Bilan & budget du Pérou

logo Pérou

Ca y est, nous y sommes, 57 jours après avoir quitté la Colombie et rejoint le Pérou il est temps pour nous d’en sortir pour notre prochaine étape : la Bolivie. C’est le moment donc pour nous de dresser un bilan de presque deux mois passés au pays des lamas et alpagas. 

Alpaga Pérou

Notre itinéraire

Ces presque deux mois au pays des Incas, ne nous ont pas permis de faire l’ensemble du Pérou, mais nous en avons déjà vu une bonne partie (le reste, ce sera pour un prochain voyage ;) ). Dès notre arrivée sur le territoire, nous avons foncé à Huaraz où nous avons passé près de 20 jours à majoritairement trekker. Ensuite, direction la côte Pacifique avec Paracas, Huacachina et Nazca avant de partir vers Arequipa et le Cañon del Colca. Pour finir, nous sommes allés à Cusco et sa région où nous avons pu une nouvelle fois trekker, mais cette fois-ci pour rejoindre le célèbre Machu Picchu via les ruines du Choquequirao.

Itinéraire Pérou

Un pays aux multiples paysages

Ce petit tour d’horizon du pays nous aura permis voir à quel point il possède une grande diversité de paysages. La côte Pacifique totalement aride avec ses désert de rocs et de sable, la cordillère blanche aux sommets enneigés et aux paysages grandioses et enfin la cordillère centrale, plus sèche et un peu moins haute que la premières mais aux ruines incas impressionnantes. On aurait également pu rajouter le côté amazonien pour que le tableau fut complet, mais après 2 ans et demi passé en Guyane française, nous connaissions assez bien cette forêt et avions plus envie de découvrir de nouvelles choses.

Plage rouge Paracas Pérou 18. trek du Choquequirao Pérou

33. Trek du Choquequirao Pérou

Dune Huacachina Pérou

Un pays de trek

Depuis le départ nous le savions, le Pérou serait notre terrain de trek privilégié. Quand je regarde ce qu’on y a fait, je ne peux que valider cette pensée !! En effet, sur nos … jours passés ici, nous en avons passé 22 à trekker. Dans l’ordre cela a donc donné :

  • El Mirador, Cordillère Noire (1 jour)
  • La Laguna 69, parc Huascaran, Cordillère Blanche (1 jour)
  • Le Santa Cruz, parc Huascaran, Cordillère Blanche (3 jours)
  • Le tour de l’Alpamayo, parc Huascaran, Cordillère Blanche (7 jours)
  • Cañon del Colca, proche d’Arequipa (2 jours)
  • Trek du Choquequirao au Machu Picchu (8 jours)

Grande nouveauté pour nous sur ce point, pour la première fois nous partions faire nos treks en totale autonomie, c’est-à-dire en portant tout sur notre dos (tentes, matériel de camping, nourriture, etc…) et surtout, nous les faisions sans guide. Ce dernier point nous a donné une certaine fierté lorsqu’on a vu qu’on se débrouillait très bien tout seuls :) .

Par contre, vous vous en doutez bien, autant de marche aura été pour nous vraiment éprouvant et c’est épuisés que nous sortons du pays.

nous deux Punata Union santa cruz Pérou

12. Trek du Choquequirao Pérou 25. lagune 69 Pérou

L'Alpamayo Pérou

canyon del Colca Pérou
Trek d el'Alpamayo Pérou 61. glacier tour d el'Alpamayo Pérou

Ad's au col de Cara Cara tour de l'Alpamayo Pérou

Une appréhension finalement injustifiée

Il y a 3 ans maintenant, lors de son premier voyage au Pérou Adeline s’était fait agresser (au couteau) dans la ville de Huaraz et on l’avait dépouillé de son sac à dos. C’est donc avec beaucoup d’appréhension que nous arrivions dans ce pays, toujours sur nos gardes pour le moindre truc. Mais très vite, notre vision du pays a changé surtout grâce au contact avec la population locale que nous avons trouvé, la plupart du temps, adorable dès que nous parlions espagnol. Durant tout notre séjour, nous ne nous sommes pas senti en insécurité dans le pays, nous restions bien entendu sur nos gardes mais pour l’instant (je touche ma tête), il ne nous est rien arrivé.

