Trek de 2 jours dans le Canyon del Colca

Direction Arequipa, ville perchée à 2 335m d’altitude

Quittant Nazca et par la même occasion la côte Pacifique désertique du pays, nous descendons plus au sud, dans la ville d’Arequipa. Pour ça, on prend bien sûr un bus de nuit qui nous fait arriver dans la matinée. De là, il ne nous reste plus qu’à prendre un taxi pour nous rendre dans le centre historique où nous chercherons une guest house.

Première chose qui nous saute aux yeux et nous fait plaisir : l’architecture qui, pour nous, faisait tant défaut au pays depuis que nous y étions entrés, n’a ici rien à voir avec ce que nous avions l’habitude de voir au Pérou. Le centre-ville a gardé son style colonial avec sa cathédrale claire et les arcades qui entourent la place des armes.

Les rues sont pavées et même en s’éloignant un peu de ce centre historique, nous gardions vraiment cet esprit. Un bon point donc :) 

6. Arequipa Pérou

16. Arequipa Pérou 10. Aréquipa Pérou

5. Aréquipa Pérou

18. Arequipa Pérou

9. Arcade Arequipa Pérou

Une ville très chère

Arrivant dans une grande ville, nous nous attendions à retrouver des prix corrects, comme ceux que nous avions laissés à Huaraz et qui nous avaient tant manqué dans les petites villes touristiques de la côte Pacifique (Paracas, Huacachina et Nazca). Mais autant dire que nous avons vite appris à redescendre sur Terre. Les prix y étaient autant si ce n’est plus élevés que dans ces dernières. Un exemple tout bête mais qui était vraiment parlant pour nous : le prix des bananes. Tous les jours, depuis des mois nous en achetons pour nos petits déjeuners. La plupart du temps, nous les achetions 1 NS les 4, voir les 5 quand les dames du marché nous en offraient. Ici, on les pèse et on les vend 4 NS le kg, soit à peu près 4 fois plus cher…

Autre repère, les almuerzos et cena (déjeuner et dîner) que nous trouvions au marché ou dans des petits boui-bouis pour 3,5 NS ou 5 NS, se vendent ici entre 8 et 10… Ca ne reste pas cher, c’est sûr, mais on double le prix qu’on avait l’habitude de payer tout de même !!

Le marché d’Arequipa

Qui dit grande ville, dit grand marché central !! Comme on adore l’ambiance qu’on y trouve, on y est allé plus d’une fois pour y manger, prendre des jus de fruits frais ou tout simplement acheter des fruits et des légumes. Les étals de ces derniers étaient vraiment très colorés.

Ici, contrairement à celui de Huaraz, les halles sont vraiment très aérées ce qui est vraiment agréable. On peut y déguster de bons ceviches (poisson cru mariné dans du jus de citron et des aromates) ainsi que d’autres plats péruviens. Nous avons ainsi pu goûter au rocoto, poivrons farcis qu’on prenait au départ pour des tomates et qui nous ont complètement arraché le gosier !! Plus doux et tout aussi bons, les pastel de papa, sorte de gratin de pomme de terre nous ont aussi beaucoup plu.

Petit bonus et pas des moindres, on peut prendre ici des jus de fruits frais, fais devant vous !! Un vrai régal et cerise sur le gâteau, lorsque votre verre est fini on vous en ressert un autre :) Notre préférence est allé au mixto, un mix d’un peu tous les fruits que les dames ont sur leur étal.

 Arequipa Pérou

 Rocoto Arequipa Pérou 4. Ade Arequipa Pérou

8. Jus de fruit Arequipa Pérou

C’est aussi là que nous avons fait une très belle découverte : la helado de queso ou glace au fromage. Bon, je vous arrête tout de suite, il ne s’agit pas d’une glace goût roquefort. Je ne saurai pas vous dire à quel fromage cela peut faire penser, mais c’était franchement super bon !! Le mieux pour vous en rendre compte c’est de goûter ;) . La fabrication est encore artisanale et manuelle. Un marmite en métal dans laquelle on verse l’appareil à glace est posée dans un tonneau rempli de glaçons et on tourne pour faire prendre le tout. Nous avons d’ailleurs trouvé la meilleure queso helado de la ville et pour en avoir goûté plusieurs, on donne bien raison à ce prix :) .

