Nos premiers pas sur l’île de Pâques 

Voilà Tahiti c’est fini, nous avons donc troqué nos colliers de coquillages contre des colliers de fleurs et de feuilles que nous a gentiment offert Benjamin en guise de bienvenue sur l’île de Rapa Nui. Benjamin qui ?? En fait, c’est le gérant du camping dans lequel nous avons élu domicile pour les dix prochains jours et qui est gentiment venu nous chercher à l’aéroport. Autant vous dire qu’au bout de même pas dix minutes le courant passait déjà très bien avec lui.

AD's sur l'île de Pâques

Un rêve de petite fille devenu réalité

Il y a plusieurs années ma mère regardait une émission sur les voyages, alors je ne sais plus si c’était Ushuaïa ou Thalassa mais ce qui est sûr c’est que ça parlait de l’île de Pâques. Cette émission m’a captivé au point de dire à ma mère que j’aimerais bien aller sur cette île pour voir des Moaïs. C’est à ce moment qu’elle m’a expliqué que l’île n’était pas à côté et que ça coutait un certain prix pour y aller. Oui, a dix ans je n’étais pas très doué en géographie et je pensais que l’île de Pâques était en Bretagne (hopla, ça c’est fait ! ).

Cette image de Moaï est toujours resté dans un coin de ma tête et je savais qu’un jour j’irai leur faire un petit coucou.

Il faut croire que ce jour est arrivé car à l’heure où j’écris cet article je suis sur cette île pleine de mystères.

Il y a un avion par semaine qui fait la liaison Tahiti-Chili en faisant une escale sur l’île de Pâques. Ça aurait été bête de ne pas saisir l’opportunité. Avant notre départ nous avons donc contacté Zip-World (l’agence par laquelle nous sommes passés pour notre billet d’avion Tour du Monde) pour inclure cette escale dans notre billet. Et voilà le tour était joué ;)

littoral île de Pâques

Installation au camping Tipanie Moana

Quand nous sommes arrivés, je ne vous raconte pas le mélange d’émotions que nous avons eu. Nous étions triste d’avoir quitté nos potes de Tahiti mais en même temps complètement excités à l’idée de reprendre le voyage et de partir à la rencontre des Moaï.

La transition c’est bien faite car l’accueil a vraiment été très chaleureux, Benjamin nous a vraiment bien chouchouté dès le début de notre séjour. C’est un peu comme si on avait trouvé un deuxième papa. Si, si je vous assure toujours aux petits soins, à savoir si tout aller bien, si on était bien installé, si on avait besoin de quelque chose…Bref, une crème cet homme.

Qui dit île de Pâques dit changement de langue. Fini l’anglais et le français, on passe à l’espagnol. Je retrouve peu à peu mes bases du lycée (oui ça remonte!!) en parlant avec Benjamin et Adri commence à ce familiariser avec cette langue qui lui est complètement inconnue.

À la base nous voulions aller dans un camping situé au bord de l’océan mais après avoir parlé aux blogueurs d’une petite parenthèse, nous nous sommes vite résigné à changer d’avis pour cause de météo. Étant sur l’île de Pâques depuis plusieurs jours ils nous ont dit que le vent soufflait beaucoup à cette saison. On s’est alors dit qu’en bord de mer ça allait être pire, nous leur avons donc demandé où ils logeaient et ils nous on parlé d’un autre camping en ville qui était vraiment sympas.

C’est donc eux qui ont réservé nos nuits dans ce petit camping qui porte le nom de Tipanie Moana. Merci donc à vous deux !!

Après Huahine c’est la deuxième fois que nous dégainons notre tente. On est comme des gosses à chaque fois.

Il faut dire que lorsque tu te trimballes une tente, des matelas de sol et des gros duvets dans ton sac tu n’as qu’une envie c’est les UTILISER !!!!

