Deux jours de détente aux îles du Salut

île du diable Allé, petit séjour historique (comme quoi, il n’y a pas que des balades en forêt à faire en Guyane comme certains le pensent) aux îles du Salut. Vous avez pu voir notre vidéo sur ce weekend dernièrement (Un weekend aux îles du Salut), on vous laisse donc lire l’article qui va avec ;)

Les îles du Salut qu’est ce que c’est ?

AdriAu large de Kourou, c’est un mini-archipel de trois îles qui forment un triangle :l’île Royale, l’île Saint-Joseph et enfin l’île du Diable. C’est le seul endroit en Guyane où on peut avoir l’eau bleue car on est assez loin des côtes. Mais ce décar de carte postale tranche avec la réalité historique des lieux, le bagne, l’un de splus durs de Guyane…

 

Comment s’y rendre?

Bon, forcément, ce sont des îles donc on y va en bateau. Plusieurs possibilités : – On a soit même un bateau et la question ne se pose même pas, – On se met à plusieurs pour louer un bateau et pouvoir profiter d’aller n’importe où avec, – On passe par un des prestataires qui nous y emmène en catamaran (au moteur la plupart du temps). Albatros île du salut Pour la dernière option (qui concernera la majorité des gens) les prix ne varient pas trop entre chaque « compagnie », entre 40 et 50€ l’aller-retour… Un peu cher oui mais c’est quand même quelque chose à faire. Après, ce n’est pas le même plaisir pour tous. D’un coté on a la grosse navette (99 personnes de capacité sur le cata) qui fait un peu usine mais qui va plus vite que les autres (et qui est aussi plus stable, donc pour ceux qui ont le mal de mer c’est plus agréable) et de l’autre, plusieurs catamaran plus ou moins gros. Notre préféré restera l’Albatros qui est très convivial du fait du nombre restreint de passagers (12 maximum). Le Ti Punch et le planteur y sont offert avec en prime un skipper vraiment sympa. Dans tous les cas, on vous débarque au matin sur l’île Royale. Vous trouverez ici toutes les infos nécessaires pour contacter les différents prestataires.

Ninous

Que faire aux îles ?

Cellules bagnePour commencer, on vous conseille vivement d’y passer au moins deux jours (on vous explique plus bas les différentes possibilités pour passer une nuit là-bas) afin d’en profiter pleinement. D’une part, ce sera moins la course pour vous (le but c’est tout de même de se reposer dans un cadre sympa) et d’autre part, la majorité des personnes ne venant que la journée à partir de 8h30 et jusqu’à 17h30, vous pourrez avoir les îles rien que pour vous en fin d’après-midi et au petit matin. ruine du bagne

 

L’île Royale

Si vous vous intéressez à l’histoire du bagne en Guyane, la visite guidée de celui de l’île Royale est très bien. Pour 7,5€ par personne, le guide vous fait découvrir ces lieux chargés d’histoire (certes sombre). Il y a également un petit musée gratuit et ouvert à tous à certaines heures de la journée seulement, qui rassemble notamment des lettres d’anciens bagnards parmi les plus célèbres comme Dreyfus par exemple.

Bagne île du Salut

ruines du Bagne

église îles du Salut

hôpital île du salut

Ancien hôpital des îles du Salut

Maison Dreyfus

Ara îles du Salut Pour le reste, on peut se balader dans les ruines du bagne (si on a lu des bouquins comme « Papillon » on s’imagine un tas de trucs sordides), faire le tour de l’île et surtout observer les différents animaux que l’on croise. Capucins, saïmiris, agoutis, iguanes et autres tortues marines sont présents un peu partout.Ade Si l’on monte vers l’auberge, on pourra également admirer les paons faire la roue ou encore les deux aras restant (un bleu, un rouge, pas de jaloux). Vous remarquerez aussi bon nombre de poules et coqs qui en plus d’être beaux, ont un rôle précis : chasser les scolopendres qui nichent dans les cocotiers.

 

Capucins

iguane

Tortue verte

L’île Saint-Joseph

Seules deux îles sur les trois sont accessibles pour les touristes. L’île Royale, sur laquelle on arrive en premier, mais on peut également se rendre sur l’île Saint-Joseph. Plus petite mais beaucoup moins fréquentée, elle est aussi la seule à avoir une plage de coquillages quand les autres n’ont que des rochers. Pour s’y rendre, soit le prestataire que vous avez pris pour venir vous y emmène, soit il existe une navette qui fait la liaison pour 5€. Il faut pour cela aller réserver à l’accueil de l’auberge. Cette île est beaucoup plus calme du fait du peu de monde qui s’y rend. On peut se rendre dans les ruines du bagne ou encore voir le cimetière (réservé au personnel du bagne, le corps des prisonniers étant jeter aux requins qui pullulaient entre les trois îles). cimetière St joseph

îles du Salut vue de St Joseph

Où dormir ? Où manger ?

  • Pour manger

On n’a pas bien le choix. L’auberge, située en haut de l’île Royale est le seul endroit où l’on peut trouver à manger si on n’a rien prévu. Autant vous prévenir tout de suite, c’est cher et on n’a franchement pas été emballé par la qualité gastronomique… En gros, rien ne vaut la bonne vielle glacière, surtout si on part sur plusieurs jours.

  • Pour dormir

En revanche, on a le choix concernant le couchage. Bon, là c’est clair que c’est fortement conditionné par le budget et / ou le besoin de confort. L’auberge proposer plusieurs type d’hébergement :

Les chambres climatisées de 1 à 3 personnes avec possibilité d’avoir vue sur la mer pour des prix entre 150 et 250€ (mais à ce prix là les repas et petits déjeuners sont compris, ouf). Personnellement, on n’a jamais essayer, le prix est trop rebutant pour nous (surtout quand on économise pour un Tour du Monde ;) ).

Les maisons de gardiens à 70€ la nuit. Là, honnêtement c’est pas mal car il y a trois lits donc ça divise et surtout, une salle de bain qui fait bien plaisir après une journée de baignade en mer. Je (Adrien) l’ai pris deux fois déjà et c’est vrai que c’est pas mal. – Pour les petits budgets on a également une salle à hamacs à 10€ / nuit. On y est à l’abris du vent et de la pluies, mais tous au même endroit…

– Enfin, notre solution préférée c’est le bon vieux carbet bâche. On installe nos hamacs entre deux cocotiers, on tend des bâches pour se protéger de la pluie et on passe la soirée autour d’un feux de camp qui nous sert de barbecue. Un dernier petit conseil enfin, si vous en avez la possibilité, venez aux îles en semaines hors vacances scolaires pour y être vraiment au calme. C’est ce qu’on a fait pendant notre dernier séjour là-bas et c’était juste un bonheur le calme qui y régnait. Carbet baches

Cap de pluie