Arequipa Pérou

Glace au fromage Arequipa Glace au fromage Arequipa

Una noche a Arequipa

La nuit, la ville d’Arequipa est toute illuminé ce qui rend les balades dans le centre historique vraiment belles. Bon, ça reste une ville d’Amérique latine donc essayez de ne pas trop sortir du quartier historique en pleine nuit non plus. 

Un soir, nous avons même pu profiter d’un feu d’artifice depuis la terrasse de notre guest house qui a illuminé le ciel.

Feux d'artifice Arequipa Pérou

 Arequipa Pérou Arequipa Pérou

Direction le Canyon del Colca

À 6 heures de bus d’Arequipa, on trouve l’un des principaux lieux touristiques de la région :le Canyon del Colca.

Il s’agirait du second plus profond canyon du monde et il est possible d’y faire de petits treks.

Après deux jours passés à Arequipa, nous décidons donc de nous y rendre, mais nous ne serons pas les seuls, car Camille et Thibaut, que nous avions rencontré en Colombie puis à Huaraz, arrivent également à Arequipa. C’est l’occasion de repasser un peu de temps ensemble. Après avoir réservé nos billets de bus la veille (on nous l’avait fortement recommandé mais au final le bus n’était même pas à moitié plein lors du départ) nous partons donc pour le terminal terrestre rejoindre nos deux acolytes qui sortaient tout juste de leur bus de nuit depuis Nazca. C’est donc parti pour un peu plus de 6 heures dans un bus local, direction Cabanaconde, juste au bord du Canyon. Il est possible s’y rendre en prenant le bus de 3h30 du matin afin d’arriver tôt et de pouvoir tout de suite commencer la rando mais franchement, nous n’avions aucune envie de passer une nuit aussi courte. C’est donc avec celui de 9h30 que nous sommes partis. La route pour rejoindre le canyon est magnifique tout du long, nos yeux se sont régalés.

52. Montagne Chemin canyon del colca

 Sur la route du canyon del Colca Pérou

Le village de Cabanaconde à 3 287 m d’altitude

6 heures plus tard, nous arrivons sur la place des armes de Cabanaconde, et nous mettons à la recherche d’une guest house pour la nuit. Bon, autant vous le dire tout de suite, celles recommandées par les guides se touchent royalement en proposant des chambres à 70 NS… Au final, nous avons fini dans un petit hostal pour 30 NS la chambre double avec sanitaire et wifi :) 

Le village en lui-même n’est pas très grand, tout s’articule, comme bien souvent, autour de la place des armes. Les habitants que nous y avons rencontré étaient vraiment très souriants et nombreux revêtaient leurs habits traditionnels colorés.

Péruvienne Cabanaconde Pérou

 Péruvienne Cabanaconde Pérou

place des armes cabanaconde Pérou

Cabanaconde Pérou cabanaconde Pérou

Préparation pour le trek

Pour ce trek, nous décidons de le faire en mode tout confort, c’est à dire sans tente et sans repas du soir qu’on prendra dans nos guest house. Nous partirons donc uniquement avec nos petits déjeuner et nos repas du midi ce qui nous permet de ne prendre qu’un petit sac (pour Adeline) et un gros (pour moi) qui ne seront pas très chargés. Nous avions laissé le reste de nos affaires à Arequipa, mais sachez qu’il est possible de les faire garder dans les hôtels de Cabanaconde. Pour ceux qui voudraient le faire en tente, il est possible de camper au moins à Llahuar et à l’oasis de Sangale, mais pour ce qui est de Llahuar (pour l’oasis on ne sait pas nous n’avons pas demandé) le prix en tente est de 10 NS/pers donc 15 dans une chambre double avec un lit bien confortable du coup…

Pour ce qui est du guide, nous décidons une fois de plus de faire ça tout seul car après avoir discuté avec plusieurs personnes, il n’y a pas vraiment de raison de se perdre et puis 3 ans auparavant Adeline l’avait déjà fait sans guide et elle n’avait eu aucun problème.