Camping Tipanie Moana

Petite installation faite nous commençons à prendre nos marques dans le camping. Les sanitaires sont propres, on compte 3 douches, 3 WC et une pièce commune avec plusieurs tables, deux gazières, quatre frigos où le gérant écrit le nom de chaque campeur sur un étage pour que ce ne soit pas le bazar. Chacun a aussi sa grosse boite numéroté pour ranger la nourriture qui ne se met pas au frais, sans oublier qu’il y a tout un tas de prises pour recharger son matériel électronique. Bref, vous l’aurez compris le camping est très bien organisé et nous sommes ravis :)

Pour ceux qui n’aurait pas de tentes NO PANIC! Benjamin en loue et propose aussi des lits en dortoir pour ce qui n’aimerait pas le camping.

Haaaa j’oubliai, il y a aussi le Wifi gratuit…Mais ne vous attendez pas à une connexion de folie si vous venez ici. Juste de quoi envoyer deux ou trois mails avec beaucoup de patience. Benjamin nous avait d’ailleurs prévenu dès notre arrivée : « J’ai le meilleur Wi-Fi de l’île, mais le plus mauvais du Monde ». :)

La météo au mois de Mai c’est pas vraiment ça…

Nous sommes arrivés vers 13h sur l’île et le temps était plutôt clément avec nous, du coup après notre installation nous sommes partis voir notre premier Moaï en ville et en avons profité pour prendre nos premiers pessos chiliens.

Vue que l’île est petite et ne possède que peut de banque nous avions peur qu’il n’y ai plus d’argent dans les distributeurs. Il faut dire aussi que malins comme nous sommes nous n’avions pas pensé à prendre quelques dollars sur nous au cas ou pour les échanger. C’est donc en croisant les doigts que nous sommes partis à la tirette mais ce fut un échec. Là on vous l’accorde on ne faisait plus trop nos malins. Nous sommes allés à une seconde et là BINGO ! Nous avons pu retirer tous les deux nos premiers pesos chiliens.

Après ce petit soulagement nous sommes partis sur la côte pour voir nos premiers Moaïs !! On était tout fous, on n’arrivait toujours pas a réaliser que nous étions face à eux.

Moaï île de Pâques

Moaï île de Pâques Moaï île de Pâques Moaî île de Pâques

On avait qu’une envie, être au lendemain pour découvrir les environs. Enfin, ça c’est ce qui était prévu mais en réalité nous sommes restés coincés au camping pendant deux jours car nous avons eu droit à de la pluie non stop et a de grosses bourrasques de vent ! On en a profité pour dormir, se reposer, bouquiner et geeker car nous n’avions pas encore écrit nos articles sur Tahiti.

Qu’on se le dise c’est quand même hyper frustrant d’être sur l’île de Pâques et de ne pas pouvoir en profiter !!!

Heureusement on avait prévus large et 10 jours sur l’île ce n’était pas de trop finalement.

île de Pâques

A la découverte de l’île de Rapa Nui

La pluie ayant cessé nous pouvons enfin commencer nos petites vadrouilles.

La ville de Hanga Roa 

Seule ville de l’île, elle regroupe quasiment la totalité de la population. Notre camping était très bien situé car proche de la ville, ce qui nous a permis de nous déplacer à pied assez facilement à chaque fois. Le tour est relativement vite fait compte tenu de sa taille.

église île de Pâques peinture maison île de Pâques

Les courses

Nous allions en ville essentiellement pour faire des petites courses. Nous avions acheté à Tahïti tout ce qui était féculent pour les dix jours tel que de la semoule, des lentilles, des nouilles, du blé etc. Toutes ces choses que nous avions peur de trouver trop cher ici. Au final, nous avons été agréablement surpris car les prix n’étaient pas si exorbitant que ça et même moins cher qu’à Tahiti. Ils font d’ailleurs d’excellents petits pains pour trois fois rien dans plusieurs magasins ou boulangeries.

Il y a pas mal de petites échoppes pour faire ses courses, mais le mieux c’est encore d’aller en ville le matin car tous les petits agriculteurs vendent leurs fruits et légumes à l’arrière des pick-up. Ça revient à moins cher que de les acheter en magasins.