42. Danse cabanaconde Pérou

Nos rapports avec la population

Comme je viens de vous le dire, nous avons trouvé les péruviens gentils et abordables. On sentait qu’ils étaient contents qu’on parle l’espagnol et ils nous demandaient d’ailleurs très souvent où est-ce que nous l’avions appris. Et c’est vrai que quand on voyait certains touristes parler uniquement anglais on comprenait leur agacement vis-à-vis de certains… Je veux bien que beaucoup n’ont jamais étudié l’espagnol (j’en fais d’ailleurs parti), mais il y a tout de même un minimum, savoir dire bonjour, au revoir et merci…

Avec Amanda Vaqueria Pérou

Un pays très touristique

Depuis l’Asie du sud-est nous n’avions plus vu autant de touristes dans un même pays. Le Pérou est LA destination des occidentaux en Amérique latine c’est indéniable. Dans des villes très touristiques comme Cusco par exemple, le nombre de touristes est vraiment très très important. Ce tourisme de masse a malheureusement amené des comportements plus que moyens chez certains péruviens et on ne compte plus le nombre d’arnaques que l’on a vu dans les lieux les plus touristiques. Les taxis par exemple qui vous annoncent jusqu’à 10 fois le prix normal pour des trajets. Avant d’en prendre, nous demandions systématiquement à des locaux combien ils paieraient pour le trajet. En général lorsque vous annoncez au chauffeur le vrai prix que vous voulez payer il sourit et fini par accepter mais parfois cela ne suffit pas. Pour exemple, lors de notre sortie de l’aéroport de Lima, la dame de l’information touristique nous avait indiqué qu’un taxi pour rejoindre le terminal de bus devrait nous coûter entre 10 et 15 NS (1€ = 3,5 NS) mais on nous annonçait 100 NS !! Et là, pas moyen pour nous de négocier avec eux, il y a tellement de touristes qui acceptent qu’ils ne voulaient pas perdre du temps avec nous. C’est finalement un péruvien qui a réussi à nous négocier la course (pendant 30 minutes tout de même) pour qu’un chauffeur veuille bien nous faire le trajet pour 25 NS…

Autre chose un peu agaçante lorsque vous êtes dans des lieux touristiques, on vous parle systématiquement en anglais, même si vous leur répondez en espagnol. Les prix vous sont également souvent annoncés en dollar et non pas en soles. Bref, on était bien loin de notre Colombie chérie.

Dernière petite chose qui nous montrait le côté touristique du pays, certaines villes comme Cusco, pullulent de péruviennes qui se « déguisent » en habits traditionnels en pleine ville pour pouvoir se faire prendre (contre monnaie clinquante et trébuchante bien sûr) en photo. Elles sont d’ailleurs parfois accompagnées d’un pauvre lama en laisse ou d’un petit agneau qui au final nous faisait plus de peine qu’autre chose. 

Ade Pérou

Budget pour 57 jours au Pérou

La monnaie en circulation au Pérou est le Nouveau Sol (NS) qui équivalait lors de notre passage (Octobre – Novembre 2015 à 1€ = 3,5 NS. Attention aux faux billets et aux fausses pièces qui sont apparemment très nombreux dans le pays. Pour notre part, nous n’avons eu qu’une pièce de 5 NS fausse au début de notre séjour que nous avons eu un mal fou à refourguer, mais il faut dire qu’on faisait bien attention après ça.