Concernant les courses que vous aurez besoin de faire pour ce trek, on vous conseille de les faire à Arequipa au moins pour l’eau car les prix pratiqué ici sont doublés à Cabanaconde et même quadruplé dès qu’on rentre dans le canyon. Pour exemple, une bouteille de 2,5L s’achète 2,6 NS à Arequipa contre 5 NS à Cabanaconde et 10 NS dans le canyon !!! Bref, prévoyez ;)

cabanaconde Pérou

Quel itinéraire choisir ??

Il existe plusieurs itinéraires possibles pour visiter le canyon depuis Cabanaconde. L’un par la gauche direction Llahuar, l’autre par la droite direction Tapay. Lorsqu’elle avait fait le Pérou il y a 3 ans, Adeline avait fait celui partant sur la droite, nous décidons donc de partir de l’autre côté, direction Lluahar où l’on trouve des sources d’eau chaude. Camille et Thibaut ayant prévu de faire un trek sur deux jours, on décide de voir ce qu’il est possible de faire ensemble. Le gérant de notre hostal nous dit que nous pouvons descendre jusqu’à Llahuar le premier jour pour y profiter des sources chaudes, puis le lendemain, en partant tôt (5 ou 6h), partir en direction de l’oasis puis remonter vers Cabanaconde pour y prendre le bus de 14h jusqu’à Arequipa. Il s’agit de l’avant dernier collectivo, (mais bon le dernier étant à 22h, il nous fait arriver à Arequipa en pleine nuit donc on oublie) de la journée du coup on ne doit pas le rater.

Tout content de savoir que nous allons pouvoir faire notre trek tous ensemble nous partons en ville où nous rencontrons un habitant qui engage la conversation. Il nous dit qu’il est guide et veut savoir ce que nous avions prévu pour nous dire si cela était possible. On lui explique et là, sa réponse ne se fait pas attendre, c’est pour lui totalement impossible de le faire en 2 jours, il faut trois jours pour faire notre parcours… On décide d’aller dans une guest house réputée pour ses conseils histoire d’avoir un autre avis. Même réponse ici, il est impossible de le faire en 2 jours…Enfin, soit disant…

Dégoutés, on se résigne donc à ne pas trekker ensemble mais de se retrouver le soir à la guest house des sources chaudes. Pendant que Camille et Thibaut passeront par la Sangale pour faire une bonne grosse journée, nous passerons par la gauche.

Nous avons effectué le trajet surligné en orange sur la carte. Ne pas se fier aux heures de marche inscrites dessus au crayon. Tout dépend du rythme de chacun. Nous avons à chaque fois était beaucoup plus rapide que ce qui était prévus. 

carte cañon del colca Pérou

Jour 1: Départ pour le Canyon 

- 4h30 de marche de Cabanaconde à Llahuar en passant voir les geysers

Après une bonne nuit de sommeil, nous nous préparons tranquillement et c’est vers 7h30 du matin que nos chemins se séparent jusqu’au soir. Après avoir demandé notre chemin, nous partons en direction du sentier. Mais très vite, on a quelques doutes le concernant car il nous fait enjamber plusieurs murets et n’est pas non plus super bien dessiné… On fait demi-tour et on voit une grosse flèche blanche indiquant la bonne direction à quelques dizaines de mètres de là… On s’était tellement focalisé sur les indications qu’on nous avait donné qu’on n’avait pas fait attention du tout. Ça commence bien !!

