A la découverte de Quito

Avec trois passages durant notre séjour en Equateur (en arrivant, avant les Galàpagos et après ces dernières), Quito aura été la ville où nous auront passé le plus de temps dans ce pays.

Quito Équateur

Ballade dans le centre historique

Lors de notre arrivée dans le pays, nous avions séjourné à la Guest House Minka, juste à côté du centre historique. Plutôt pratique pour aller flâner dans les rues de cette ville au style colonial.

La Basìlica del Voto Nacional

Avant d’arriver dans le centre historique à proprement parler, nous passons devant la Basilique Del Voto Nacional, magnifique bâtiment dans lequel il est possible de monter (2$) pour admirer la vue sur la ville. Sur la fin, les escaliers se transforment un peu en échelle, mais franchement, cela vaut le coup d’œil.

Basilique Quito Équateur

Basilique Quito Équateur Basilique Quito Équateur

Basilique Quito Équateur

Place de l’indépendance

Quelques centaines de mètres après la basilique, nous arrivons sur la très animée place de l’indépendance. Lors de notre premier passage dans la ville, le Pape François arrivait quelques jours plus tard et les gens étaient déjà tous à fond !! T-shirt à l’effigie de ce dernier ou encore drapeau, on en voyait de partout !! Tout ce beau monde réuni bien évidemment devant la cathédrale métropolitaine de Quito.

Place de l'indépendance Quito Équateur

Place de l'Indépendance Quito Équateur

La relève de la garde présidentielle

Tous les lundi matin à 11h, sur cette même place, il est possible de venir voir une petite attraction plutôt sympa : la relève de la garde présidentielle. Etant dans la ville un lundi matin, nous en avons profité pour aller voir au moins une fois ce petit spectacle. Tout commence devant le palais présidentiel où les principaux membres du gouvernement sortent au balcon pour saluer la foule qui s’amasse petit à petit sur la place. A 11h précise, Rafael Correa, l’actuel président équatorien, fait son apparition sous les applaudissements. Après avoir salué les membres de son gouvernement, il se tourne vers son public pour jouer des mains et adresser à tout un chacun un petit signe.

27.Place de l'indépendance Quito Équateur

Président  Quito Équateur

La fanfare entonne alors l’hymne national, accompagnée par tous les équatoriens présents. De là, le balais de la garde présidentielle commence. Celle en poste sort du palais pour se placer juste devant, tandis que la relève se poste de l’autre côté de la place. Puis, les deux avancent et se croisent pour que la relève entre prendre son tour de garde à l’intérieur du palais.

Garde présidentielle Quito Équateur

On a vraiment beaucoup aimé ce moment, surtout en sentant la liesse populaire que cela produisait.

Orchestre Quito Équateur

Entre places et ruelles

A partir de là, nous sommes partis nous promener dans les différentes rues de la ville, passant de place en place. San Francisco, Santo Domingo, etc…, on en trouve tout un tas et toujours avec de l’animation. Que ce soit des vendeurs ambulants, des petits restos ou tout simplement des passants, on a vraiment bien aimé l’ambiance qui s’en dégageait.

Un peu plus loin, nous arrivons sur la petite ruelle La Ronda, qui est recommandée dans les guides de voyages du pays. Bon, une fois dedans, on doit bien dire que certes, elle est bien colorée et toute mignonne, mais on y trouve pratiquement que des échoppes touristiques, des cafés ou des petits restos qui font moins locaux que ce qu’on peut trouver ailleurs dans la ville.

Plaza Francisco Quito Équateur

La Ronda Quito Équateur Quito Équateur

Plaza Francisco Quito Équateur

Quito Équateur

Quito Équateur

Se faire cirer les pompes à Quito

Petit truc qui nous a fait vraiment triper sur la place de l’indépendance, c’est l’alignement de cireurs de chaussures qui sont en place sous les arcades. Là encore, on se croirait à une autre époque.

Cireur de chaussures Quito Équateur

La vierge de Quito

Perchée sur la colline El Panecillo, la vierge de Quito, statue de 45 mètres de haut construite en plaque d’aluminium, domine la capitale. Il est possible d’y aller, mais fortement recommandé de s’y faire déposer en taxi car des cas d’agressions ont été signalés. Ne voulant pas tenter le diable, nous en prenons donc un (3$ l’aller) pour pouvoir y admirer la vue. Arrivés au sommet de la colline, nous découvrons un panorama complètement dégagé sur Quito.

La vierge Quito Équateur

Nous montons ensuite dans la vierge (1$) pour avoir une vue un peu plus haute de la scène. C’est à cet instant qu’on saisit l’immensité de la ville. On n’en voit pas le bout !!!