Bien que très touristique, vivre au Pérou ne coûte vraiment pas cher. Les hébergements nous coutaient entre 15 et 20 NS par personne pour une chambre double, dans des guest propres et la plupart du temps avec eau chaude. Si vous mangez local, même constat, vous n’allez pas vous ruiner !! Il est possible de manger dans les marchés ou dans des petits boui-bouis pour une bouchée de pain, entre 3 et 5 NS en général, soit entre 0,8 et 1,5€ pour un menu complet entrée, plat chaud et boisson. Du côté des transports, même constat, on peut vraiment trouver des bus très peu cher. Bon, bien sûr, tourisme de masse oblige, il y pas mal de compagnies touristiques qui se sont développées proposant toujours plus de confort et de services (siège inclinable à 180°, repas compris, TV individuelle, Wifi, etc…) à des prix beaucoup plus élevés mais il est tout à fait possible de trouver des bus locaux très abordables. Et attention, un bus local au Pérou n’a rien à voir avec un bus local en Asie (on repense notamment à notre pire trajet, sur l’île de Java en Indonésie), puisque les sièges s’inclinent plus ou moins et le confort n’est quand même pas si mal que ça.

En revanche, on a trouvé qu’il fallait payer un peu pour tout et que le touriste est franchement pris pour un porte-monnaie sur pattes parfois. On pense bien sûr au Cañon del Colca dont on voudra vous faire payer l’entrée 70 NS (20€) alors qu’il n’y a finalement que peu de chose à y faire. Bref, le pays vit du tourisme c’est indéniable mais c’est parfois assez pénible.

En tout donc notre budget pour notre séjour au Pérou s’est réparti de la manière suivante :

Bilan Pérou

Comme vous pouvez le voir, le Pérou a été pour nous très bon marché. Nous avons d’ailleurs été vraiment étonnés de ça lorsque nous avons fait les comptes car pour une fois, nous nous sommes lâchés sur la nourriture et les souvenirs. On sait qu’il ne nous reste plus beaucoup de mois de voyage et que le Pérou était l’un de nos derniers pays où l’on pouvait s’acheter des trucs. Bon, c’est vrai que tous nos jours de trek ont largement contribué à faire baisser notre budget journalier, mais tout de même, on se retrouve là avec des dépenses dignes d’un pays d’Asie du sud-est.

La nourriture

Ah, je sais que vous nous attendez au tournant avec cette rubrique qui nous est si chère !! :) Et bien niveau culinaire, on doit dire qu’on s’est généralement bien régalé ici. Même si les plats sont un peu toujours les mêmes (la plupart du temps œuf, viande ou poisson accompagné de riz et pomme de terre), on les a trouvé plutôt bons et copieux si vous les prenez au marché ou dans les restaurants péruviens. Pour ce qui est des restaurants touristiques en revanche, le prix est bien plus cher mais les portions bien plus petites. Même si la qualité est souvent au rendez-vous, vous risquez de sortir de table en ayant faim…

Côté petits en-cas à manger sur le pouce, nous avons vraiment trouvé notre bonheur dans la ville de Huaraz avec tout un tas de petits vendeurs ambulants à toutes heures du jour. Mais après ça, on doit bien avouer que nous n’avons plus trouvé grand-chose dans les autres villes, ou alors à des prix beaucoup plus élevés, parfois équivalent à celui d’un menu au marché…

Voici un petit résumé des plats et en-cas que nous avons préféré au Pérou : Le Lomo Saltado (petits bouts de bœuf cuits avec tomates, oignons et frite dans une sauce bien bonne, le tout accompagné de riz), le Arroz a la Cubana (Riz, banane fris, frites et œuf au plat), le ceviche ( poisson cru avec papate douce, oignons, maïs et jus de citron)) Papa Renala (patate fourrée de viande et légume) ou encore le arroz chaufa (riz sauté aux légumes). Nous avons aussi adoré leurs sandwichs patate-oignon, leurs soupes de légumes, de quinoa, de blé.

Les almuerzos du marché

Adri almuerzo Pérou

Aroz à la Cubana Pérou Plat péruvien

tortilla de verdura

papa renella Pérou
Lomo Saltado Pérou Arroz à la cubana Pérou

 Ade Arequipa Pérou

Les pâtisseries 

Petite déception en revanche, nous avons trouvé beaucoup moins de boulangeries et pâtisseries qu’en Colombie où nous nous étions régalés. Ici, la plupart des boulangeries ne vont vendre que des petits pains (petits et sans beaucoup de mie) mais pas de trace de petits friands au fromage ou ce genre de chose… Dommage. En revanche, nombreuses étaient les échoppes qui vendaient de bonnes grosses parts de gâteau (type gâteau au yahourt). Pour accompagner les jus de fruits frais, c’était franchement pas mal :) .