On se remet donc en route et comme pour palier à notre séparation avec nos deux compères, deux chiens viennent se joindre et nous suivent tout le long.

Au bout de quelques centaines de mètres, nous arrivons à un mirador qui nous donne un beau point de vue sur le canyon, l’oasis, les villages en face, etc…

 canyon del colca Pérou

6. Adri Canon del Colca Pérou

Canyon del colca Pérou

C’est parti pour la descente !!

De là, le chemin commence à descendre dans le canyon, nous voilà donc partis pour faire travailler nos genoux. On a beau marcher, le décor change assez peu du fait que l’on descende tout le temps, mais c’est quand même vraiment sympa. Petit bémol tout de même, alors qu’il y a 3 ans, les versants d’en face étaient parsemés ça et là de petit villages reliés entre eux par des petits sentiers, une piste carrossable a été construite entre-temps. Elle a d’ailleurs été inaugurée en octobre 2015, du coup seulement quelques jours avant notre passage. Pour les habitants de ces villages c’est une chose géniale on l’imagine bien, mais c’est vrai que du coup cela dénature un peu le paysage.

Plus nous descendons, plus le soleil se lève changeant ainsi les couleurs qui nous entourent. Nous sommes vraiment seuls au monde et avons vraiment la sensation d’être dans un lieu désertique. Impression d’ailleurs grandement accentuée lorsqu’on commence à croiser pas mal de cactus. 

Canyon del Colca Pérou

 nous deux canyon del colca Pérou

Canyon del colca Pérou

Des geysers au fond du Canyon

Plus nous descendons, plus la pente se fait raide et pas franchement agréable mais au bout d’un peu plus de 2h30 de marche, le sentier débouche sur la piste fraîchement tracée que nous suivons plus ou moins jusqu’au pont qui permet de passer d’un versant à l’autre. Lorsque nous le traversons, nous apercevons sur notre droite des fumeroles qui s’échappent de geysers à quelques centaines de mètres de nous. Il est encore tôt et nous avons plus d’une heure d’avance sur le planning qu’on nous avait donné, on décide donc d’aller les voir de plus près et un quart d’heure plus tard, nous nous trouvons devant ces espèces de marmites bouillonnantes. Bon, quand on nous avait parlé de geysers, on s’attendait à de gros jets d’eau brûlante jaillissants du sol, mais au final c’était vraiment petit…

 Canyon del Colca Pérou

 geyser Canyon del colca Pérou  canyon del Colca Pérou

canyon del colca Pérou

Adeline fait son intéressante

À peine arrivés devant ces geysers, nous en profitons pour faire un petite pause goûter. Mais au bout d’à peine deux minutes, Adeline ne se sent vraiment pas bien, a la tête qui tourne, etc… Je dois la soutenir pour qu’elle puisse s’allonger et mettre les jambes en l’air histoire de faire partir cette petite hypotension. Rien de bien méchant puisque quelques minutes plus tard tout allait mieux, mais sur le coup, ça fait quand même un drôle d’effet.

Arrivée aux sources d’eau chaude de Llahuar à 2 130 m d’altitude

Après ce petit aparté nous reprenons la piste qui jusqu’à notre destination de la journée. De ce côté-ci, la piste d’en face ne se distingue pas beaucoup laissant le paysage intact. Les couleurs ocre, rouge, orange et gris du versant sont juste magnifiques !!!

Au bout de quelques centaines de mètres, nous quittons la piste pour un petit sentier sur notre gauche et au bout d’un petit quart d’heure nous arrivons à Llahuar. Nous prenons une chambre dans le premier lodge en arrivant et ressortons pour notre pic nic. Il est 12h45, la journée est loin d’être finie !!!