D’ailleurs au passage nous n’avons pas été deçus des bananes et des avocats qui avez un goût exquis. Par contre le marché, comment dire ??? Il était quasiment vide chaque matin. Je pense que c’est à cause de la basse saison.

Fruits légumes pick up île de Pâques Fruits légumes île de Pâques

Pour ceux qui voudraient des souvenirs, il y a de quoi faire entre les magasins souvenirs et le marché artisanal qui vendent paréos, bijoux, statues, biblos en tout genre. Par contre il faut savoir que tout n’est pas produit sur l’île, une rencontre avec une habitante nous en a fait part, nous expliquant que bon nombre de vendeurs achetaient leur produit en Asie…

La ville possède aussi une église, un hôpital, une pharmacie, une station service, une banque, des restaurants, des bars, un port. Bref, cette petite bourgade est bien organisée et il y fait bon s’y balader. 

En parlant de petits restaurants nous avons mangé nos premiers empanadas sur l’île. Ils étaient gros, chaud et fortement bon. Il y a l’embarras du choix sur les ingrédients comme du poulet, de la viande, du jambon, des légumes, du fromage… 

Il est aussi possible de manger des sandwichs « de l’espace » en plein centre ville par contre ils ont la main très très lourde sur la mayonaise donc si vous n’aimez pas trop ça n’oubliez pas de le préciser.

Ade club sandwich île de Pâques Adri Empanadas île de Pâques

Le petit plus de la poste ?

Pour tous les fanas de tampons dans le passeport sachez qu’il est possible de s’en faire un assez classe au bureau de poste. Quoi de mieux que d’avoir trois têtes de Moaïs à l’intérieur de notre bien le plus précieux en souvenir de notre passage sur l’île de Pâques??

Tampon île de Pâques

Voir un spectacle Rapa Nui

C’est aussi ici, dans la ville d’Hanga Roa qu’il est possible d’assister à un spectacle de danses et de chants traditionnels Rapa Nui.

Nous avions déjà assisté à deux spectacles de danses à Tahiti et ils nous avaient charmé alors pourquoi pas un sur l’île de Pâques ?

Nous avons été à celui de Kari Kari le soir de mon anniversaire et franchement nous avons adoré. Que ce soit les chants ou la danse tous nous à conquis. On le conseil fortement si vous passez dans le coin, les représentations ont lieux trois fois par semaine.

spectacle de danse Rapa Nui île de Pâques

Des ballades à la journée

Ici on ne vous parlera que de nos petites promenades à pied. Nous vous réservons un autre article pour le tour de l’île en scooter.

Adri vous a encore une fois fait une carte pour mieux vous situer.

Carte île de Pâques

Aller au Volcan Rano Kau

  • Tracé bleu sur la carte

Nous sommes partis à pied du camping, avons longé l’aéroport et sommes arrivés devant l’entrée d’un sentier qui amène au volcan. La marche n’est pas très longue et ne demande pas beaucoup d’effort physique. Il y a une petite montée mais elle n’est vraiment pas très rude. On nous avait dit que nous mettrions une heure et demi pour monter en haut du volcan mais au final en une heure l’affaire était faite.

Arrivé en haut du cratère je ne vous raconte pas les bourrasques de vent qu’on s’est pris dans la tronche. Par moment il nous était même impossible de prendre des photos tellement le vent nous déstabilisait. Nous faisions un pas en avant pour finalement en faire 3 en arrière 2 secondes après.

Heureusement nous avons eu droit à quelques moments de répit pour contempler ce fabuleux volcan.

Au volcan de Rano Kau île de Pâques

Le cratère est magnifique, complètement rond avec juste une brèche qui permet de voir l’océan s’étirer à perte de vue. Au fond on a pu voir une trentaine de petits lacs entourés d’herbes, ce qui créait un énorme patchwork. Le spectacle peut être de toute beauté lorsque les rayons du soleil viennent se refléter sur les lacs, mais ces moments là on étaient très rares.

Cratère Volcan Rano Kau île de Pâques

Cratère Volcan Rano Kau île de Pâques

Nous sommes ensuite partis sur un petit chemin à droite du cratère, qui permet de longer le volcan et d’arriver au village d’Orongo.

