Balançoire, vélo et Tyrolienne: Bienvenue à Baños

Après six heures passées dans le bus de nuit, c’est à cinq heures du matin et sous la pluie que nous arrivons dans la ville de Baños.

On se dirige alors tous les cinq vers la guest house que nous avions réservé en se disant qu’ils pourraient peut être nous trouvé un petit coin sympa pour se reposer avant de récupérer nos chambres… ECHEC, le seul endroit que le gérant nous proposait était un salon à l’extérieur… Avec le froid et la pluie, autant vous dire que nous n’étions pas motivés à attendre le lever du jour ici.

Nous décidons donc d’aller sonner aux auberges d’à côté pour finir notre nuit. Après un deuxième recalage, le troisième essai est le bon. La gérante de la guest house nous explique qu’il ne lui reste qu’une chambre pour 4 personnes et qu’elle nous la laisse pour le même prix à nous cinq. Pas de soucis, vu l’heure qu’il est et là fatigue le mode tétris est tout de suite envisageable du moment qu’on se repose.

A la découverte de la ville

La ville de Banos est nichée à 1 820 mètres d’altitudes sur les contreforts des Andes. Elle n’est pas très grande, l’atmosphère est calme et on sent tout de suite qu’elle va nous plaire,. Elle est faite de petites rues qui sont remplies de boutiques, de petits restaurants, d’agences de tourisme et de vendeurs de glaces. On se promène de places en places en admirant les églises et les parcs.

Baños Equateur

Baños parc Equateur Baños Equateur

Il y a aussi énormément de vendeurs de confiseries local qui sont faites à base de panela (sucre de canne cuit à haute température et qui donne une sorte de pâte). Pour être honnête, nous n’en avons pas goûté. Nous avons beau être gourmands, les sucreries ne nous attiraient pas trop à ce moment là. Ce qu’on a préféré c’est admirer la confection qui se faisait sous nos yeux.

Les confiseries sont préparées à la main et on a pu observer des spécialistes battre sans relâche une épaisse pâte colorée.

Bonbons Baños Equateur Bonbons Baños Equateur

Le marché

Pour bien manger il y a le marché qui fait des plats où des almuerzo (soupe, plat, jus) pour 2,50 dollars. Les quantités sont généralement bien généreuses et tous les stands proposent souvent la même chose.

En guise de dessert ou de quatre heure, c’est aussi ici qu’il est bon d’aller prendre un gros jus de fruits frais. Il y en a pour tous les goût… Fraise, banane, papaye, goyave, mangue avec eau ou avec lait.

J’ai opté pour le lait fraise et Adri pour le lait avocat, nous n’avons pas été déçus bien sûr :)

Marché Baños Equateur

Marché Baños Almuerzo Equateur

Jus marché Baños Equateur

Haaaa j’oubliais, pour toutes les filles qui seraient accros aux boucles d’oreilles comme Pauline et moi, il y a bien sûr le marché artisanal. J’avoue avoir craqué pour une paire de boucle d’oreille négociée à 1,50 dollars.

Marché de souvenir Baños Equateur

Souvenirs Baños Equateur Tissus marché Baños Equateur

Du Mirador de la vierge au Mirador de Bellavista

Flâner en ville c’est bien mais Baños possède tout un tas de points de vue qu’il serait dommage de louper. Nous décidons donc tous de se motiver à grimper un peu.

Le départ de la balade se fait en ville non loin du cimetière, le chemin est très facile d’accès et se compose essentiellement de marches. Rien de tel pour une bonne petite remise en jambes.

La Vierge Baños Equateur

Au bout d’une heure à peu près, nous arrivons à la statue de la vierge qui marque l’arrivée de la ballade.

Nous sommes vite récompensés de nos efforts car le panorama est magnifique, nous avons une vue imprenable sur la ville qui est cernée par les montagnes. Normalement, par temps claire on peut voir le volcan Tungurahua. Le ciel étant très nuageux nous n’avons pas eu cette chance.

Baños tous ensemble Equateur

S’étant mis en jambe nous décidons de continuer la ballade en nous rendant au deuxième point de vue, celui de Bellavista. Nous voilà donc partis sur un petit chemin un peu boueux qui passe dans la forêt. Après une heure nous arrivons au mirador. Pour ceux qui voudraient se restaurer avec vue sur la ville il y a un restaurant-café, El cielo qui se trouve là-bas.

A nouveau la vue est magnifique par contre le vent souffle à fond les ballons et il fait vite très frais.