18. canyon del colca Pérou

Les sources thermales

Notre repas mangé, nous voulons faire une petite sieste mais très vite, le grondement de l’orage se fait entendre et nous décidons d’aller profiter des sources chaudes avant qu’un éventuel déluge ne s’abatte sur nous. Pour cela, nous descendons juste à côté de la rivière où des bassins ont été aménagés. Ils sont 4 en tout, deux tièdes sur une petite terrasse et deux autres bien chaud, juste à côté du cours d’eau. Étant donné l’heure, nous sommes les seuls pour l’instant et nous pouvons en profiter pleinement. Puis au bout de quelques dizaines de minutes, d’autres randonneurs commencent à se joindre à nous. Le décor est juste parfait.

22. Ade canyon del colca llahuar Pérou

En milieu d’après-midi, Camille et Thibaut arrivent à leur tour et c’est tous ensemble que nous barboterons jusqu’à la fin d’après-midi.

Le soir venu, après un repas (quand même bien léger il faut le dire) pris à la guest house nous partons nous coucher pour être en forme le lendemain matin. On dit au revoir à Camille et Thibaut qui prendrons le collectivo à 5h du matin pour Cabanaconde avant d’enchainer par un bus pour Arequipa.

tous les quatres canyon del colca Llahuar

Jour 2: Départ pour le village de Malata et l’Oasis de Sangale

- 6h45 de marche en tout de Llahuar à Cabanaconde en passant par Sangale

Après avoir dormir comme des bébés dans notre chambre toute mimi, on se réveille tranquillement avec la lumière du jour. La veille, nous nous étions dit que nous voudrions essayer de partir très tôt pour pouvoir enchainer notre journée de marche jusqu’à l’oasis puis faire la remontée pour dormir à Cabanaconde. Comme on nous avait dit que ce n’était vraiment pas faisable en une journée normale, on se dit que c’est peut-être jouable si on part vraiment tôt. On ne perd donc pas de temps et après un bon petit déjeuner (toujours notre indémodable avoine, chia, banane sucre et eau) nous nous mettons en route. Très vite, nous retrouvons la piste que nous avions laissé la veille et montons le flanc de la montagne en la suivant. Nous passons par différents villages plus ou moins mort (bien plus que moins d’ailleurs) et continuons à monter encore et toujours. C’est une piste, la pente n’est donc pas très forte ce qui rend la marche vraiment agréable, surtout que le temps est couvert et que le soleil ne nous agresse pas. Au bout de 2h30 de marche, nous arrivons au village de Malata à 2 450m d’altitude qu’on nous avait pourtant annoncé à 4-5 heures de marche…

On se dit que la journée ne va au final pas être si longue que ça…

35. Village Canyon del Colca

Arrivés ici, nous bifurquons dans le canyon pour descendre jusqu’à l’oasis dit Sangale que nous voyons petit à petit se découvrir en contrebas. Une fois de plus, la descente est loin d’être agréable car assez raide et pleine de grosses pierres.

Oasis sangale Canyon del colca Pérou

Arrivée vers l’oasis de Sangale à  2 160 m d’altitude

Il nous faut un peu moins d’une heure pour arriver finalement au pont qui permet de traverser le Rio Colca.

De là, nous faisons une petite pause goûter de 11H face au cours d’eau. Il est encore tôt et même si le ciel se découvre petit à petit et que le soleil commence à taper, nous décidons de continuer notre chemin pour ne pas avoir à le faire le lendemain matin. On remplit donc nos bouteilles dans un petit court d’eau et on se remet en route après une bonne demi-heure de pause.

DCIM104GOPRO

32. Canyon del Colca Pérou

Remontée vers Colcabamba

Il faut bien le dire, avec tout ce qu’on nous avait dit sur cette remontée, on l’appréhendait un peu, surtout après une bonne marche le matin et la chaleur qui commençait à débarquer. D’autant plus que dans les souvenirs d’Adeline, elle était quand même sacrément longue et raide.

