Bilan et budget du Myanmar 

Bilan et budget Myanmar

Vous l’aurez compris au fil de nos articles sur ce pays, nous avons adoré notre passage au Myanmar (Birmanie) !! Tant la beauté des paysages que le contact avec la population ont marqué nos mémoires. C’est pour l’instant notre coup de cœur en Asie et l’heure est pour est venue pour nous d’en dresser le bilan.

Le visa

Comme pour beaucoup de pays en Asie, il vous faut obtenir un visa (touristique ou autre) pour pouvoir y entrer. Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Vous vous rendez dans l’ambassade du Myanmar la plus proche et vous faîtes la procédure normale. Vous remplissez un formulaire, fournissez une ou plusieurs photos d’identité et vous passez à la caisse. D’après les retours qu’on en a, cela coûte (suivant le pays dans lequel vous le faite faire et votre nationalité) entre 15 et 35 $. Si tout se passe bien, la procédure prend entre 3 et 5 jours ouvrables avant que vous ne puissiez récupérer votre pass !!

Vous n’avez pas la possibilité, ou l’envie, de passer par la procédure normale (on ne peut pas tous se séparer de son passeport pendant plusieurs jours), alors l’e-visa est fait pour vous. Vous vous rendez sur le site du ministère de l’immigration du Myanmar (http://evisa.moip.gov.mm) et en quelques clics, vous faites toutes les démarches (formulaire à remplir, photo à télécharger et paiement en ligne) et il ne vous reste plus qu’à attendre 3 jours ouvrés de recevoir dans votre boite mail un justificatif à imprimer et à présenter à votre arrivée à l’aéroport. Cette solution est plus cher (50$) et vous oblige à arriver au Myanmar par voie aérienne. À l’heure où nous écrivons cet article (janvier 2015), trois aéroports internationaux acceptent cette procédure. Il s’agit de ceux de Yangon, Mandalay et Nay Pyi Taw.

Si c’était à refaire, nous aurions certainement opté pour la première solution car moins cher et nous permettant d’entrer dans le pays par voie terrestre notamment.

Quelle que soit la solution pour laquelle vous optez, votre visa sera valable 28 jours. Vous pouvez dépasser ce délai, mais il vous en coutera 3$ supplémentaires par jour et par personne.

visa Myanmar

Entrer et sortir du Myanmar (Birmanie)

Contrairement à beaucoup d’idées reçues que nous avons pu entendre, il est très facile d’entrer ou de sortir du pays. La voie aérienne est bien entendue la plus simple et la plus pratique, mais sachez qu’il existe plusieurs frontières terrestres que vous pouvez emprunter. Nous connaissons uniquement certains points de passage avec la Thaïlande, mais il en existe certainement d’autres. Pensez à bien vous renseignez si celui que vous souhaitez emprunter est ouvert car cela peut fluctuer assez souvent.

Nous sommes passés par le poste frontière entre Myawaddy (coté birman) et Mae Sot (coté Thaïlande) depuis Hpa-An. Si vous le faites dans ce sens, certaines auberges à Hpa-An proposent des taxicos. Nous sommes passés par So Brother pour 10 000 khiats par personne.

!!!ATTENTION!!! Le passage de cette frontière se fait un jour sur deux (un jour pour chaque sens) car la route ne permet pas la circulation à double sens. Nous, cela tombait les jours impairs pour le sens Myanmar – Thaïlande, mais cela varie selon les mois. Renseignez vous bien avant pour ne pas rester bloqué…

Une fois au poste frontière, un petit papier à remplir, un coup de tampon à attendre, une photo sur la webcam et vous voilà libre de quitter le territoire birman !! :)

Ade Myanmar

L’hébergement :

Qu’on se le dise : si le coût de la vie peut paraître souvent dérisoire dans ce pays, les tarifs des logements sont eux plutôt élevés voir très élevés en comparaison du reste de l’Asie et pour des prestations parfois minables… Dans les grandes villes comme Yangon ou Mandalay, vous trouverez difficilement des chambres à moins de 20 $ (20 000 khiats) et pour un confort parfois bien sommaire… Dans les lieux hautement touristiques, certains hébergements dépassent la limite de l’insalubrité… Pour exemple la chambre que nous avons pris à Bagan pour 15$ / nuit, avec souris sur le lit, barreaux aux fenêtres, fenêtre sans vitre, peinture moisie, sanitaires en commun défoncés et pas d’eau chaude bien sûr…

Note positive tout de même, dans la majorité des cas, le petit déjeuner est inclu dans le prix de la chambre. Après, tout dépend de votre hébergement. Vous pouvez tomber sur un toast et un café, comme sur un buffet à volonté. Tout dépend du prix que vous y mettrez.

En tout état de cause, l’hébergement a été notre principale source de dépense durant notre passage ici.

