Cusco et la vallée sacrée des Incas

Qui dit Pérou, dit Machu Picchu, ruines incas et compagnie. Mais pour l’instant, entre nos treks dans la Cordillère Blanche, celui du Canyon del Colca et notre passage par la côte Pacifique du pays, nous n’avons encore rien vu de tout ça. On va vite pallier à ça, puisque notre prochaine étape est la ville de Cusco, capitale de l’empire Inca.

Nous partons donc d’Arequipa avec un bus de nuit le soir même de notre retour du canyon del Colca. Nous avions fait le tour des agences de bus trois jours plus tôt pour trouver le meilleur prix, mais une fois de retour, surprise, tous les prix avaient changés !! Nous passions de 30 NS à 50 NS pour le même bus !! Du coup, on se remet à chercher et nous en trouvons un à 35 NS (pour 10h de bus, c’est très très correct). Au final, ce fut un mal pour un bien puisque notre bus, bien que discount, avait des sièges qui se baissaient pratiquement à 180°, donc pour dormir, c’était le top :) !

35. Péruvienne Cusco Pérou

Arrivée à Cusco

A notre descente de bus, nous retrouvons Camille et Thibaut, arrivés un peu plus tôt avec une autre compagnie. On ne traine pas et on prend un taxi (5 NS) pour nous rendre dans le quartier de San Blas, qui foisonne de guest house. De là, nous nous fions à notre guide de voyage pour un hostal et comme souvent lorsque nous faisons cela, nous sommes déçus… Chambre cher pour ce qui est proposé, sanitaires franchement crades et plein d’animaux (chiens, perroquets, etc…) en mode 30 millions d’amis. Carmen, la proprio, a beau être sympa, nous n’y resterons finalement que deux nuits avant de trouver, à quelques centaines de mètres, bien mieux au même prix.

6. Nous 4 Cuzco Pérou

Place San Blas

Place San Blas Pérou Cusco

Visite de la ville

Depuis nos débuts au Pérou, nous n’étions franchement pas séduits par les villes péruviennes par lesquelles nous passions. Mise à part Arequipa et son centre historique, nous ne trouvions aucun charme à l’architecture de ce que nous voyions. Cusco a tout changé d’un coup d’un seul.

Logeant dans le quartier de San Blas, nous étions tout proche de la place des armes et donc du centre historique de la ville. Belles églises, petites ruelles pavées, etc…, nous avons été conquis.

26. cusco Pérou

22. Cusco Pérou

25. cusco Pérou

Nous avons pris une après-midi pour arpenter ses rues et découvrir ses différents bâtiments. L’une des singularités de cette ville, est que certains édifices ont été construits sur des ruines incas, laissant donc apparaitre çà et là, de gros blocs de pierres taillées de cette manière si particulière et reconnaissable. L’un des points de passages obligés est la rue Hatun Rumiyoc dans laquelle on peut admirer un mur de soubassement constitué de ces gros monolithes hétérogènes mais tellement bien ajustés, que l’on dit qu’il est impossible de passer une lame de rasoir entre eux alors qu’il n’y a aucun joint.

En regardant ce mur, on peut clairement faire le parallèle avec ce que nous avions vu sur l’île de Pâques, quelques mois plus tôt. Cette similitude a d’ailleurs donné naissance à plusieurs théories de contact et d’échange de savoir entre les civilisations de ces deux endroits pourtant fort éloignés.

5. mur de Cusco

La plaza de Armas

Comme très souvent au Pérou, la place des armes constitue la place centrale de la ville de Cusco. Celle-là est vraiment grande et bien mise en valeur. En son centre trône une belle fontaine et elle est entourée de bâtiments qui ont su garder leur cachet d’antan. Fait rare pour être souligné, deux édifices religieux sont pratiquement côte à côte sur les bords de la place. La Catedral et la Compañia de Jesús, église jésuite.

DSC07799

20. Cuzco Pérou

8. cusco Pérou

Le Santo Domingo

Plus au sud, on trouve également le Santo Domingo encore un édifice religieux, qui fut bâti sur les ruines d’un site religieux inca : le temple d’or. C’était en effet une habitude des espagnoles que de construire des monuments religieux catholique sur d’anciens temples incas pour affirmer un peu plus le triomphe de la  » Vraie Foi « . Si ce détail a longtemps été oublié, il fut remis à jour en 1950 à la suite d’un tremblement de terre qui détruisit une partie de l’édifice, révélant les ruines sur lesquelles il reposait.