Mais au final, plus nous montons et plus nous nous rendons compte qu’elle se fait relativement facilement. On sent qu’on a de plus en plus l’habitude de marcher avec de bons dénivelés, certainement grâce à tous les treks que nous avons fait ces derniers temps. À un peu plus de la moitié de la montée, mon pire ennemi commence à arriver : des marches !! S’il y a bien quelque chose qui me freine en montée c’est bien ça et plus nous montions plus nous en croisions… Adeline continuait toujours en mode mobylette, mais je dois bien avouer qu’il y a certains passages où je devais reprendre mon souffle.

 Adri canyon del colca Pérou

Finalement, au bout de 2h30 de marche nous arrivons enfin au bout de cette pente et avons le village de Cabanaconde en vue. Il ne nous reste plus alors qu’à rentrer dans le village et à prendre une chambre dans une guest house pour enfin finir ce trek de 2 jours dans le Canyon del Colca.

Au final, il est assez facilement faisable sur deux jours, surtout sachant que la première journée n’avait pas été très longue.

 Canyon del Colca Pérou

Payera ? Payera pas ??

Il faut savoir que l’accès au Canyon del Colca est payant (comme beaucoup d’endroits au Pérou) et que l’entrée est relativement cher puisqu’on vous demandera 70 NS (soit 20€) rien que pour y entrer… La grande majorité des personnes venant ici y reste entre 1 et 4 jours car les possibilités de treks sont ici assez limitées. Si l’on compare par exemple avec le parc Huascaran dans la cordillère blanche qui compte des dizaines et des dizaines de treks possibles, son ticket d’entrée est de 65 NS et est valable 21 jours…

Bref, nous avions lu qu’il était possible de négocier le prix directement avec ceux qui délivrent les tickets ce qui en dit long sur l’opacité de cette taxe. On espérait donc pouvoir avoir une bonne réduction pour notre court passage dans le canyon. Le premier jour, nous n’avions pas été contrôlés pour aller jusqu’à Lluahar, mais nous savions que le coin le plus touristique était l’oasis et que c’était là que nous allions y avoir droit. Mais au final, une fois arrivés là-bas, personne ne nous a arrêté. On s’est donc dit que nous y aurions droit une fois arrivés au village. Mais n’ayant toujours rien eu en ayant le village en vue, nous avons décidé de sortir du chemin principal pour passer par des sentiers à travers champs et nous sommes arrivés directement en plein centre-ville sans que personne ne nous demande rien :) Ça nous a fait de sacrées économies au final !!!

DCIM104GOPRO

Une fête de village

Une fois installé dans notre hostal, on se pose un peu mais au bout de quelques minutes, le bruit d’un orchestre attire notre attention. On regarde par la fenêtre et on voit un véritable petit défilé d’habitants, tous en habit traditionnel qui arrive sur la place principale. Ils s’y arrêtent et se mettent à danser au rythme de la musique.

Ceux (ou celles) qui ne dansent pas, enquillent bière sur bière à n’en plus pouvoir :) La nuit tombe et la fête continue encore quelques heures avant que tout le monde ne rentre chez eux.

42. Danse cabanaconde Pérou

 cabanaconde Pérou 40. Cabanaconde Pérou

41. Danse cabanaconde Pérou

45. cabanaconde Pérou

38. fête cabanaconde Pérou

Nos impressions sur le Canyon del Colca

Après 2 jours passés à marcher dedans et admirer les paysages qui l’entourent on ne peut qu’être séduit par les lieux. Les couleurs de certains versant à nu étaient vraiment magnifique et le peu de monde que nous avons croisé sur notre chemin à fait que nous nous sentions un peu seuls au monde. En revanche, on ne voit pas tellement d’où vient cette appellation de canyon. Si on s’en tient à la définition strict du terme, un canyon c’est « Une gorge, défilé, canyon ou cañon, de l’espagnol cañón, est un passage encaissé entre deux reliefs résultant de l’érosion hydraulique sur tout type de roche mais préférentiellement sur les sédimentaires. » (src : encyclopédie wikipedia)

