pierre si jamais tu passes par là saches que tu es une star ;)

Lagune Cuicocha Equateur

Le grand Marché d’Otavalo

La ville d’Otavalo possède beaucoup de petits marchés de fruits, légumes et artisanats qu’on peut retrouver tous les jours de la semaine. Mais le Samedi attention les amis c’est LE GRAND MARCHÉ…

On dit même que c’est l’un des plus grands et des plus spectaculaires d’Amérique du Sud.

Marché Otavalo Equateur

On avoue que nous avons été bluffé, il y en avait de PARTOUT dans les rues au point de se perdre dans le marché. La question fatal du jour… ON VA OU ?? Ba oui parce qu’en fait tu peux aller à droite, à gauche, devant ou derrière, il y a des stands de partout. Et il y en a pour tous les goûts car on peut trouver des habits, des bijoux, des sacs, des tableaux. Ainsi que des stands de nourritures, d’épices, de fruits, de légumes.

On ne savait plus où donner de la tête. Le pire ??? Etre une fille en tour du monde et ne pas pouvoir succomber à toutes ces belles choses. Alalala le drame de ma vie, nan peut être pas, j’exagère un peu. Mais c’était quand même hyper frustrant, j’arrêtais pas de dire à Pauline et Adri « oh j’ai flashé sur les bottes, elles sont trop canons », « Rooohh le sac est trop beau », « ces tissus là seraient beaux pour chez nous »…

Pour me dé-frustrer, je me suis acheté une paire de boucle d’oreille et quelques bracelets histoire que mon poignet droit ressemble de plus en plus à un arbre de noël.

Marché Otavalo Equateur

Marché Otavalo Equateur Marché Otavalo Equateur
Marché Otavalo Equateur Sacs Marché Otavalo Equateur
Boucles d'oreille Marché Otavalo Equateur Marché Otavalo Equateur
Tapis Marché Otavalo Equateur Marché Otavalo Equateur
Marché Otavalo Equateur Marché Otavalo Equateur
Collier Marché Otavalo Equateur Marché Otavalo Equateur

Marché Otavalo Equateur

A Otavalo beaucoup de femmes sont habillées en habits traditionnels. J’avoue que je voulais un petit souvenir dans l’appareil alors je suis partie demander à certaines leur accord pour une photo et quelques unes se sont prêtées au jeu très gentiment.

Marché Otavalo Equateur

Marché Otavalo Equateur Marché Otavalo Equateur

Marché Otavalo Equateur

Pour le repas du midi on avait misé sur un Almuerzo comme chaque midi mais finalement avec tout ce qu’il y avait dans la rue nous avons abandonné l’idée. Ca c’est fini en Cevichocho pour moi et en sac de Patate et saucisse pour Adri et Pauline le tout avec un bon jus en désert et quelques fraises.

Jus Marché Otavalo Equateur

Marché Otavalo Equateur Marché Otavalo Equateur

Marché Otavalo Equateur

Infos pratiques pour vous futurs voyageurs ;)

Transport:

- Bus de Latacunga à Otavalo

Prix: 5 $/pers

Durée: 3h30-4H00

- Pour aller à la Lagune de Cuicocha

Bus de la gare routière d’Otavao jusqu’au village de Quiroga

Prix: 0,35 $/ pers

Durée: 15 -20 minutes

Pick-Up de Quiroga à la Lagune

Prix à l’aller: 4 $ pour nous trois. Au retour: 3 $ pour nous trois

Hébergement:

Nom: Hostal Geranio

Prix: 10 $ /pers en chambre double ou simple

Petit déjeuner: Inclus

Cuisine: Oui

Sanitaires: Dans la chambre, eau chaude

Wifi: Oui, bon réseau

Sanitaires: dans la chambre, eau tiède, pas vraiment chaude
Hostal Geranio Otavalo Equateur

Excursion et activitées

- Tour de la Lagune de Cuicocha

Durée: Entre 4h et 5h de marche. Nous avons mis 5h avec des pauses photos et une bonne pause repas.

- Le grand marché

Jour: Le Samedi toute la journée

- La cascade de Peguche

Prix: Donation, a vous de voir ce que vous voulez donner.

Quitter Otavalo:

- Bus Otavalo-Quito

Prix: 2,50 $/pers

Durée: 1h30 à 2h de trajet

A Quito nous sommes arrivé à la gare routière tout au Nord de la ville.