Baños Equateur

Baños Equateur

A partir du mirador il est possible de redescendre en ville par un autre chemin. C’est d’ailleurs ce que nous avons fait. A nouveau il faut compter une heure de descente.

Voilà une bonne petite ballade de faite, trois heures de marche en tout qui nous ont permis de découvrir un peu les alentours.

De la Tyrolienne à Parque San Martin

L’attrait principal de Banos reste sans nul doute sa large palette d’activités car la ville est propice aux sports de plein air. Rafting, canyoning, randonnée pédestre ou équestres, saut à l’élastique ou encore tyrolienne sont au programme.

Nous avons tous les cinq jeté notre dévolu sur la tyrolienne. On nous a d’abord proposé une Tyrolienne pour 10 dollars mais franchement une tyrolienne c’est vite passé, on savait déjà qu’on serait resté sur notre fin. On nous propose alors une excursion d’une heure et demi et qui comprend deux grandes Tyroliennes, un pont suspendu et une échelle à grimper façon via ferrata.

Là déjà ça nous tente beaucoup plus au point de la réserver pour le lendemain.

Rivière Baños Equateur

C’est à 10h du matin que nous montons tous les cinq dans une navette direction Parque San Martin.

Première étape, la pesée… Oui ils ont besoin de savoir le poids que nous faisons afin de répartir l’équipement en conséquence. Bon, on ne va pas se mentir cette petite pesée m’a légèrement mis un coup au moral car pendant que beaucoup maigrissent en voyage (comme Adri qui perd jusqu’à 14 kg !!) et bien moi je grossis. La vie est tellement injuste… :/ J’ai pas non plus pris 10 kilos je dramatise un peu, mais 3 kilos se sont bien installés depuis notre départ de France.

Il faut dire que je veux tout tester, je veux goûter à tout même quand j’ai pas faim… La curiosité entraine la gourmandise, c’est comme ça en voyage avec moi :)

Bref, après ce petit état d’âme revenons à nos moutons. Une fois tous les cinq équipés nous partons direction la première tyrolienne.

Tyrolienne Baños Equateur

Elle fait 850 mètres et petite particularité il faut se mettre allongé dans une espèce de baudrier et ranger ses bras soit le long du corps soit sous le corps. On ressemble un peu à des petites saucisses la dedans, il y a juste la tête qui dépasse.

Hop, c’est partit on se lance dans le vide les uns après les autres en passant au dessus d’un cours d’eau et en frôlant les falaises à l’arrivée.

Tyrolienne Baños Equateur

Impression commune: C’EST TROP COURT! Et oui on en redemande encore!!!

C’est ensuite au dessus du vide que nous marchons sur une espèce de pont suspendu. Il faut marcher d’une marche à une autre au dessus de la rivière.

Après cette petite sensation de vide sur le pont nous nous mettons à grimper à une échelle, enfin des barreaux de type via ferrata. Le guide saute de barreau en barreau mais nous on y va plus calmement surtout quand je décide de faire une pause photo en plein milieu.

Via Ferrata Baños Equateur

Caro Via Ferrata Baños Equateur Via Ferrata Baños Equateur

Après cette petite suée nous voilà arrivés à la dernière étape de la matinée. La deuxième tyrolienne fait elle 500 mètres et va nous permettre de retourner au point de départ. Nous sommes a nouveau en position allongée mais cette fois-ci nous avons les bras libres ce qui nous donne l’impression de voler.

Moi je l’ai à nouveau trouvé trop courte et Adri reste très septique sur la distance des deux Tyroliennes… On en avait fait une de 800 mètres cet été en Auvergne et franchement, rien à voir !!

Tyrolienne Baños

La route des Cascades à vélo

Banos recense une soixantaine de cascades… Oui il y a de quoi faire!!

Il y a différentes façon de faire la route des cascades, voiture, bus, chiva (bus traditionnel en bois) ou en vélo. Nous avons opté pour la dernière option vu les grands sportifs que nous sommes. :)

Il y a plusieurs agences de location de VTT dans la ville qui pratiquent les même tarifs, soit 5 dollars la location pour la journée. En plus du vélo ils nous fournissent casque, antivols, pompes et quelques rustines… Ils sont prévoyant ces équatoriens!

Nous enfourchons tous les cinq nos super vélos tous terrains et partons à la découverte des cascades sous un temps très menaçant.

rote des cascades à vélo Baños Equateur

Le début du chemin se fait sur la route, où nous prenons la direction de Puyo. C’est la partie la plus désagréable car il y a beaucoup de circulation et les zone réservées aux cyclistes sont rares.

