A la rencontre des raies et des requins à Moorea

Arrivée à Tahiti

Après le froid de la Nouvelle-Zélande, nous retrouvons la chaleur en Polynésie française !! Nous y rejoignons Clément et Anissia, un couple d’amis de Guyane qui s’y sont installé il y a quelques mois. Dès notre arrivée, c’est comme dans les films qu’ils nous reçoivent avec collier de fleurs fraîches !! Il est 2h du matin, ils travaillent tous deux le lendemain matin et doivent se lever à 5h30, mais ils sont là et tellement content de se revoir, une fois chez eux, on papote jusqu’à 4h du mat… Leur nuit a été courte !!

Tahiti retrouvailles
A peine arrivé, déjà parti !!

Hasard du calendrier, nous arrivions pour le weekend de la Pentecôte, donc de 3 jours. Double hasard du calendrier, ce weekend tombait également pendant un weekend de repos pour Anissia (en tant qu’infirmière elle n’en a qu’un sur deux). A peine arrivés, nous pouvions donc passer 3 jours ensemble !! A cette occasion, ils avaient tout prévu et après une journée passée sur Tahiti, nous préparons nos sacs pour une petites escapade sur l’île juste en face : Moorea !!

2. Moorea de loin
Départ pour Moorea

On embarque donc sur le ferry et nous voilà partis ! Le temps est radieux et nous profitons donc du pont supérieur pour profiter de la traversée. Environ une heure plus tard, nous voilà débarqués sur notre deuxième île de Polynésie (en deux jours, pas mal comme rythme :D ). De là, nous prenons la voiture, direction notre pension au nord de l’île. En chemin, on s’arrête devant un point de vue des plus sympas sur le lagon de Moorea !!!

4. Arrivée à Moorea

5. Point de vue sur la plage de Te Mae Moorea copie

Arrivée à la pension

Alors que dans les autres pays que nous avons traversé on parle de guest house, ici, on parle plutôt de pension. Nous arrivons donc à la pension Motu Iti et découvrons avec plaisir le superbe cadre qui nous est ici offert !! Bord de lagon, coin au calme et surtout, orientation plein ouest donnant donc le meilleur point de vue possible pour un coucher de soleil sur l’océan

10. Pension Motu iti Moorea

Nager avec des raies et des requins

Une fois nos affaires déposées dans notre dortoir, nous ne perdons pas de temps et nous nous dirigeons vers l’hôtel Tipanier. « Non mais attend, tu poses tes affaires dans un dortoir et après tu vas dans un hôtel ??!! ». Bon, en fait on va sur la plage DEVANT l’hôtel Tipanier car c’est d’ici qu’on peut rejoindre un banc de sable depuis lequel il est possible d’observer des raies pastenagues et léopards ainsi que des requins à pointes noires.

On loue donc deux canoës biplaces et en avant Clément (Adri, roi d’la rime !!).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ca pagaie, ça pagaie et suivant les instructions du loueur, on pose l’ancre à quelques mètres d’une balise marine, on enfile gaiment nos masques et tubas et on se jette à l’eau !! Seulement, après une vingtaine de minutes à barboter dans le lagon, toujours aucunes traces de gros poissons, ni de gros banc de sable d’ailleurs… On lève la tête et on s’aperçoit qu’il y a trois bateaux qui ont jeté l’ancre à 200 mètres de nous. -_-

Le gars de la location nous avait dit de nous arrêter à 3 ou 4 mètres de la balise… à 197 mètres près il avait tout bon !! Qu’à cela ne tienne, on traine donc nos petites embarcations jusqu’au banc de sable et là, tout autour de nous un balais de raies et de requins qui nous frôlent presque !!

raie pastenague Moorea Ade avec une raie à Moorea
raie sur Anissia Clément raie Moorea

Même pas peur !! Bon, en fait si, mais bizarrement pas des requins (qui avaient l’air tout gentils et n’en avaient strictement rien à carrer de nous) mais plutôt des raies pastenagues, qui, habituées à ce que les touristes les nourrissent, venaient se coller à nous. Attention hein, quand je dis coller c’est qu’elles nous montaient carrément dessus et je dois dire qu’au début ce n’était pas forcément le méga kiff !! Adeline était, elle, complètement à l’aise et n’hésitait pas à tendre la main pour les caresser. Sauf qu’à un moment, une raie a dû prendre sa main pour un sandwich au thon et l’a gobé !! Elle s’est retrouvée l’air ahuri la main dans la bouche plate de sa nouvelle copine :D Bon, pas de bobo au final mais la scène était assez cocasse.
On en profite donc bien pour nager avec toutes ces bébêtes et de prendre autant de photos et de vidéos que faire ce peut. Ce n’est que quelques heures plus tard, une fois le canoë rendu, que nous réalisons vraiment de ce qu’on vient de vivre : on est arrivée la veille dans la nuit et nous sommes déjà en train de nager avec des requins !!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

raie pastenague Moorea

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La plage d’Opunohu

Après avoir englouti un petit sandwich, nous partons découvrir une autre plage un peu plus à l’est, celle d’Opunohu, située dans la baie du même nom. Ici, à quelques dizaines de mètres du rivage, nous arrivons vers un petit tombant où nous pouvons observer quelques beaux poissons et autres murènes. On a même eu la chance de voir un requin à pointe blanche à quelques mètres en dessous de nous !!

