Bilan du Népal

Népal Bilan

Ça y est, le Népal c’est fini.

 Deux petites semaines passées dans ce pays coincé entre le géant indien et l’empire du milieu. On aurait aimé en faire bien plus, mais on fait un Tour du Monde, on est donc obligé de faire des concessions… :/

Le pays des treks

Qui dit Népal, dit forcément longues marches dans les montagnes himalayennes. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les niveaux. Du trek qui ne nécessite pas de guide ni de savoir lire une carte, où on se laisse porter par les autres, à celui où une connaissance aiguë de la montagne est nécessaire. Pour notre part, c’était le premier, on a donc préféré faire prendre quelque chose d’accompagné car on ne savait vraiment pas à quoi s’attendre.

Itinéraire

Deux semaines au Népal, c’est court, surtout quand on passe déjà 9 jours en trek !! Du coup, notre itinéraire s’est limité à Katmandou, Bhaktapur et la région du Langtang.

carte nepal

Passer par une agence de trek…

Étant donné que nous avons rajouté cette destination un peu à la dernière minute (oui bon, deux mois avant le départ, mais quand même !!), nous n’avons pas pris le temps d’organiser notre trek, surtout que Valoche (la copine d’Adeline) nous y rejoignait, on lui a donc refilé la patate chaude :) On avait eu le contact d’une agence de trek par ma marraine qui a l’habitude de faire des treks au Népal. On est donc passé par GST (Glacier Safari Trek dont le site est http://gstreksnepal.com), qui est une agence francophone (tant qu’à faire) basée à Katmandou. Ce sont eux qui se sont occupé de tout. Du circuit, aux logements, en passant pas le guide, les porteurs et la nourriture. Bon, pour ça, on a bien entendu payé plus cher que si on l’avait fait tout seul… Ainsi, les 9 jours de trek nous sont revenus à 429€ par tête !! Oui, quand on vient de passer pratiquement un mois en Inde en ne payant que 260€ par personne, ça fait un peu mal…

… ou s’en passer ??

Tout au long de notre séjour au Népal, que ce soit pendant le trek ou même en dehors, nous avons rencontré des gens qui n’étaient pas passés par des agences, mais qui avait cherché guides et porteurs eux même une fois sur place. Nous avons même croisé deux jeunes allemandes qui faisaient le même trek que nous toutes seules. On doit bien avouer que les premiers jours, quand on a eu nos premières impressions sur notre guide (voir nos articles sur notre trek : Partie 1 et Partie 2), on les a sacrément envié car le prix de leur trek était 4 fois moins important que le notre… Au final, dès que nous avons vu la neige fraiche, on s’est quand même dit qu’on était plus rassuré avec quelqu’un…

Si vous voulez faire un trek seul, il faut quand même être un minimum équipé (boussole, carte voir GPS), avoir de quoi donner l’alerte en cas de pépin et avoir une bonne connaissance des risques en haute montagne

Notre budget

Comme vous vous en doutez, lorsqu’on passe 15 jours au Népal, dont 9 en trek, le budget est principalement à imputer à celui-ci. Ça se réparti de la manière suivante :

Bilan du Népal

Mais bon, comme on vient de vous le dire, le budget est principalement dû au prix du trek, qui comprenait nourriture, déplacements et hébergements. On ne peut donc pas tellement se rendre compte du coût de la vie avec un graphique pareil. Pour que vous visualisiez mieux ce que coûte le quotidien de voyageurs au Népal, nous avons fait un deuxième graphique en retirant le trek et on obtient ceci :

Bilan du Népal sans trek

Qu’est ce qu’on y mange ??

Qui dit nouveau pays, dit nouvelles spécialités culinaires !! Hummmm !!!

Première chose : comme en Inde (mais en moins pire quand même) la majorité des plats locaux sont épicés !! Attention, ça pique !!

Le plat principal s’appelle le Dal Bhat (qu’on peut traduire par riz aux lentilles) et il est mangé par la majorité des locaux que nous avons croisé durant notre trek. Du riz, une petite soupe de lentille à verser dessus, des légumes (pommes de terre, haricots, etc…) épicés et éventuellement du poulet. Un repas complet dans une seul assiette. Avantage : lorsque vous en commandez un, on vous propose souvent de vous resservir et normalement, on ne doit pas refuser la première fois !!! Autant dire que je me suis plié à la règle sans trop de problèmes…  (comment ça j’aime la bouffe ???!! :) ).