Sans vous parler des gaz des voitures ou des camions qui projettent de la poussière dans tous les sens.

Après avoir descendu la ville, nous arrivons sur un pont à partir duquel nous avons vue sur un énorme barrage qui rejette une quantité monstrueuse d’eau. Ce barrage fournit une grosse partie de l’éléctricité du pays.

Descente des Cascades Baños

Après avoir pris quelques photos nous continuons à pédaler jusqu’à la première cascade, celle de Agoyan qui se trouve à 6 km de Banos. La cascade est jolie, il y en a d’ailleurs deux mais elles sont un peu loin. Après avoir profité du panorama nous repartons mais cette fois-ci sous la pluie. Monsieur météo était un peu capricieux ce jour-là…

route des Cascades Baños Equateur

Descente des Cascades Baños

Deuxième étape la cascade de Rio Blanco qui se situe à 8 km et ensuite Manto de la Novia à 10 km de Banos tout en passant par la vallée de Rio Pastaza. Vallée que l’on d’ailleurs trouvé très jolie.

Plus on avance et plus on trouve des petites pistes cyclables qui sortent de la route et nous permettent de pédaler à flanc de montagne. Et là pour le coup c’est vraiment agréable même sous la pluie car il n’y a plus aucune circulation et que l’endroit devient vraiment calme!!!

Descente des Cascades Baños

Descente des Cascades Baños

Village de Rio Verde

Le village de Rio verde se situe à 15 km de la ville de Banos et c’est ici le point de départ pour la plus grosse des cascades, la cascade del diablo la plus impressionnante! Nous sommes descendus à pied par un sentier menant aux chutes d’eau (entre 15 et 30 minutes). Une fois arrivé là bas il faut payer un droit d’entrée de 1,50 dollars et marcher encore deux, trois minutes pour arriver devant ce tas d’eau plus qu’impressionnant. Le débit de la cascade est monstrueux et le décors magnifique car lorsque les rayons du soleil sortent des nuages, un arc-en-ciel apparait au bas de la cascade.

Cascade del Diablo Baños

Cascades del diablo Baños Equateur

Le débit est tellement énorme que nous avons tous enfilé nos impers pour ne pas être mouillé. Une fois sur le premier « balcon » il est possible de monter plus haut mais attention cela peut se révéler très acrobatique car il faut se mettre à quatre pattes pour avancer tellement le passage est étroit. Une fois arrivé là haut il est encore possible de grimper un peu pour se retrouver derrière la cascade. Nous avons bien sûr tous voulu le faire et même en ne restant que deux minutes nous étions trempés.

Ayant ma capuche sur la tête qui me tombait sur le visage et ne voyant de ce fait pas grand chose je me suis assommée contre un rocher en descendant. Oui, on va encore dire que ça n’arrive qu’à moi… J’avais oublié que l’endroit se rétrécissait pour descendre. Bref, une bosse de plus dans ce voyage.

Une fois redescendu nous avons eu le droit de passer sur un pont suspendu afin d’ avoir une vue d’ensemble sur la cascade.

Cascade Baños Equateur

Cascades Baños Equateur

Nos ventres criant famine nous décidons de remonter jusqu’au village pour manger un almuerzo. Nous avions peur que ce soit un peu cher et attrape touriste vue qu’il se situait juste à l’entrée du sentier pour accéder à la cascade mais au final ça a était une très bonne surprise. Nous avons très bien mangé pour 3 dollars. Et puis ça nous a permis d’éviter le déluge qui tombait à l’extérieur. Comme la vie est bien faite, il s’est arrêté de pleuvoir juste au moment ou nous sommes sortis du restaurant.

On s’est donc motivé à aller voir la dernière cascade, celle de Machay qui se situe à 19 km de Baños. Pour y accéder il faut payer un droit d’entrée d’un dollars et descendre quelques centaines de marches. Au bout d’un moment nous sommes arrivés sur une plateforme qui donnait vue sur la cascade, mais elle restait encore loin. C’est donc parti pour une nouvelle session de marches glissantes, oui la pluie ça n’aide jamais dans ces moment là. Après avoir passé un pont suspendu nous sommes enfin au pied de la cascade. Elle est immense et projette elle aussi un sacré débit.

Cascade Baños Equateur

Il était possible de continuer à descendre pour accéder à une piscine naturelle mais n’ayant pas de maillot et étant sous la pluie à une température autre que 30 degrés nous avons décidé de ne pas y aller. A la place on a remonté tout l’escalier qui compte au moins 400 marches et des brouettes…. Adri c’est amusé à les compter!