Quito Équateur

Break de 10 jours dans le nouveau centre-ville

Lors de nos deux derniers passages à Quito, nous avions séjourné dans le nouveau centre de la capitale, plus au nord du centre historique. Certes, l’ambiance ici est tout autre puisqu’on y retrouve bar, boite de nuit et autres petits resto, mais c’est également là qu’on trouve l’offre d’hébergement la moins cher de la ville et c’est bien ce qui a motivé notre choix. En revenant des Galàpagos, nous voulions nous reposer du mois passé et surtout nous remettre à jour au maximum au niveau du blog !! Nous avons donc décidé de rester 10 jours pour se remettre et préparer la suite de notre voyage.

Quito Équateur

On en a donc profité pour avoir un mode de vie un peu plus sédentaire (ça fait du bien parfois) en faisant des grosses courses par exemple pour nos petits déjeuners à venir. C’est ainsi qu’on s’est pris un gros sac de 2kg d’avoine (moins de 2$) et que nous avons essayé le chia, ces petites graines dont tout le monde parle en ce moment en France et qui ne coûte pratiquement rien ici. Ajoutez à ça les fruits frais (fraises, bananes, papaye et j’en passe) qu’on mélangeait avec tout ça et vous comprendrez qu’on s’est bien fait plaisir !! :D

Ade avoine Quinoa

Bref, on s’est remis dans une petite routine pour ces quelques jours qui nous ont fait beaucoup de bien.

P'tit dej' Equateur

Parque El Ejido

A quelques pâtés de maison de là, le parc El Ejido fut notre petit bol d’air durant ces journées de geekage. Nous avons adoré venir nous y promener ou tout simplement nous y poser avec nos liseuses (maintenant qu’on en a chacun une) pour profiter du beau temps. Le week-end, il est particulièrement animé, avec toutes les familles qui y viennent ainsi que tous les artistes de rues qui s’y produisent. C’est aussi là qu’on a pu manger nos plus gros et nos meilleurs cevichocho du pays !!

Ad's et Cevichocho

Adeline a tellement aimé l’endroit qu’elle venait y courir le soir histoire de faire un peu d’exercice pendant que je restais dans la chambre telle une larve. Bon en même temps, après avoir perdu 14 kg pendant ce voyage, il ne faudrait pas non plus que j’en fasse trop sinon je risque de perdre un os. :D

Parc Quito Équateur

Le téléphérique 

A l’ouest de la ville, on peut accéder au Téléphérique, El TeleferiQo (notez le « Q » pour Quito, quel jeu de mot fabuleux !!) qui nous fait passer des 2 800 mètres d’altitude de la ville à plus de 4 000 mètres, à la station de Cruz Loma sur le flanc du volcan Pichincha. De là, la vue sur la ville est géniale !! Bon, enfin ça c’est quand il fait beau parce que pour notre part c’était quand même pas le temps tip-top… Le temps c’est vite couvert.

44.Téléphérique Quito Équateur

Descente Téléphérique Quito Équateur

Normalement, vous pouvez faire de superbes balades en partant de là et en remontant sur les sommets qui sont derrière, puis de redescendre par le téléphérique. Mais pour nous, tout était dans le brouillard, du coup, on prend l’idée de génie de descendre jusqu’à la ville à pied histoire de faire un peu de marche. Bon, sauf qu’en fait, le chemin se divise souvent si bien qu’il faut faire des choix d’itinéraire un peu à l’aveuglette, ce qui nous a conduit sur un sentier (et encore des fois il n’y avait plus rien) hyper pentu et glissant qui a fait le bonheur d’Adeline :/ Non seulement nous n’avons eu aucun point de vue, mais en plus nous étions un peu perdu au milieu de nulle part avec les souvenirs des lignes du Petit Futé, je cite : « Evitez en revanche de vous éloigner de ces sentiers car des agressions ont été signalées. ». Bref, que du bonheur tout le long !! Un conseil donc, allez y quand il fait vraiment beau pour profiter des sentiers qui montent sur les sommets derrière la station et évitez la descente sauf si vous êtes sûr de vous.

tous les trois au téléphérique Quito

Les environs de Quito

Nous avons également profité d’être à Quito pour visiter deux endroits dans les environs proches : Le volcan Pululahua et Mitad del Mundo.

Volcan Pululahua

A 16 km au nord-ouest de Quito, se trouve le seul cratère de volcan habité au monde. Celui du Pululahua. On part donc du centre-ville en bus (0,52$) jusqu’à la gare d’Ofelia. De là, un autre bus nous emmène jusqu’au pied du volcan (0,15$). De là, on fait marcher un peu les guiboles sur quelques centaines de mètres pour arriver jusqu’à l’entrée du cratère. Celle-ci est gratuite, tout comme les toilettes qu’on y trouve, fait assez rare pour être signalé. Si jamais vous avez une envie pressante en plein centre-ville de Quito, sachez donc qu’en à peu près une heure, vous pourrez vous soulager gratuitement. :D