Adri chemin sur le volcan Rano Kau île de Pâques

L’Ancien village d’Orongo

Ce village se situe juste au dessus de la falaise, il est principalement considéré comme un village cérémoniel lié au culte de l’homme-oiseau. Les maisons étaient d’ailleurs occupé que lors des cérémonies. Leurs entrées sont très étroites et basses car la population craignait d’être attaqué la nuit et c’était aussi une protection contre le vent qui pouvait s’avérer violent sur la côte.

Village d'Orongo île de Pâques

Les motus et les Pétroglyphes

A partir de ce village on peut observer trois petits Motu (petites îles), le Motu Nui, le Motu Iti et le kao-kao ainsi que quelques légers pétroglyphes  (dessins dans la roche). 

En tout ça nous a fait une bonne balade de quatre heures.

Village d'Orongo île de Pâques 2

Pour la petite histoire:

On raconte que les Pascuans on délaissés les Moaïs pour L’homme-oiseau.

En juillet chaque chef de tribu se réunissait au village d’Orongo et désignait d’abord un serviteur, particulièrement malin et sportif, pour assurer le succès de son clan. Sa tâche ?  Trouver et rapporter à la nage le premier oeuf d’un oiseau du Motu Nui. L’homme devait alors lutter contre les vents violents et les requins pour atteindre le Motu. Une fois arrivé dessus ils devaient parfois attendre plusieurs jours, voir plusieurs semaines avant de trouver leur premier oeuf. Une fois en  leur possession ils devaient l’attacher sur leur front et se remettre à traverser l’océan et lutter contre les courants pour le ramener au chef. Et c’est seulement après avoir escalader la falaise de 300 mètres et avoir l’oeuf toujours intact que le premier homme à y parvenir gagnait le droit au titre d’homme-oiseau. Son clan était alors désigné vainqueur et régnait sur l’île durant une année. Quant à lui, il se voyait offrir en récompense une vierge qui avait passé une année dans une grotte de l’autre côté de l’île, pour avoir le teint le plus pâle possible, synonyme de pureté.

La Grotte d’Ana Kai Tangata

En redescendant du volcan nous en avons profité pour longer le littoral et aller jusqu’à la grotte d’Ana Kai Tangata.  La marche sur la côte nous envoie un gros bol d’air dans la face, l’océan déchainé et le coté sauvage du littoral nous en mettent encore une fois pleins les yeux.

Juste avant d’arriver à la grotte d’Ana Tangata nous sommes passés devant deux autres grottes. En soit elles ne sont pas très impressionnantes, mais par contre l’océan qui s’engouffrait dedans avec force nous à donné un magnifique spectacle.

Oui parce que qui dit mauvais temps dit mer agitée et ça c’est TROP FUN. On adooooore les grosses vagues !!

Grotte île de Pâques Vague

Après avoir continué un peu le chemin et avoir descendu quelques marches nous arrivons à Ana Kai Tangata. C’est une grotte de lave s’ouvrant sur la mer, qu’on atteint après avoir descendu quelques marches. A l’intérieur de cette grotte il est possible de voir des peintures qui représentent des oiseaux. Le soucis c’est avec le temps, la grotte s’effrite et donc les dessins partent avec. Résultat il faut vraiment avoir des bons yeux pour les distinguer et nous n’avons pas pu aller plus loin dans la grotte car un gros panneaux « Peligroso » ce positionnait face à nous.   

L’ascenssion du Mont Terevaka

  • Tracé vert sur la carte

A nouveau nous sommes partis du camping à pied. Nous savions que le début de la randonnée s’effectuait au Ahu Akivi, Ahu situé à environ 1 heure de marche du village. Après 30 minutes de marche, sans rien demander une voiture s’arrête et propose de nous conduire aux Moaï. Trop sympas ces Pascuans!!