Voilà en tout nous avons donc pédalé 20 km et franchement on a vraiment bien aimé la balade même si le beau temps n’était pas avec nous.

cascade Banos Equateur

La casa del Arbol

Qui n’a pas entendu parler de cette grande balançoire où il est possible de se balancer dans le vide face au volcan… C’est l’attraction phare de Baños, je ne compte plus le nombre de photos que l’on voit défiler sur internet.

On était un peu obligé d’aller jeter un coup d’oeil et de faire nous aussi notre petite photo souvenir dans les airs. On reprend donc le chemin qui mêne à Bellavista, soit une heure de marche et ensuite ne trouvant pas le bon chemin nous atterrissons sur la route. On décide alors de continuer à marcher au bord de la route, un panneau nous indique que nous sommes encore à 6km de la casa del arbol. Nous marchons de bon pas jusqu’au moment où un pick-up à eut de la peine pour nous et nous à pris dans sa benne. Bon, on ne va pas se mentir, on était plutôt content et contentes de la situation. Hyper sympas ces équatoriens au passage, encore une fois.

Arrivés à la casa del arbol, il faut payer un droit d’entrée d’un dollars pour accéder au site. Le panorama est bouché mais les nuages se lèvent petit à petit pour laissé place à une vue splendide sur la vallée. Bon, par contre le volcan ne se montre toujours pas, il faut se faire une raison, on ne le verra pas du séjour!

Une petite cabane en bois à été construite sur l’arbre de la balançoire afin de voir le point de vue sur la vallée. Bon nombre d’amoureux y on laissé des petits mots à l’intérieur.

Casa del Arbol Baños Equateur

Ça y est nous y voilà donc devant cette balançoire, première impression nous sommes un peu déçus, on s’attendait à une très grande balançoire mais au final il n’y a rien de fou, ça fait moins peur que ce qu’on pensait, c’est même très gentillet. Tout le monde fait là queue pour se balancer un peu alors nous faisons de même. Une fois arrivés devant la balançoire, nous passons un par un pour se faire notre petite photo souvenir tout en se balançant. On ne pas cracher dans la soupe, lorsque l’on se balance et qu’on regarde en face on se dit que c’est juste fou de faire de la balançoire face à ce décor. Mais on aurait voulu avoir plus de sensation, que ça aille plus loin. Et on a trouvé la solution…

30.Casa del Arbol Baños

Casa del Arbol Baños Equateur

El vuelvo del condor

A l’auberge la gérante nous avait aussi parlé d’une balançoire encore plus grande a quelques pas de la casa del arbol. Etant un chouille déçus par la précédente on se met en quête de chercher la suivante. Cette fois-ci on prend un bus pour y aller pour perdre moins de temps. On explique au chauffeur que nous voulons nous arrêter avant tout le monde pour accéder à l’autre balançoire.

Quelques minutes plus tard le bus nous dépose sur la route et nous suivons le panneau « el vuelvo del condor » seulement quelques minutes de marche sur un chemin bien indiqué.

Une fois arrivé sur les lieux nous tombons nez à nez avec deux lamas, dont un qui aime faire des bisous nous dit le gérant de l’hôtel (lieu où se trouve la balançoire), bien sûr on ne se fait pas prier et on approche la bête.

Huuuummm des bons gros Smack de Lama!!!

Lama Baños Equateur

Lama Baños Equateur Lama Baños Equateur

Fini la rigolade nous voilà face à la balançoire et notre première réaction cette fois-ci à était:

« Ah Ouais, rien avoir avec l’autre, celle-ci va nous faire flipper!! ».

Déjà quand tu vois que tu dois enfiler harnais de sécurité, casque et compagnie tu sens que la sensation va être tout autre.

Vuelo del Condor Equateur

Pauline se lance la première et rien que de la voir partir j’ai le coeur qui bat dans tous les sens. Elle part loin et haut… C’est le moment où mes mains deviennent moites à l’idée de passer la deuxième. 

Le moment fatidique arrive et comme à chaque fois j’ai une petite boule au ventre. J’adore les sensations fortes mais plus je vieilli et plus la peur du vide m’envahie et dans ces moments là je me met un peu à paniquer.