Douche Bagan Myanmar

Que mange-t-on au Myanmar ?

Aaaaah, là, vous vous doutez bien qu’on a des choses à vous dire !!! :) Autant l’hébergement est cher au Myanmar, autant la nourriture ne coute pratiquement rien !! Si vous voulez vraiment vous mêler à la population, on vous conseille vivement de manger dans les petits bouibouis de rue qui ressemble plus à des petites dinettes qu’à autre chose. On s’assoie tous autour du petit stand sur des tabourets de poupées et on mange tous ensemble. Si vous optez pour les sempiternelles salades de nouilles (no spicy !!!! sauf si vous aimez), vous vous en tirerez entre 100 et 500 khiats par repas (de 8 à 40 centimes d’euros….) !! De quoi vous refaire une santé financière après avoir payé vos nuits d’hôtel !! :)

Pour le reste, chaque région à sa propre spécialité culinaire. On a adoré les nouilles Shan dans le nord est, les salades de tomates aux graines de sésames de Mawlamyine et les avocats (en jus, en purée, en salade, bref, à toutes les sauces !!) d’un peu partout. Dans les restaurants, vous en aurez rarement pour plus de 2 000 khiats pour un plat (1,70€). La sauce cacahuète accompagnera la plupart de vos salades, c’est très bon, mais cela peut finir par écœurer un peu.

nouille Myanmar légumes fris Myanmar
nouille Myanamar Ade Myanmar
Adri Myanmar riz Myanamar

Les transports :

Si vous voulez vous déplacer dans le pays à moindre frais et de manière assez simple, le bus est la meilleurs option. Nous en avons vu 3 types :

- Les bus locaux : c’est le moins cher, mais aussi le moins confortable. Vous pouvez facilement vous retrouver assis sur un sac de riz ou de noix de coco. Tout dépend donc de votre facilité à accepter ce type de confort bien sommaire pour de longs trajets.

- Les bus normaux : un peu plus cher, mais quand même plus confortables, ceux-ci irons pour les longs trajets. Suivant les compagnies et l’état des bus, vous pouvez avoir une petite bouteille d’eau, un cale tête, un couverture, ou rien de tout ça.

- Les bus VIP : là, c’est censé être vraiment super confortable, sièges larges, toilettes à bord et nourriture inclue. On en a pris un seul de ce type (entre Yagon et Mandalay) et on a vraiment été déçus… Pas de nourriture, clim à fond et siège qui ne s’incline pas plus que les bus normaux… Du coup, on a décidé de ne plus en prendre par la suite. Mais on a rencontré des gens qui ont eut de super bus VIP avec super sièges qui s’inclinaient bien, repas inclu, écran de TV individuel, etc… Tout dépend donc de la compagnie avec laquelle vous partez.

Bus local Myanmar

Le point commun entre tous ces bus ??

Si vous les prenez de nuit, pour économiser une nuit d’hôtel et ne pas perdre une journée dans les transports, la plupart du temps ils vous déposerons en plein milieu de la nuit et un peu au milieu de nul part… Premièrement, au lieu de partir à 21h ou 22h le soir pour arriver à une heure décente, on vous fait partir à 17 ou 18h pour arriver entre 2 et 4 h du matin… Deuxièmement, les gares routières sont souvent très excentrées des centres villes. Soit vous prenez un tuk tuk (ils allument au niveau des prix), soit, comme nous, vous prenez vos sacs sur le dos et vous partez pour une longue marche. On a fait ça pratiquement de partout et on s’est même fait prendre en stop une fois. :)

Ad's bus yangon mandalay myanmar

Le train :

C’est le moyen le moins cher de voyager dans le pays, mais c’est aussi le plus long !! Si vous le prenez, vous pourrez descendre cueillir des fleurs sur le bas coté pendant que le train est en marche et le récupérer en trottinant… On exagère bien sûr, mais pas beaucoup. On vous conseille néanmoins de prendre le train reliant Hsipaw à Pyin Oo Lwin, car c’est vraiment quelque chose d’atypique et les paysages traversés sont vraiment splendides.

Train au Myanmar

L’avion :

Si vous avez les moyens, c’est bien entendu le moyen le plus rapide et le plus confortable pour rallier les principales villes du pays, mais aussi le plus cher.