Les boissons

Niveau boisson nous ne sommes pas non plus en reste. Si on ne trouve plus de lait d’avoine, on se rattrape sur les bons jus de fruits frais du marché, les chicha morada (jus de maïs pourpre) et les refresco servi avec les almuerzos, qui sont souvent de l’eau chaude où trempent fruits et herbes. On n’oublie pas non plus le maté de coca que nous prenions lorsque nous nous retrouvions en altitude (ça aide à lutter contre le mal des montagnes) et, une fois n’est pas coutume, nous nous sommes aussi laissé tenter quelques fois par un pisco sour, apéritif à base de Pisco (alcool local), glace pilée, citron et blanc d’œuf. Ayant complètement arrêté de boire pendant ce Tour du Monde, on s’est d’ailleurs tous les deux retrouvé complètement pompette lors de notre premier à Nazca :) . Et bien sur n’oublions pas le très célébre Inca Kola qui est d’ailleurs plus célèbre que le Coca-Cola au Pérou. C’est en fait un soda qui a un goût assez chimique, Adeline déteste ça mais moi je trouve que ça va, ça passe ! Nous avons aussi testé le jus de quinoa, mais au final on le préfère en soupe, en salade ou mélangé avec des légumes!

marché de Cusco

pisco sour Pérou Chicha Morada Pérou

jus de Quinoa Pérou

Inca Kola Pérou

30. Nous 4 Cusco Pérou

Les repas du soir

Dernière chose concernant la nourriture, la quasi-totalité des auberges possédant une cuisine, nous nous faisions le plus souvent à manger le soir. Les fruits et légumes des marchés locaux étant vraiment excellents et très abordables, on s’est vraiment fait plaisir !!!

Toute cette abondance de nourriture m’a d’ailleurs permis de reprendre un peu de poids, car, si j’avais énormément perdu en Asie, l’Amérique latine ne m’était pas plus favorable. Le début de notre passage au Pérou fut principalement consacré à des treks qui m’ont encore plus amaigri, me faisant passer sous la barre des 60 kg… Oui, pour 1m80, ce n’est pas terrible. Heureusement, les quantités dans les plats et leur niveau de calories m’ont vite fait reprendre des couleurs et si je n’ai pas retrouvé un niveau normal (je me suis fait une raison, je re-grossirai à mon retour en France), il y a déjà du mieux :) .

34. Marché Cusco Pérou

Le pays des bisounours pour Ade

Adeline étant une grosse mangeuse de quinoa,chia et avoine autant vous dire qu’elle était aux anges ici car on en trouve PARTOUT et à moindre prix! Elle en a bien profité parce qu’en France le tarif ne sera pas le même !!!

marché Cusco Pérou

Elle a aussi beaucoup aimé les ananas qui étaient un vrai régal ici

Ade Ananas Pérou

Un pays plein de retrouvailles

Le Pérou a été aussi pour nous l’occasion de revoir des voyageurs que nous avions croisés plus tôt pendant notre Tour du Monde. On a par exemple revu Thibaut et Camille que nous avions connu en Colombie, mais également Pascal et Dorothée rencontrés en Thaïlande et enfin Axel croisé lui un an plus tôt en Chine !!!

Selfie Time !!!

 Nous 4 Cusco Pérou Nous 4 Agua Calientes Pérou Pérou Cusco

Notre ressenti après deux mois au Pérou

Côté culture, après une Colombie très occidentalisée, nous retrouvons la culture andine que nous avions connu en Équateur et qui nous plait tant avec ses couleurs, ses senteurs, ses marchés, …

En résumé, pour nous le Pérou est un pays certes très touristique mais qui garde tout de même son authenticité et qui a beaucoup à offrir pour tous types de touristes.

enfant pérou