9. Cusco Pérou

Le marché San Pedro de Cusco

S’il y a bien une chose que nous adorons dans les villes en Amérique latine (et qui nous avait d’ailleurs cruellement manqué en Colombie), c’est le marché !! Depuis notre arrivée au Pérou, nous adorons aller y flâner et surtout y manger !! Car c’est ici qu’on trouve les plats les plus copieux et au meilleur prix. Si nous avions trouvé celui d’Arequipa (comme toute la ville d’ailleurs) très cher, nous retrouvons ici des repas complets pour 4 NS (1,20€) dans une ambiance animée qu’on aime tant.

Ici vous pourrez trouvé de tout, de l’artisanat, de la viande, des épices, du pain, des fruits, des légumes, des graines… Bref, l’embarras du choix.

Marché San Pedro de Cusco Pérou

marché Cusco Pérou  pain Cusco Pérou

Arroz à la cubana Pérou

Autre passage obligé dans ce marché : les stands de jus de fruits frais !!  Après un bon almuerzo, c’est juste un régal pour les papilles !! Surtout qu’ici, vous prenez un jus, on vous en sert un bon verre fraîchement mixé devant vous et une fois fini, on vous ressert, jusqu’à trois fois pour les plus généreuses !! Un vrai repas après le repas. :) On a d’ailleurs trouvé notre meilleure adresse chez Carmen (leurs noms sont afficher sur une pancarte au dessus de leur stand), une petite mamie à la main vraiment lourde :) . Le truc vraiment amusant lorsqu’on sillonne ces allées recouvertes de fruits, c’est que chaque vendeuse de jus de fruits va vous agiter son menu de jus à qui mieux mieux pour vous attirer chez elle.

7. jus de fruit Cusco Pérou

Un marché à l’extérieur du marché 

Au bout de quelques jours passés dans la ville, nous avons également trouvé un marché beaucoup plus local et moins touristique que le marché couvert, à quelques dizaines de mètres du premier dans des rues adjacentes. Ici, les prix sont en général plus bas et l’ambiance pleinement péruvienne !!

1. Marché de cusco

34. Marché Cusco Pérou 33. marché Cusco Pérou

marché Cuzco Pérou

Une ville bien touristique

Cusco étant une ville vraiment belle, elle est forcément très touristique, d’autant plus qu’elle est le point de départ pour visiter le Machu Picchu, passage obligé pour toute personne visitant le pays. On y voit donc énormément de touristes et d’échoppes de souvenirs en tous genres, mais tout cela n’enlève rien à son charme. C’est d’ailleurs ici que nous avons pu trouver les souvenirs les moins chers que nous ayons vu dans le pays.

Ce tourisme plus important qu’ailleurs, fait que l’offre de restaurant et d’hébergement est plus diversifiée et qu’il y en a pour tous les goûts. Bon, par contre, comme souvent, les restos les plus cher ne sont franchement pas les plus généreux et bien qu’ils soient en général bien bons, les plats y sont en très faible quantité… En gros, vous avez mangé de très bonnes choses mais vous sortez en ayant toujours faim ce qui n’arrive que rarement dans les restos péruviens typiques beaucoup plus généreux sur les quantités.

21. Cusco Pérou

Spectacle de danse folklorique

Lors de notre visite de la ville, nous tombons tout un coup sur une folle animation dans certaines rues proches de la place des armes. Nous approchant, nous découvrons alors une sorte de défilé carnavalesque avec orchestres ou sonos et figurant tous déguisés en train de danser. Certains invitent même les curieux dans leurs danses comme ont pu s’en apercevoir Camille et Thibaut.

16. Cusco Pérou

14. Cusco Pérou 11. Cusco Pérou

10. Cusco Pérou

17. Cusco Pérou
15. Cusco Pérou 13. Cusco Pérou

18. Cusco Pérou

Visiter la vallée sacrée des Incas

Comme je viens de vous le dire, la ville est le point de départ pour des excursions vers le Machu Picchu, mais ce n’est pas la seule chose à voir dans la région. A quelques kilomètres de là, se trouve ce qu’on appelle la vallée sacrée des incas. C’est là qu’était principalement pratiquée l’agriculture sous l’empire Inca. Pour vous y rendre et la découvrir, il existe deux solutions principales : passer par une agence qui s’occupera de vous emmener dans les différents sites à visiter ou bien vous débrouiller tout seuls comme des grands en prenant des transports locaux. Nous avons bien évidemment opté pour cette seconde option qui, en plus d’être bien plus économique, nous permet d’aller à notre rythme sans être pressé par un groupe ou un guide.