Le budget :

Comme on vous l’a dit plus haut, votre principal poste de dépense va être pour vous logez. Pour le reste, vous pouvez vous en tirer très bien pour la nourriture ou les visites qui ne sont pas si cher que ça. En chiffres et en graphique, pour nous ça donne ça :

Bilan du Myanmar

Notre itinéraire :

Initialement, nous n’avions prévu que 15 jours pour le pays, mais ça, c’était avant !! Au final, nous avons traversé la frontière thaïlandaise au bout de 25 jours et nous en aurions volontier passé davantage. Le sud notamment, que nous pensions encore fermé au tourisme, mais qui est ouvert depuis deux ans maintenant. Si jamais vous voulez y faire un tour, ce contact peut vous aider :

lifeseeingtours@gmail.com ou le site southmyanmar.com

Il s’agit d’Andre Schneegass, un allemand installé à Dawei depuis quelques temps et qui organise le tourisme dans la région. Vu que pratiquement personne ne parle anglais là bas, c’est un bon contact à avoir.

Revenons à nos moutons, c’est à dire à l’itinéraire que nous avons réalisé au Mynmar :

Carte Birmanie

Nous sommes arrivés à Yangon, sommes allés à Mandalay pour voir ses environs (Sagaing et Amarapura principalement), avons continué vers Hsipaw avant d’enchainer Bagan puis le Lac Inle en passant par Kalaw. De là, nous sommes redescendus dans le sud du pays afin de faire Mawlamyine et Hpa-An, pour enfin passer en Thaïlande par voie terrestre.

Comme vous pouvez le voir, il a été un peu chaotique, mais cela est principalement dû au fait qu’au départ, nous n’avions pas prévu de faire le sud et que nous voulions passer en Thaïlande par la frontière nord pour arriver à Chiang Rai. Mais au fil du voyage, les choses ont évolués… Premièrement, nous avons appris que la frontière nord était difficile d’accès (il fallait prendre un avion pour nous y rendre, cela perdait donc pas mal d’intérêt…) et deuxièmement, nous avons commencé à voyager différemment. Alors que jusqu’à présent nous nous fixions un itinéraire à suivre, on a commencé à s’écouter d’avantage, c’est à dire à rester plus longtemps dans les endroits qui nous plaisent et inversement. Le pays nous plaisant énormément, le premier cas de figure s’est bien plus présenté. Nous sentant bien chez les birmans, nous avons aussi décidé de rajouter une partie du sud du pays, ce qui a rallongé notre parcours et nous a fait quelque peu repartir sur nos pas.

Au final, on peut trouver notre itinéraire pas forcément logique, mais nous ne regrettons rien, car cela n’a rien enlevé à notre sentiment sur le pays et cela nous a en plus permis de faire de belles rencontres. :)

Internet :

C’est un point assez problématique au Myanmar car le réseau internet est plus que capricieux. Pour preuve, en 25 jours dans le pays, nous n’avons pu poster aucun article et encore moins de vidéo. Si vous voulez envoyer des mails, pareil, il vous faudra prendre votre mal en patience… Pour ceux qui n’en on pas besoin par contre, ça vous permet de faire une vraie coupure avec le monde extérieur !! Après, encore une fois, tout dépend de votre budget et de l’hébergement que vous choisissez. Certains ont des réseaux relativement corrects, mais coûtent en général plus cher que les trous dans lesquels nous nous retrouvions parfois :)

Les birmans :

On se garde le meilleur pour la fin, à savoir notre ressenti sur la population birmane. Gentils, souriants, adorables, avenants, joyeux, heureux de vous connaître, généreux et j’en passe. Nous ne saurions parler des birmans en d’autres termes tant nous avons été sous le charme de ce peuple. Cela fout d’ailleurs deux grandes claques : une lorsqu’on arrive, car on a tendance à se méfier un peu des locaux (surtout après avoir voyager en Inde du nord !!) et qu’on tombe sur des gens sincères, qui ne cherchent pas à vous vendre telle ou telle chose ou à vous arnaquer. La seconde, se prend lorsqu’on change de pays et que l’on retrouve certaines habitudes envers les touristes…

Bien sûr, comme de partout il y a certaines personnes qui ne vont pas être comme cela, mais pour que cela nous frappe autant, c’est vraiment qu’il y en a bien peu. Un bémol toutefois pour les sites très touristiques comme Bagan ou le lac Inle, qui commencent à voir arriver certains comportements désagréables.

Enfant trek Hsipaw Myanmar IMG_6554 Ade sagaing marché
Adri et son pote Hpa An Myanmar Femme au panier Hpa An Myanmar petit garçon sagaing
Petite file Yangon Myanmar Enfant avec sa grand mère Yangon Myanmar péroquet sagaing myanmar

En résumé, allez découvrir le Myanmar, ou la Birmanie, peu importe comment vous l’appelez, vous ne serez pas déçus !! Sortez des sentiers battus et recherchez l’authenticité et le calme des coins reculés et peu touristiques. Vous galérerez surement plus pour vous y faire comprendre, mais vous rencontrerez des gens exceptionnels car qu’on se le dise, l’extraordinaire se trouve sur le chemin des gens ordinaires…

Ad's au Myanmar