La gérante de l’hôtel m’équipe et me demande de me placer sur une planche face à la balançoire. De là elle et son ami m’accroche le mousqueton de sécurité, m’explique qu’il faut garder les jambes droite devant moi une fois partie et ils m’attachent la balançoire à la taille. Elle me demande alors de me placer sur la deuxième marque de la planche et de tenir les cordes de la balançoire de chaque côté. Elle me dit alors de compter jusqu’à trois et qu’à trois la planche se dérobera sous mes pieds (un peu le même sytème que pour les pendus, un peu glauque comme exemple je vous l’accorde). Mais ce que je trouve bien c’est qu’on ne choisit pas de sauter, comme pour un saut à l’élastique, on compte et c’est partie. Je trouve ça plus facile.

Bref, UNO, DOS, TRES et HAAAAAAAAAAAAAAA…

Vuelo del Condor Equateur

Je me suis mise à hurler, cette sensation de tomber dans le vide est juste dingue, j’avais l’impression que j’allais m’écraser dans le décors en face, un pur vol plané.

La vue est magnifique et j’avais l’impression de dominer la ville sous mes pieds. J’ai du crier deux, trois fois  » c’est trop bien, c’est trop bien « .

Après 10 aller-retour la balançoire ralenti et on nous décroche un peu plus bas.

Une fois sortie de là j’avais encore le coeur qui battait la chamade et les mains toutes tremblantes mais une chose est sûre : j’ai ADORÉ faire ça !!

Vuelo del Condor Baños

Adri se lance lui à son tour et tout comme Pauline et moi il a kiffé à 100%. Il a trouvé ça dingue et je suis bien d’accord avec lui.

Bon par contre étant beaucoup moins flipé que moi il n’a pas hurlé et à même improvisé quelques petites figures en mode je plane dans les airs!!

Vuelo del Condor Baños Equateur

Vuelo del Condor Baños

La gérante profite du fait qu’on soit français pour qu’on lui écrive les règles de sécurités sur papier avec la langue de Molière pour les prochains participants et c’est Pauline qui se prête au jeu de la traduction.

A la fin ils nous offrent à tous les trois un jus de fruit frais, c’est un jus de babaco, un fruit local qui ressemble énormément à la papaye verte d’extérieure mais qui n’a pas du tout le même goût, c’est d’ailleurs très bon.

On leur a demandé pourquoi cette balançoire n’avait pas autant de succès que la casa del arbol et ils nous expliquent alors que l’attraction est toute récente. Il l’ont ouvert en Novembre 2014 et le bouche à oreille n’a pas encore fait son effet contrairement à la première qui est là depuis 15 ans.

On leur a dit que nous avions un blog de voyage et que nous en parlerions car nous avons vraiment aimé le concept. Voilà c’est chose faite et franchement si vous passez à Baños et que vous recherchez de nouvelles sentions fortes autre que le saut à l’élastique c’est une très bonne alternative et moins cher (5$).

Vuelo del Condor Baños Equateur

Adios Baños

Après toutes ces sentions fortes il est l’heure pour nous de partir direction Latacunga et de dire au revoir à Caroline et Amélie qui elles partent direction Cuenca, dans le sud du pays. 

Si vous passez par là les filles sachez que ça nous a vraiment fait plaisir ces quelques jours en votre compagnie.

Cascade Baños Equateur

Petite minute gourmande:

C’est à Baños que nous avons découvert le Cevichocho, un mélange de pop-corn, chips banane, tomate, oignon, maïs et haricots blancs, le tout arrosé de citron et de sauce tomate. C’est TROP BON…

Cevichocho Baños Equateur Cevichocho Baños Equateur

Infos pratiques pour vous futurs voyageurs ;)

Aller à Baños:

Bus de Puerto Lopez à Guayaquil: 5,50$/pers durée: 4 heures

Bus de Guayaquil à Banos: 11$/pers durée: 6 heures

Hébergement:

Nom: hôtel transilvania

Prix: 9$/ personne chambre double ou 8,50$/ pers dortoir

Sanitaires: Dans la chambre, eau chaude

Petit déjeuner: Inclus, il y a trois choix. C’est copieux et bon, surtout la salade de fruit,muesli, yaourt !

wifi: Oui, bon débit

Guest House transilvania Baños Chambre hotel Transilvania Baños equateur

Activitées:

Location de vélo: 5$ la journée avec casque, pompes, cadenas

Casa del Arbol: 1$/pers l’entrée

Balançoire vuelvo del Condor: 5$/pers

Tyrolienne Parque San Martin: 20$/pers pour 1heures 30 ( 2 tyroliennes, un pont suspendu et une via ferrata)