L’accès aux différents sites de la vallée sacrée étant payant pour la plupart, il existe là encore, plusieurs tickets. Un billet général, valable 10 jours à 140 NS/pers et qui comprend l’accès aux différents sites archéologiques de la vallée ainsi qu’aux musées de la ville et 3 billets partiels valables 2 jours à 70 NS/pers :

- L’accès à 4 sites archéologiques de Pisac, Ollantaytambo, Moray et Chinchero.

- L’accès à 4 autres sites archéologiques proches de Cusco : Sacsayhuaman, Pukapukara, Q’enqo et Tambomachay

- L’accès aux musées de la ville ainsi que deux autres sites archéologiques : Tipon et Pikillaqta.

On opte pour le ticket partiel avec la première option. Celui-là étant valable à partir du moment où on l’achète, il vaut mieux le prendre directement sur le premier site visité et pas en avance à Cusco pour ne pas perdre une journée.

DCIM104GOPRO

Départ pour la vallée sacrée

Nous partons donc, toujours accompagnés de Camille et Thibaut, le matin de Cusco en collectivo pour notre première étape : Pisac. Après une petite heure de route (3 NS) nous arrivons dans cette petite ville bordant une rivière où nous devons trouver un taxi qui nous amènera 13 km plus haut à notre premier site archéologique inca. Après avoir un peu négocié le prix (6 NS/pers, soit 24 NS), nous nous mettons en route jusqu’à un point de contrôle où nous pouvons acheter nos billets. Une fois ça fait, le taxi nous monte jusqu’à l’entrée du site.

 vallée sacrée Pisac Pérou

Pisac

A notre arrivée, la route est pleine de bus des tours organisés qui ont déjà déversé un flot impressionnant de touristes !! En même temps c’est notre faute, il est déjà 10h, nous aurions dû partir plus tôt de Cusco. On avance donc parmi les groupes et arrivons devant des terrasses servant autrefois à l’agriculture des incas. Surplombant tout cela, les ruines d’un ancien village.

 Vallée sacrée Pérou pisac

 vallée sacrée Pisac Pérou  ruines Pisac Pérou

4. vallée sacrée Pisac Pérou

Nous arpentons donc le site et montons jusqu’en haut pour jouir d’une belle vue d’ensemble. Malgré la foule, on trouve ça vraiment sympa.

DCIM104GOPRO

Continuant notre chemin, nous prenons un petit sentier qui longe le flanc de la montagne et au bout de quelques minutes, nous surplombons un second site archéologique. Cette fois-ci, bonne surprise pour nous, les groupes des tours organisés ne semblent pas tous venir ici et nous sommes beaucoup moins nombreux. C’est d’ailleurs bien dommage pour eux car c’est ici que nous voyons les plus belles ruines incas à notre sens. L’architecture trapézoïdale de celles-ci n’a pas pris une ride avec les siècles et nous sommes toujours autant impressionnés par l’ajustement parfait de ces gros blocs de pierres entre eux.

Au centre, on devine le temple du soleil, de forme arrondie qui servait aux rites religieux incas.

ruines Pisac Pérou

 ruines Pisac Pérou

 ruines Pisac Pérou

De là, nous continuons notre descente jusqu’à Pisac en passant par des terrasses et quelques villages en ruines

13. Ruines Pissac Pérou

Petit tour dans Pisac

Une fois de retour en ville, après un peu plus de 2h de visite, nous arrivons par le marché artisanal. On sent tout de suite l’afflux touristique qu’il doit y avoir en voyant le nombre d’échoppes de souvenirs.

Nous finissons par trouver le marché de fruits et légumes où nous décidons de prendre un bon jus frais tout en mangeant nos sandwichs.

Une fois rassasiés, nous nous mettons en route pour les prochains sites. Nous prenons ainsi un collectivo jusqu’à la ville d’Urubamba (3 NS/pers pour un peu plus d’une heure de trajet) d’où nous prendrons un second collectivo qui nous amènera à un embranchement pour la ville de Mora.

14. Marché Pissac Pérou

Site de Moray

De là, nous trouvons deux taxis attendant de prendre des touristes pour les amener aux différents sites archéologiques. Les négociations commencent et au bout d’un bon quart d’heure où les deux chauffeurs s’embrouillaient entre eux sur les prix, nous finissons pas les diviser par deux et montons à 6 (nous quatre et deux autres touristes) dans un petit pot de yaourt.

La journée est déjà bien avancée et le soleil commence doucement à décliner. Nous ne perdons donc pas de temps et fonçons sur le premier site : Moray. La route pour y accéder est magnifique !!