L’Ahu Akivi

Nous arrivons donc devant l’Ahu Akivi plus vite que prévus. Kezako ??? Un Ahu est la structure qui sert de support aux Moaï. À l’origine il s’agissait d’un lieu de culte qui a ensuite évolué en certains endroit pour accueillir les restes des corps des morts. Cet Ahu donc, est le seul où les Moaï qui sont dessus ont le regard tourné vers la mer. Ils sont au nombre de sept et encore une fois beaucoup de légendes et de on-dit entourent ces Moaï.

Certains disent que c’est un site commémoratif dédié aux ancêtres, d’autres disent qu’ils regardaient un village pour le protéger et d’autres encore que ce site aurait été utilisé par des prêtres pour fixer le calendrier de l’année.

Nous tout ce qu’on sait c’est que cette alignement nous en a encore mis plein la vue.

Moaï Akivi île de Pâques

Moaï Akivi île de Pâques

Non loin de l’Ahu se situe le départ pour l’ascension du Mont Terevaka. Nous partons sous un ciel très nuageux avec quelques petites averses de pluie fine. On vous l’a dit lîle de Pâques en Mai c’est pas tous les jours facile :)

Mais on ne se décourage pas et puis de toute façon on a tellement envie de marcher que tant pis pour le mauvais temps. C’est aussi le jeu du voyage.

En allant au Mont terevaka île de Pâques

Plus nous montons et plus la vue nous parait spectaculaire, certes le temps est toujours couvert mais voir la côte se dessiner sous nos yeux nous rend heureux. Oui il nous en faut peu!

Après 1h de marche nous arrivons à un premier cratère. Le vent souffle à fond les ballons et nous déstabilise comme sur le volcan Rano kau. La vue à l’air superbe, sous le soleil ça doit être magnifique!

Adri Mont Taravaka île de Pâques

Nous continuons l’ascension et arrivons au bout de dix minutes au point culminant du Mont Teravaka (511m). C’est d’ici qu’on peut jouir d’une vue à 360° sur l’île. La mer à droite à gauche, en haut en bas. Bref, on réalise qu’on est sur une petite île. Le vent souffle énormément mais on reste un peu au sommet car on a comme une impression d’être seul au monde. Nous avons d’ailleurs vue sur le Park National, partie de l’île où il n’y a aucune infrastructure, juste des vaches et des champas. Dans cette partie vous pourrez seulement longer la coté pour rejoindre la plage d’Akena (4h30 à 5h de marche).

Ade Mont Taravaka île de Pâques

Une fois avoir fait nos petits sandwich favoris (fromage, tomate, avocat) sous la pluie nous décidons de redescendre vers l’Ahu Aviki. Nous changeons de direction pour le retour au village afin de passer par la carrière de Puna Pau.

Sur le chemin à nouveau quelqu’un s’arrête en voiture ( je pense sérieusement que nous faisons de la peine aux gens !). Cette fois-ci c’est un touriste Chilien qui nous embarque dans sa Jeep.

La carrière de Puna Pau

C’est ici qu’étaient fabriqué le pukao, chapeau ou chignon (encore une fois selon les croyances de chacun) qui ornait la tête des Moaï.

Ils se servaient de la roche rouge pour les confectionner. On a pu en observer quelques uns à l’abandon sur le sol.

Arrivé en haut du site, on a vue sur le village de Ranga Roa.

Chapeau Moaï île de Pâque

A la découverte du littoral et des grottes

  • Tracé orange sur la carte

S’il y a bien une ballade que nous avons beaucoup aimé c’est celle de la côte car pour une fois on a pu profiter du soleil.

litorral île de Pâques

Nous sommes parti du camping et avons traversé le village pour se retrouver sur le littoral. Nous sommes retournés voir le premier Moaï que nous avions vu le premier jour et avons continuer à longer la côte.

Moaï île de Pâques

Ahu Tahai

Après quelques minutes de marche nous tombons nez à nez avec l’Ahu Tahai qui compte trois plateformes. Une où se dresse cinq satues et deux autres qui ne comptent qu’un seul Moaï. Il y en a d’ailleurs un sur les deux qui a encore son pukao et ses yeux. J’avoue que celui-ci nous a beaucoup impressionné. On le trouvait TROP BEAU !

