Jaisalmer et le désert du Thar

Perdue en plein désert du Thar, à l’extrême ouest du Rajasthan et proche de la frontière pakistanaise, nous découvrons enfin, après une nuit de train, la petite ville de Jaisalmer. Avec seulement 80 000 habitants, c’est de loin la plus petite que nous ayons visité jusqu’à présent. Celle également où on se sent le mieux. Ici, tout peut se faire à pied (bon, de toute façon même quand ce n’est pas le cas on utilise que très rarement les rickshaws, on préfère marcher), pas (non faut pas déconner non plus :) ), peu de klaxons mais des ruelles emplies d’animation.

Jaisalmer

Jaisalmer

Arrivés aux aurores

Encore chargés comme des mules, nous arrivons devant sans conteste la plus impressionnante chose à voir ici : la Forteresse. Toute de pierres jaunes bâtie, elle semble se dresser au milieu du désert tel un immense château de sable. C’est à l’intérieur des remparts que nous avons d’ailleurs trouver notre auberge pour la nuit.

Forteresse de Jaisalmer

Forteresse de Jaisalmer

Jaisalmer

La vielle ville et ses temples jaïns

Les affaires déposées, nous nous empressons d’aller flâner dans les ruelles sinueuses de la vielle ville fortifiée et de visiter les temples jaïns. Une fois de plus, on se retrouve ébahis par les sculptures et bas reliefs, tant par leur nombre que par leur finesse. Chaque parcelle de mur, de colonne, de plafond est sculptée.

Jaisalmer Jaisalmer Jaisalmer
Temples Jaïns, Jaisalmer Temples Jaïns, Jaisalmer Temples Jaïns, Jaisalmer
Temples Jaïns, Jaisalmer Temple Jaïn, Jaisalmer Temples Jaïns, Jaisalmer
Temples Jaïns, Jaisalmer Temples Jaïns, Jaisalmer Temples Jaïns, Jaisalmer

Ces temples forment un véritable labyrinthe, tant et si bien qu’on passe de l’un à l’autre sans même l’avoir remarqué.


Le Garisar Lake, lieu de quiétude

En fin d’après midi, nous descendons hors de la ville pour nous rendre au Garisar Lake. À l’origine creusé pour approvisionner en eau la ville, ce lac artificiel est un véritable lieu de quiétude. On peut errer le long des berges, s’y poser ou même y louer un pédalo !! :)

Garisar Lake, Jaisalmer

Garisar Lake, Jaisalmer

Petite attraction aussi, le lac regorge de poissons chats et la légende veut que cela porte bonheur de les nourrir. On voit ainsi plusieurs personnes acheter des paquets de pains de mie pour les lancer dans l’eau. Et là, c’est la débandade !!! On ne voit même plus l’eau tellement il y a de poissons !! Vraiment impressionnant.

Garisar Lake, Jaisalmer

Fin de notre première journée à Jaisalmer

De retour à notre auberge, on se prend un moment sur le toit terrasse pour admirer la nuit tomber sur la ville. Depuis notre perchoir, la vue est imprenable !!!

Vue de Jaisalmer

Camel Safari dans le désert du Thar

Le lendemain matin, on recharge de bonne heure nos sacs sur le dos puis direction l’hôtel Ranuka. Je vous vois venir, « Et alors ??? C’est quoi cette hôtel Ranuka d’abord ?? ». L’une des principale activité touristique de la ville est le Camel Safari ou sortie à dos de dromadaire. D’après nos guides, ceux proposés par cet hôtel sont ceux qui ont les meilleurs retours des clients. On tente donc l’expérience et on monte dans la Jeep qui nous mène au point de ralliement avec les chameliers.

DCIM102GOPRO

Avec nous, juste une famille d’américains (un couple et leur fils), donc on est franchement pas les uns sur les autres :)

On s’installe chacun sur son dromadaire et hop, c’est parti pour la balade. Première impression : c’est haut !!

Désert du Thar

La première partie du Camel Safari dure à peu près 2 heures et c’est vrai qu’à la longue, on les sent passer… Surtout au niveau des abducteurs, parce qu’en plus d’être haut, c’est large un dromadaire !!

Dromadaires, désert du Thar

Première halte donc au milieu du désert, à l’abris d’un arbre pour passer les heures chaudes. C’est là que nous découvrons pour la première fois le chaï, ce thé indien très sucré et mélangé à du lait. Un vrai régal !!

Adeline et dromadaire, Désert du Thar
Adrien, désert du Thar Chaï, désert du Thar

Pickas, notre chamelier, s’attelle à la préparation du repas et on se rend compte à quel point on peut faire de bonnes choses avec très peu.

Chamelier, désert du Thar

Le repas fini, on apprend un nouvelle chose : dans le désert, on fait la vaisselle avec … de la terre. Quand on y pense, c’est logique, on manque d’eau donc il faut bien trouver autre chose et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est efficace !!