Vallée sacrée des incas Pérou

Arrivés sur place, on nous poinçonne notre ticket et le chauffeur nous dit que nous devons être revenus d’ici 20 minutes si nous voulons pouvoir faire le prochain site. On se dépêche donc et une fois en haut d’une petite bute nous découvrons ce pour quoi nous sommes venus. Le site et aussi déroutant que beau. Des terrasses ont été construites de manière circulaire dans une dépression naturelle du relief.

 Moray Vallée sacrée Pérou

D’après les études faites sur ce site, il s’agissait probablement d’un lieu d’études agronomique où l’on testait des cultures avec différentes températures. Cette disposition particulière permettait en effet de simuler différents microclimats avec des températures plus importantes dans les cercles centraux et plus fraîches en périphérie. Tout cela n’est bien sûr qu’une hypothèse, mais on ne peut s’empêcher d’être admiratif devant tant de génie…

En tout, il y a 3 sites de terrasses circulaires. Un principal qui en regroupe en fait deux et deux plus petit de part et d’autre de ce premier. La mise en valeur du site est vraiment bien faite ce qui rajoute beaucoup d’esthétique aux lieux.

 Moray vallée sacrée Pérou

Les salines

Vingt minutes, ça passe sacrément vite !! Nous remontons donc rapidement vers le parking où notre chauffeur nous attend et nous partons en trombe vers le site suivant : les salines. L’entrée de celui-là n’est pas comprise dans le billet, il faut nous acquitter de 10 NS /pers pour pouvoir y entrer. Une fois ce détail réglé, nous reprenons la route et arrivons dans un site vraiment exceptionnel. Depuis la route, nous voyons s’étaler devant nous des milliers (plus de 4 000 en tout) de bassins d’une blancheur éclatante : les salines.

Salines de Maras Pérou

Quelques minutes plus tard, nous arrivons sur le site et nous pouvons les approcher au plus près. Le soleil est déjà bas et ne l’éclaire plus directement, néanmoins, l’heure un peu tardive fait que nous sommes pratiquement seuls sur les lieux, tous les groupes étant déjà repartis. On en profite donc un maximum pour admirer ce curieux ouvrage.

Salines de Maras Pérou

Le principe est très simple. Un ruisseau naturellement salé (et même très très salé) coule depuis la montagne et est capté par différents canaux qui alimentent les bassins. Une fois que l’un d’eux est rempli, on bouche son arrivée d’eau avec une pierre et on laisse le soleil faire évaporer l’eau qui s’y trouve. Une fois cela fait, il ne reste alors plus que le sel que l’on peut ramasser tranquillement en raclant les bassins asséchés, avant de répéter le processus indéfiniment.

Le paysage ainsi formé par cette multitude de bassins se détache complètement du reste par sa blancheur ce qui offre un spectacle hors du commun.

Salines de Maras Pérou

Une nuit à Ollantaytambo

La nuit tombe finalement et il est l’heure pour nous de partir. Nous repartons donc sur Urubamba, d’où nous prenons le dernier collectivo de la journée pour Ollantaytambo. Une fois sur place et malgré la nuit tombée, nous sommes charmés par ce petit village tout mignon aux ruelles étroites et pavés, le seul de tout le pays à avoir conservé le plan inca d’origine. Nous nous y trouvons un petit hostal bien agréable où nous passerons la nuit.

Hasard du calendrier, nous arrivons ici le soir d’Halloween et c’est donc pleines d’enfants déguisés et réclamant des bonbons que nous trouvons les rues.

40. Nous 4 vallée sacrée incas Pérou

Visite des ruines d’Ollantaytambo

Au petit matin, après un bon petit déjeuner pris à l’hostal, nous partons visiter les ruines situées en amont du village, troisième poinçon dans notre ticket. La visite débute par la montée parmi des terrasses agricoles qui nous amène vers les premiers bâtiments. On retrouve encore et toujours cette architecture typique avec cette taille des pierres si particulière. En plus de leur forme, on ne peut être ici qu’impressionner par la grandeur de certaines qui nous dépassent allègrement. Quand on imagine le poids qu’elles doivent peser on a du mal à comprendre comment ils ont pu les mettre en place avec autant de précision.

La visite se poursuit ensuite dans la partie basse des ruines où un cours d’eau a été en partie capté par des canaux qui conduisent l’eau jusqu’à ce qui servait à priori à de la thermothérapie… De plus en plus impressionnés par leur savoir.