Et puis il faut dire que les Moaï sous le beau temps ça en met plein les yeux.

ahu île de Pâques

ahu Thai île de Pâques Ahu Tahai île de Pâques
Ahu Tahai île de Pâques sculpture île de Pâques

Ade Ahu Tahai île de Pâques

C’est aussi ici que nous avons vu notre seul et unique coucher de soleil. Les autres jours il faisait tellement moche que c’était l’échec assuré…

Coucher de soleil sur l'île de Pâques

Grotte Ana kakenga ou dos ventanas

Pourquoi dos ventanas ? Tout simplement parce qu’après être passé par la petite entrée de la caverne et avoir marché quelques mètres avec la frontale nous sommes débouchons sur deux ouvertures rondes directement à flanc de falaise. On ne s’est pas trop approché du bord hein ;) parce qu’avec ma poisse internationale et le sol mouillé, une chute est très vite arrivée.

Ça faisait longtemps que nous n’avions pas fait de grotte, ça nous a un peu rappelé le Laos et le Myanmar.

Au final cette grotte aura était la première d’une petite série…

Ade grotte dos ventanas île de Pâques

Adri Grotte dos ventanas grotte dos ventanas île de Pâques
grotte dos ventanas île de Pâques Ade grotte dos ventanas

Ad's grotte dos ventanas

Ana Te Pora

Une grotte dans laquelle se déroulaient des cérémonies et qui, à la différence de la première, possède une entrée et une sortie d’un autre coté. Sortie des plus jolies d’ailleurs car nous tombons face au seul arbre du seteur.

Nous avons longé le littoral jusqu’à l’entrée du parc national, de là la pluie s’est une fois de plus mêlé de la partie pendant qu’on faisait notre pause casse-croûte… :/ .

grotte Ana Te pora île de Pâques grotte Ana Te pora île de Pâques

Te Pahu Cave

C’est la plus grande grotte de l’île, un tunnel de lave qui possède des puits de lumière ça et là car la voute s’est effondrée par endroit. On dit que cette grotte servait à un clan de l’île jusqu’en 1938 avant de se transformer en cimetière. Cette grotte se trouve non loin de l’Ahu Aviki (celui au pied du monde Terevaka).

Grotte Pahu Cave île de Pâques

Nous avons adoré nous balader sur la côte et voir tous ces paysages, Moaï et animaux défilés sous nos yeux. La marche nous a bien pris toute la journée en faisant assez souvent des petites pauses pour profiter de tout ce qui nous entourait. Ah bah oui c’est pas tout les jours qu’on peut aller sur l’île de Rapa Nui. 

Adri île de Pâques

Au milieu de nul part nous avons trouvé un banc dont les pieds n’étaient autre que des têtes de Moaïs sculptés dans le bois. 

Banc Moaï île de Pâques

« 30 ans sinon rien!! »

Je me souviens qu’en je regardais ce film avec la jolie Jenifer Garner je me disais « Mais nan, elle est folle…Pourquoi souhaiter avoir trente ans ?? Profites de ta vie elle est trop courte » . Voilà tout ça pour vous expliquer un peu ma mentalité. Je suis le genre de nana qui voudrait rester jeune toute ça vie, vieillir j’aime pas, c’est comme ça on y peut rien. 

Bref je n’étais franchement pas pressé de les fêter mais bon comme on dit, on doit tous y passer. 

Et puis au lieu de râler sur le temps qui passe trop vite je me suis dit que j’allais quand même profiter de ma journée comme il se devait.

Et autant vous dire que ça a été une journée de folie et que pour le coup je m’en souviendrais longtemps et j’en garderais un très bon souvenir.

Cette journée c’est fait à base de SMILE :)

1er Smile: Mon amoureux qui me souhaite bon anniversaire au réveil à l’intérieur de notre super tente.

2ème Smile: Benjamin le gérant du camping qui m’a offert un paquet de gâteaux au chocolat au petit déjeuner.