poissons Moorea

Moorea Polynésie

Point du vue du Belvédère

Sur la route du retour, nous passons par le Belvédère, qui, depuis les hauteurs, donne un superbe point de vue sur les baies d’Opunohu et de Cook, séparées par le Mont Rotui. Le spectacle est magnifique à la nuit tombante.
Nous y sommes d’ailleurs retournés une seconde fois le lendemain mais en plein jour cette fois-ci. Sur la redescente, il est également possible de voir un Marae, qui est le lieu de culte des maoris qui viennent y prier leurs dieux.

18. Moorea Polynésie

19. Point de vue du Belvédère Moorea Plolynésie

20. Marae Moorea Plolynésie

Un bon maa pour finir la journée.

Le soir, le ventre criant famine, nous partons à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent pour notre maa (repas en tahitien). Sauf qu’ici, chose qu’on ne savait pas encore, les gens mangent très tôt !! Si bien qu’à 19h30, nous peinons à trouver quelque chose d’ouvert… Le fait d’être pendant le weekend de la Pentecôte ne doit d’ailleurs rien arranger à la chose. Mais finalement, nous trouvons un petit snack, le Manuia, qui sert encore. On s’attable donc et on salive d’envie en voyant passer les assiettes bien remplies des autres clients. Qu’on se le dise, en Polynésie, on ne blague pas sur les quantités !!

Plat Moorea

On prend les mêmes et on recommence

Le lendemain matin, encore tout excités de la veille, on décide de retourner louer un canoë, mais cette fois d’aller directement au bon endroit !!! C’est donc reparti pour un tour. Cette fois, pas un bateau à l’horizon, nous sommes seuls. Mais qui dit pas de bateau, dit pas de nourriture pour les raies et les requins et donc pas beaucoup de choses… Bon, on exagère, on en a vu un bon petit paquet, mais ils restaient beaucoup plus dans le fond du canal (à une dizaine de mètres de profondeur) et ne nous tournaient plus autour. Ah si, on a quand même eu notre petit bonus…On a vu une raie léopard !!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jardin de corail

Au bout d’une petite heure, nous avons donc repris les pagaies pour voguer à contre-courant vers un « jardin de corail » situé entre deux Motu (îlots). Quand je précise « à contre-courant » c’est parce qu’il y en avait vraiment beaucoup et que nos pauvres petits bras en ont pâtis.
Une fois arrivés à destination, on se glisse dans l’eau et c’est reparti pour une session snorkelling. Bon, on ne va pas se mentir, ce n’était pas non plus très riche en poissons et coraux mais bon, le peu qu’on y a vu était tout de même sympa et nous en étions bien content.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La plage de Temae

La matinée passée, nous nous dirigeons vers l’une des plus célèbres plages de l’île pour y passer l’après-midi : celle de Temae.
Une fois sur place, on comprend l’engouement qu’elle suscite. On a clairement l’impression de se baigner dans une piscine dans l’eau est turquoise et transparente !!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

11. Plage de Temae Moorea Polynésie OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le tour de l’île

Le temps commençant à se faire menaçant, nous décidons de partir faire le tour de l’île en voiture pour en voir un peu plus. Moorea n’étant que peu peuplée, nous ne croisons que quelques petits villages pleins de charmes.
Au bout d’un moment, nous nous arrêtons vers Mister Ananas (ou du moins c’est le petit nom qu’on lui a trouvé) pour prendre un petit cocktail de fruits frais au bord de la mer. Le moment était juste parfait. Le mauvais temps au large donnait de sublimes couleurs. Nous en avons pris plein les yeux !!

12. Homme Ananas Moorea

22. Tikki Polynésie Moorea JPG 52. église Moorea Polynésie
14. Jus de fvruit Hinano Moorea 13. Tikki Moorea plage

Moorea, c’est déjà fini…

C’est donc après 3 jours vraiment au top que nous avons fini par reprendre le ferry, direction Tahiti. Notre passage en Polynésie ne pouvait pas mieux commencer !!

6. Nous quatres à Moorea

Infos pratiques pour vous futurs voyageurs ;)

Hébergement :

Pension Motu Iti : 1700 Francs pacifiques par nuit et par personne en dortoir

9. Enseigne pension Motu iti Moorea 17. Pension Motu iti Moorea

Location de canoës et de masques et tubas :

Plage devant l’hôtel Tipaniers Iti
Prix : 1000 francs pacifiques / heure pour les canoës
Prix : 500 francs pacifiques / demi-journée pour les masques et tubas

Prix de la traversée en ferry (nous avons bénéficié du tarif résident)

Prix pour la voiture : 4330 francs pacifiques l’aller

Prix par passager: 660 francs pacifiques l’aller

Où manger ?

Vous trouverez quelques roulottes et snacks sur l’île, mais notre préféré pour cette-fois fut le Manuia (portions généreuses et goûteuses).

16. restaurant Manuia Moorea