Adeline fait la vaisselle, désert du Thar

Ensuite, on attend… C’est un peu le moment où on regrette de ne pas avoir pris la Kindle ou des bouquins parce que ça invite vraiment à la lecture si on ne veut pas s’ennuyer…

Dromadaires, désert du Thar

Tout à coup, on voit revenir l’un des chameliers avec les dromadaires (ils les laissent gambader pendant les pauses), signe que la balade va reprendre. Pendant 3 heures cette fois. On passe de petits reliefs en petits reliefs, puis, à la fin de la journée, nous y arrivons enfin !! Droit devant nous, les dunes de sables dans lesquelles nous allons passer la nuit !!

Ade inde Adri inde
IMG_0551 IMG_0681 IMG_0677 IMG_0676

Sitôt le pied à terre, on ne peut s’empêcher de vite grimper dessus pour voir le spectacle qui nous y attend. Le coucher du soleil sur le désert du Thar. Un moment magique à nos yeux. Pour ne rien gâcher à la chose, on est vraiment tout seul car la famille avec laquelle nous sommes ne monte même pas voir tout ça mais reste au campement.

IMG_0594

IMG_0584

Une fois la nuit tombée, nous rejoignons le groupe et mangeons tous ensemble sous un ciel empli d’étoiles. C’est d’ailleurs sous le même décor que nous allons dormir tous les uns contre les autres.

IMG_0634 IMG_0635

Le lendemain, hop, on se réveille à l’aube. Dommage cependant, le ciel était voilé et nous n’avons pas eu droit à un lever de soleil… On ne peut pas tout avoir. La famille n’ayant pas pris la même formule que nous, elle part plus tôt pour rentrer pendant que nous enchainons par une deuxième journée à dos de dromadaire.

Adrien, désert du Thar Adeline, désert du Thar
Dromadaires, désert du Thar

Cette fois-ci, on traverse des paysages vraiment différents d’une vallée à l’autre. On apprécie bien plus que la veille et en plus on est juste tout les deux !! Mais une fois la pause repas arrivée, c’est vrai qu’on commence à en avoir un peu marre du dromadaire (faut pas croire mais c’est quand même physique !!) et qu’on a envie que ça se termine. La seconde partie de la journée est d’ailleurs bien moins jolie que la première.

Les Ads, désert du Thar

Une fois arrivés au point de rendez-vous, notre jeep vient nous chercher et nous ramène à Jaisalmer ou il ne nous reste plus que quelques heures avant notre départ pour notre prochaine destination. On est d’ailleurs tombés en pleine fête de rue, ce qui nous a aussi bien occuper avant de partir.

Fête de rue, Jaisalmer

En bonus, une petite vidéo pour vous montrer tout ça !!

Infos pratiques pour vous futurs voyageurs ;)

Les arnaques des prêtres

- Attention lorsque vous visitez les temples jaïs, les prêtres qui s’y trouvent vous demanderons certainement de l’argent pour aider le temple. Sauf si vous voulez lui faire un cadeau personnel, ne lui donnez pas, des urnes sont disposées un peu partout à cet effet. On a vu plusieurs touristes donner dans une coupelle que proposait un prêtre et sitôt ceux-là partis, ce dernier s’est empressé de prendre le don pour le mettre dans sa poche…. :/ Des écriteaux vous mettent en garde contre cela un peu partout mais dans le doute on vous le redit ;)

D’autres monuments à voir dans la vielle ville

- Dans la vielle ville, on peut également visiter le Rajmahal Palace qui était indiqué dans nos guides. Mais une fois devant, nous avons discuté avec un indien qui nous a dit que c’était beau, mais que si on avait déjà fait des visites de palais dans le Rajasthan (Amber, Mehrangarh, etc…), on allait trouver ça un peu décevant… On l’a donc pas fait.

Notre auberge de jeunesse

- Pour notre hébergement, nous étions dans la Hotel Surja Guest House, en plein dans la vielle ville. La nuit nous en a couté 666 roupies (bouuuuh, Vade Retro Satanas !!!). Les chambres sont mignonnes et propre et on ne vous reparle même pas de la superbe vue sur la ville en contrebas.

Le Camel Safari

- Pour les Camel Safari, il existe plusieurs formule. Nous avons pris celle sur deux jours à 1900 roupies par personne mais elle existe aussi sur un jour et demi (comme ce que la famille qui était avec nous avait pris) qui est à 1700 roupies et qui fait revenir le lendemain vers 11 heures au lieu de 17 heures pour nous.

- Il faut savoir que faire du dromadaire n’est quand même pas de tout repos, donc si vous n’êtes pas franchement sûrs d’aimer, on vous conseille la formule sur une journée et demi.

- Si comme nous vous choisissez l’Hotel Ranuka pour votre expédition, sachez qu’à votre retour il vous laisse une chambre pendant quelques heures pour vous doucher (et c’est franchement pas du luxe !!) et se reposer un peu. On y mange bien et les prix ne sont pas excessif. Il nous ont même amené gratuitement jusqu’à la gare pour qu’on puisse prendre notre train. On arrête là sinon vous allez croire qu’ils nous ont payer pour qu’on leur fasse de la pub :)

Un petit plus

- Un investissement dont on a bien eu l’utilité pendant notre Camel Safari c’est notre chargeur solaire. Made in Décat bien sûr, il nous a bien aider pour recharger toutes les batteries de GoPro et autant dire que fixé sur mon sac et donc sur le dromadaire, il a eu le soleil toute la journée :)