3ème Smile: La vidéo surprise que m’ont fait ma famille et mes amis. JE VOUS AIMEUUUHHHH !!

4ème Smile: Trouver un cadeau surprise dans la tente, une liseuse pour arrêter de me trimballer des livres dans le sac.

5ème Smile: Louer un Scooter et me refaire le tour de l’île avec mon amoureux pour faire la bise aux Moaï.

6ème Smile: Manger un EMPANADAS DE L’ESPACE aux légumes.

7ème Smile: Benjamin qui m’offre une excellente PIÑA COLADA avant le spectacle de danse

8ème Smile: Assister au spectacle de danse traditionnel Rapa Nui de l’île

9ème Smile: La troupe de danseurs qui me chante Bon Anniversaire et me font monter sur scène (Benjamin est derrière ça)

10ème Smile: Se faire offrir une super couronne de MEUF qui vient d’avoir 30 piges.

11ème Smile: Se refaire une PIÑA COLADA avec mon amoureux

12ème Smile: Manger un Ceviche (poisson cru) trop trop trop bon.

13ème Smile: Se prendre 2 desserts, une mousse au chocolat et un Cheese Cake

14ème Smile: Les chanteurs du restaurant qui me chante BON ANNIVERSAIRE (encore une idée de  Benjamain)

15ème Smile: Avoir passé une journée de fou sur l’île de Pâques et m’endormir dans les bras de mon chéri. 

FINALEMENT CE N’ÉTAIT PAS SI TERRIBLE QUE ÇA D’AVOIR 30 ANS. 

Ade Adri île de Pâques Ade spectacle de Dans e rapa Nui
cadeau île de Pâques Ad's île de Pâques
restaurant île de Pâques Ade restaurant île de Pâques

Ade île de Pâques

INFOS PRATIQUES POUR VOUS FUTURS VOYAGEURS ;)

Hébergement:

Nom: Tipanie Moana

Type: Camping

Prix: 10 000 pesos/nuit avec notre propre tente

Sanitaires: Propres, eau chaudes

Cuisine: Très bien équipée

Wifi: Oui mais très faible débit

Camping Tipani Moana île de Pâques Camping Tipanie Moana île de pâques
Camping Tipanie Moana île de Pâques Camping Tipanie Moana île de Pâques

Entrées aux différents sites:

Toutes les entrées étaient gratuites à notre passage (Juin 2015) mais ils parlaient de mettre en place une taxe en arrivant à l’aéroport d’ici peu.

Spectacle de Danse Rapa Nui:

Lieux: Au Kari Kari dans le centre de Hanga Roa

Jours et horaires: Mardi, Jeudi et Samedi à 21H 

Durée: 1h30

Tarif: 10 000 pesos en passant par le camping

kari Kari spectacle de danse Rapa Nui île de Pâques

Où manger:

Nous avons essentiellement fait nos courses dans les coffres des pick-up en ville afin de cuisiner le plus souvent possible.

Mais comme il faut aussi se faire plaisir nous avons tester 3 restaurants en ville. 

  • Club Sandwich:

Où: dans la rue principale de la ville en face des locations de scooter

Quoi: Sandwich en tout genre, froid, chaud, empanadas, hot dog. Bref, il y à l’embarras du choix.

Prix:  Entre 1 500 et 2000 pesos chiliens.

club sandwich île de Pâques club sandwich île de Pâques
  • Empanadas:

Où: Vers le littoral juste à coté du terrain de foot. Il y a trois petites cabanes en bois côte à côte de trois couleurs différentes qui font à peu de chose près les mêmes plats.

Notre choix: La dernière cabane, pas la bleu, pas la verte, la dernière.

Prix: 2 000 pesos pour un Empanadas, ils sont gros et ils sont bons.

empanadas île de Pâques empanadas île de Pâques
  • Ceviche (poisson cru) :

Petit restaurant un peu plus élaboré pour mon anniversaire

Nom: Kanahau

Lieux: Juste à côte du Kari Kari 

Très très bon Céviche

restaurant île de Pâques ceviche île de Pâques