Dal Bhat, Népal

La proximité avec le Tibet fait qu’on y trouve aussi pas mal de spécialités de là-bas. Ainsi, vous n’aurez aucune difficultés à trouver des Momo (sorte de gros ravioli cuit à la vapeur, fris, grillés ou encore cuit au four), ou encore du pain tibétain.

Momo, Népal

Durant le trek, nous avons trouvé la nourriture extrêmement grasse. On nous servait notamment des œufs fris le matin. C’est comme des œufs au plat, sauf qu’au lieu de cuire dans une poêle, on le met dans une casserole remplie d’huile… Adeline en a fait une indigestion sur plusieurs jours… On a aussi goûter aux chowmein, sorte de spaghetti fris avec des légumes et même leur variante : la même chose mais servie comme une soupe, la thukpa.

Chow mein, Népal Soupe, Thukpa Népal

On vous en a également parlé dans notre article de Bhaktapur (voir Au calme de Bhaktapur), nous avons pu manger un repas traditionnel de la fête Diwali.

Bhaktapur Népal

Ailleurs, fidèles à nous même, on essayait les petits vendeurs ambulant dans les rues. On en a toutefois notés bien moins qu’en Inde…

Beignet, Népal

Les hébergements

On a trouvé dans l’ensemble que les hébergements manquaient quand même de charme. On sent qu’il s’agit simplement de lieux pour dormir et pas forcément pour s’y prélasser. Les prix du quartier de Thamel (quartier touristique de Katmandou) sont assez élevés et franchement pas de meilleure qualité qu’ailleurs… On a eu une grosse préférence pour l’auberge de Bhaktapur (voir notre article sur cette ville pleine de charmes), mais plus pour l’accueil du personnel que pour ses chambres et ses salles de bains microscopiques!!

Ici comme en Inde, la douche est souvent au dessus des toilettes ! (peut-être pour faire d’une pierre deux coups et gagner du temps :) ).

Les visites

Sur ce point, notre avis est très mitigé. D’un coté, on a vu des choses vraiment exceptionnelles comme le stupa de Bodnath ou encore Swayambhunath à Katmandou, mais de l’autre, on a été plus que déçus par le jardin des rêves et Pashupatinath et surtout par leur prix d’entrée !! Ce dernier nous est particulièrement resté au travers de la gorge car le droit d’entrée est très élevé (1000 roupies tout de même) alors qu’en tant que non hindous, nous n’avions pas accès à la partie la plus belle, c’est à dire le temple… En Inde on payait beaucoup plus cher que les indiens mais on avait accès à tout. Alors que là, on a vraiment eu l’impression de payer pour ceux qui peuvent voir le temple…

Bodnaht, Katmandou, Népal Swayambhunath

La population

Sur ce point, on a en général beaucoup apprécié les gens que l’on rencontrait. Toujours souriants et proposant leur aide, on a vraiment aimé être à leur contact !!

Bhaktapur Népal Enfants à Dunchee, Népal

Les paysages

Comment écrire un dernier article sur le Népal sans parler des paysages à couper le souffle que nous a offert ce pays ?? Des forêts de Rhododendrons, aux sommets blanchis de neiges éternelles en passant pas les lacs sacrés de Gosainkund, nous avons vraiment adoré la diversité de ce qui s’offrait à nos yeux !!

Langtang, Népal Langtang, Népal Langtang, Népal
Langtang, Népal Langtang, Népal IMG_3507
IMG_3028 Langtang, Népal Lacs sacrés de Gosainkund, Népal

En résumé

En résumé, nous gardons un très bon souvenir de notre passage au Népal et une très grosse envie d’y retourner afin de découvrir d’autres lieux, faire d’autres treks…

La photo défi

Comme pour chaque pays que nous allons traverser, une photo défi nous avait été demandé pour le Népal. Son sujet : Adri en soutif et Adeline en col roulé !! Le tout réalisé à 4600 mètres d’altitude bien sûr ^^

Photo défi du Népal