La folie du carnaval en Guyane

Lorsqu’on vit en Guyane, s’il y a bien une chose qu’on ne doit pas louper c’est bien le carnaval!!

Madras

Fleur

 

 

Bon en même temps, pour passer à côté il faut vraiment le faire exprès tant il y a d’engouement de la part de toute la population. Pendant toute la période carnavalesque, on en entend parler de partout : radio, télévision, affiches, … tout le monde ne vit que pour ça. Il existe même des banques qui proposent des crédits à la consommation pour cette période !!!

 

 

Enfant indienParlons un peu de sa durée. Celle-ci n’est pas constante, elle démarre à l’Épiphanie (le 6 janvier) et s’achève le mercredi des cendres, lendemain de mardi gras (47 jours avant Pâques). La date de Pâques n’étant pas fixe, selon les années, il durera donc plus ou moins longtemps. La particularité de la Guyane est qu’au lieu de ne fêter l’événement que pendant la dernière semaine, des parades sont organisées tous les dimanches !! Cette année, il s’est étalé sur 8 semaines et demi… Outre les défilés, il existe une autre tradition ici : la galette !! Tous les vendredis, on tire les rois (au travail, entre amis, …) et la tête couronnée de la semaine se doit de régaler son bon peuple avec une autre galette la semaine suivante … Ainsi s’enchaînent les royautés ;)

 

vaval

 

 

L’ouverture:

Se fait le premier dimanche de janvier par l’arrivée du roi Vaval. cérémonie a lieu sur la place des Palmistes de Cayenne où on lui remet les clés de la ville. Le bal est ouvert …

 

Désormais, toutes les semaines, des défilés auront lieux dans différentes villes de Guyane. Nous avons principalement suivi ceux de Cayenne étant donné qu’on y habite. Les différents groupes défilent les uns à la suite des autres avec à chaque semaine, un nouveau déguisement. La bonne ambiance est à chaque fois au rendez vous et plus le temps passe, plus l’engouement est grand et les défilés fournis.

Touloulous

Pyramide

Balais

vert fluo

Chaperon rouge

Le soir venu, la fête se déplace sur la place Mentel, vers le marché de Cayenne, où l’on se retrouve autour d’une caïpi en écoutant les concerts qui ont lieux pour l’occasion.

Caïpi

Petite avec ombrelle

 

Grande parade du littoral

Lors de l’avant dernière semaine de fête a lieu la grande parade de Kourou. Elle vaut franchement le déplacement. On sent que les groupes défilant mettent le paquet !!

Char

Balances 2

Rouge

 

 

 

Touloulou vert violet

 

 

 

 

 

 Puis, vient la grande parade de Cayenne

le dernier dimanche, qui marque le début de la dernière ligne droite. Cette année, on a décidé d’y participer nous aussi pour vraiment être plongé à fond dans cette atmosphère !! Coup de chance, cette année c’est tombé le jour de mon anniversaire. On a donc rejoint la troupe d’OS Band pour le défilé. Thème du jour : clowns !!

 Clown

Diable rouge

 Mardi GRAS

 

Après avoir vécu ça, on s’est franchement demandé pourquoi on ne l’avait pas fait plus tôt. L’ambiance est géniale, le planteur coule à flots et enfin on adore (surtout Adeline) se déguiser !! Si bien qu’à la fin, on a demandé au groupe s’il était possible de remettre ça avec eux pour Mardi Gras !!

Diablesse rouge

Trio diables rouges

Noir et rouge

La folie du carnaval est telle ici que les jours gras et le mercredi des cendres sont chômés pour bon nombre d’entreprise et la majorité des administrations. Le papa d’Adeline nous rendant visite à partir du lundi, il a lui aussi pu profiter de cette liesse et défiler avec nous. Pour ce dernier défilé, il n’y a qu’un thème pour tout le monde : les diables rouges !! Tout le monde, défilants comme spectateurs doivent être habillé en rouge, noir ou or.

 Mercredi des cendres

Reine du carnaval retouchée redim

 

 

 

Enfin, pour clore ces deux mois de fête, vient le mercredi des cendres. Le défilé se fait avec les couleurs du deuil, à savoir, noir, blanc et mauve. Les festivités sont officiellement terminées lorsque l’on brûle le roi Vaval sur la place où il a été accueillit. Il renaîtra de ces cendres l’année suivante tel un phœnix.

Noir et blanc

 

 

 

Diablesses

Pleureuse