Ollantaytambo Pérou

Ollantaytambo Pérou 27. Vallée sacrée Pérou

Ollantaytambo Pérou

Ruelles d’Ollantaytambo

Une fois sortis du site, nous arpentons les ruelles du village en plein jour cette fois-ci. Les maisons qui le constituent sont souvent bâties sur d’anciennes ruines, alliant l’ancien et le plus récent. On retrouve ainsi à de nombreuses reprises des entrées aux imposantes pierres toujours aussi bien taillées et ajustées.

Ollantaytambo Pérou

De retour sur la place principale, nous prenons un collectivo vers notre dernière destination : les ruines de Chinchero. 1h30 plus tard, nous arrivons dans cette petite ville située entre Urubamba et Cusco pour notre ultime visite dans la vallée.

Ad's Ollantaytambo Pérou

Les terrasses de Chinchero

On nous poinçonne pour la dernière fois notre ticket et nous entrons dans le site. Ici, les ruines sont principalement constituées de terrasses et de quelques bâtiments. Même s’il est moins impressionnant que ceux que nous avons vu précédemment, il mérite tout de même l’arrêt pour la visite.

Là encore, le village est tout mignon avec sa belle église d’un blanc éclatant. Nous en faisons néanmoins assez vite le tour et après un almuerzo pris dans un petit boui-boui, nous reprenons un collectivo en direction de Cusco.

Chinchero Pérou

Chinchero Pérou

Nos impressions sur Cusco et la vallée sacrée des incas

Après avoir été déçus par l’architecture des villes du pays (mis à part le centre historique d’Arequipa), Cusco a totalement rattrapé le tout avec son mélange d’architecture inca et coloniale. Son marché, ses ruelles, son ambiance, etc… tout cela a fait que nous nous sommes vraiment sentis bien ici.

Concernant la vallée sacrée des Incas, il s’agissait pour nous du premier contact avec des ruines de la civilisation inca depuis le début de notre voyage et le moins que l’on puisse dire c’est que nous n’avons pas été déçus, loin s’en faut. L’architecture si particulière nous a vraiment beaucoup plu et tout comme Cusco, nous avons été charmés par les petits villages que nous avons traversés. Après avoir trouvé les villes et villages du pays dénués de tout cachet, c’est avec beaucoup de plaisir que nous avons découvert une autre facette du Pérou.

Ollantaytambo Pérou

Infos pratiques pour vous futurs voyageurs ;)

  • En Novembre 2015, 1 euros= 3,50 NS

Transports :

  • Bus Arequipa – Cusco :

Compagnie : Colca

Prix : 35 NS/pers pour 10h de trajet.

Petit plus : les sièges s’inclinaient vraiment beaucoup

  • Collectivo Cusco – Pisac :

Prix : 3 NS/pers pour 1h de trajet

  • Taxi Pisac – Ruines de Pisac :

Prix : 24 NS pour le taxi pour 13 km

  • Collectivo Pisac – Urubamba :

Prix : 3 NS/pers pour 1h de trajet

  • Collectivo Urubamba – Croisement vers Mora :

Prix : 2,5 NS/pers pour 15 min de trajet

  • Taxi Croisement Mora – Moray – Salines – Croisement Mora :

Prix : 10 NS/pers après négociations

  • Collectivo Urubamba – Ollantaytambo:

Prix : 2 NS/pers pour 40 minutes de trajet

  • Collectivo Ollantaytambo – Chinchero :

Prix : 5 NS/pers pour 1h30 de trajet

  • Collectivo Chinchero – Cusco :

Prix : 4 NS/pers pour 1h de trajet

Visites :

Ticket partial pour la vallée sacrée : 70 NS/pers, valable 2 jours

Hébergements :

  • Cusco :

Nom : Hostal Carmen

Prix : 25 NS/pers (négocié à 20) en dortoir de 4

Sanitaires : Communs (et sales), eau chaude

Wifi : oui, mais capricieux

Petit déjeuner : non inclus

Nous avons changeons d’auberge par la suite n’aimant pas trop l’hostal Carmen

Nom : Miradorcito dans le quartier San Blas

Prix : 40 NS la chambre triple

Sanitaires : Communs, eau chaude

Wifi : oui

Petit déjeuner : inclus

28. Auberge Cusco Pérou

  • Ollantaytambo :

Nom : Fortaleza Inn

Prix : 30 NS la chambre double

Sanitaires : Commun, eau chaude

Wifi : non

Petit déjeuner : non inclus mais en propose pour 5 NS (thé/café, deux pains, confiture, beurre, jus de fruit pressé, œufs brouillés.

Auberge Ollantaytambo Pérou

Auberge Ollantaytambo Pérou Auberge Ollantaytambo Pérou