On s’approche donc du cratère pour pouvoir y admirer la vue. On ne voit qu’une partie du cratère géant de 12 km de diamètres, mais la vue est vraiment magnifique. Après quelques hésitations, nous décidons d’y descendre. Le chemin est assez pentu, mais surtout très sablonneux, ce qui est un véritable plaisir pour la marche quand on aime glisser tous les deux mètres. Arrivés à peu près au deux tiers de la descente, on en a déjà marre et on appréhende déjà la remontée… Si on ajoute à ça le fait que le temps commençait à vraiment se couvrir, on avoue qu’on n’a pas été trop difficile à convaincre de faire demi-tour…

Volcan Pululahua environ de Quito Equateur

Mitad del Mundo

En redescendant du volcan, nous prenons un petit bus (0,25$) qui nous amène au site Mitad del Mundo. Littéralement la moitié du Monde, c’est l’endroit où passait la première ligne de l’Equateur lorsqu’elle fut mesurée au XVIIIème siècle. En bon géographe, je voulais y passer pour voir à quoi cela ressemblait. L’entrée, aux allures de parc d’attraction aurait déjà due nous mettre la puce à l’oreille, mais nous franchissons tout de même les barrières après nous être acquitté du prix du ticket (3,5$). Devant nous, se dresse un monument en la mémoire des expéditions qui ont été menées ici pour la détermination de cette ligne imaginaire. On arrive dans un univers qui nous fait plus penser à Disney qu’autre chose avec tout plein de maisons colorées qui abritent des boutiques qui vous vendrons de l’artisanat 2 fois plus cher qu’en centre-ville (faut bien payer la belle peinture de façade). Vous trouverez également 6 bus de touristes (dont 5 de chinois) qui viennent tous prendre la même photo et qui, dès que vous en faites une, viennent faire la même. Vous l’aurez compris, nous n’avons pas du tout aimé cet endroit.

Ajoutez à ça que la ligne imaginaire à laquelle est dédié ce lieu, l’est tellement qu’elle a été recalculé depuis bien longtemps (et l’arrivée d’instruments de mesure plus précis) et décalée de quelques centaines de mètres. Du coup, un autre site, payant bien sûr sinon c’est pas marrant, a été créer à quelques pas de celui-ci où vous pourrez être sur la vraie ligne qui sépare notre bonne vielle Terre en deux hémisphères. Ayant été ravi du premier site, nous n’avons pas voulu aller dans le second et c’est dommage car d’après ce qu’on a pu lire par la suite, il est quand même mieux.

Mitad del Mundo Equateur Quito

Nos impressions sur Quito

Pour résumer, nous avons vraiment beaucoup aimé cette ville où nous aurions pu encore passer du temps si l’envie de reprendre le voyage ne s’était pas autant fait pressante. On s’y est vraiment bien senti et on a même repris de petites habitudes qui nous avaient un peu manqué. Dans les guides de voyages, on nous met souvent en garde contre cette ville qui est jugée dangereuse (on insiste bien sur le nombre d’enlèvements qui y ont lieu ou les agressions), mais pour notre part, à aucun moment nous ne nous y sommes senti en insécurité. La population qu’on y a croisé était à l’image de celle que nous avons vu dans tout le pays : super gentille et avenante.

Quito Équateur

Infos pratiques pour vous futurs voyageurs ;)

Hébergements :

- Proche du centre historique 

Nom: Minka Hostel

Prix : 11$ en dortoir de 10

Petit déjeuner : inclus

Propreté : Niquel

Cuisine : Ouverte aux guest mais il manque un peu de casserole et d’ustensiles.

Sanitaires: Dans la chambre, eau chaude

Eau potable : oui

Wifi: Oui bon débit

Minka Guest House

- Nouveau centre-ville 

Nom: Backpacker’s Inn

Prix : 9$/pers en chambre double (sans fenêtre)

Petit déjeuner : non inclus

Propreté : propre

Cuisine : ouverte aux guest mais fermée de 12h à 16h

Sanitaires : A l’extérieur de la chambre, eau chaude

Eau potable : non

Guest House Quito Équateur 16.Chambre Guest House Quito Équateur

Transport: 

Taxi aéroport -> Minka et inversement (entre 40 min et 1h selon le trafic) : 30$ (4 personnes max)

Taxi aéroport -> Backpacker’s Inn et inversement (entre 30 min et 50 min selon le trafic) : 20$ en journée, 25$ la nuit (4 personnes max)

- Se rendre à la coline de la vierge:

Taxi centre historique -> Vierge de Quito (10 min) : 3$

Taxi Vierge de Quito -> Place San Francisco (15 min) : 4$

Bus centre ville ->  gare d’Ofelia (30 min) : 0,52$

- Se rendre au Volcan Pululahua et à Mitad del Mundo

Bus gare Ofelia -> Pied du volcan Pululahua (45 min) : 0,15$

Bus Pied du volcan Pululahua -> Mitad del Mundo (5 min) : 0,25$

Bus Mitad del Mundo -> gare d’Ofelia (40 min) : 0,2$

Visites :

Basilica del Voto Nacional : 2$ pour monter en haut

La vierge de Quito : 1$

Mitad del Mundo : 3,5$ juste pour l’accès au parc.