Bon, pour le « passage encaissé entre deux reliefs », d’accord et d’accord aussi pour « sur tout type de roche mais préférentiellement sur les sédimentaires » mais ce qui me chagrine c’est « résultant de l’érosion hydraulique ». Parce que pour le coup, la vallée au fond de laquelle il s’écoule résulte bien plus de la tectonique que d’une quelconque érosion par l’écoulement de l’eau… Certes, la vallée est profonde, mais ne se distingue absolument pas d’une autre vallée au fond de laquelle coulerait un cours d’eau. Simple détail, mais c’est vrai qu’on ne voit pas trop pourquoi on l’appelle ainsi en le vantant comme le plus profond canyon du monde.

31. Ade Canyon del Colca

Cruz del condor … Ou pas!

En reprenant la route d’Arequipa, à environ une demi-heure de Cabanaconde en bus, il est possible de s’arrêter à la Cruz del Condor, un mirador depuis lequel il est possible d’observer ces fameux oiseaux andins. On peut ainsi prendre le bus de 7h, y descendre et récupérer celui de 9h pour rentrer à Arequipa. Seulement voilà, ici, vous êtes sûr et certains de vous faire contrôler et de payer votre ticket pour le canyon. Si vous l’avez déjà payé autant le faire, mais pour le coup, y ayant échappé, on trouvait que 70 NS/pers juste pour voir des condors ça faisait un peu cher… Surtout qu’en ayant discuté avec des habitants de Cabanaconde, nous avions appris plus tôt qu’il y avait moins d’une chance sur deux d’en voir… Ça reste des animaux sauvages après tout. Nous avons donc décidé de rester dans le bus et de repartir pour Arequipa. Pour vous donner un petit aperçu tout de même, voilà quelques photos qu’avait pris Adeline trois ans plus tôt au même endroit.

Cruz del Condor Canyon del colca Pérou

Cruz del condor canyon del colca Pérou

Cruz del condor Canyon del colca Pérou cruz del condor Pérou

De retour à Arequipa juste pour l’après-midi

Sur le chemin du retour, nous profitons pleinement des paysages que nous traversons. Les couleurs sont vraiment dingues et on a même pu observer quelques volcans lorsque le bus a fait un court arrêt au mirador des volcans.

Direction le canyon del colca Pérou

 Volcan sur la route du canyon del colca

Une fois de retour à Arequipa, nous prenons nos tickets de bus vers Cusco pour le soir même. On retourne ensuite en ville pour y passer une dernière après midi que nous mettons à profit pour reprendre une bonne grosse glace au fromage dans le marché :) . Après ça, on récupère nos sacs restés à l’auberge et nous repartons vers la gare pour la suite de nos adventures !!!

Infos pratiques pour vous futurs voyageurs ;)

Hébergements :

  • Arequipa 

Nom : Santa Catalina Hostal

Prix : 40 NS la chambre triple

Sanitaires : Communs, eau chaude

Cuisine : Oui

Wifi : Oui, mais aléatoire.

Salle commune: Oui

 Auberge santa catalina Arequipa Chambre Santa catalina Aréquipa
  • Cabanaconde 

Nom : Villa Pastor

Où: sur la place des armes

Prix : 30 NS la chambre double

Sanitaires : Toilettes dans la chambre, douches communes. Eau chaude.

Cuisine : Oui

Wifi : Oui, mais faible

 Hostal Cabanaconde Pérou  hostal Cabanaconde Pérou
  • Lluahar 

Nom : Lluahar Lodge

Prix : 30 NS la chambre double (cabane) après négociations comprenant l’accès aux sources d’eau chaude.

Il est possible de camper près des sources chaudes pour 10 NS/pers

Sanitaires : Communs, eau froide

Cuisine : Non.

Dîner : 10 NS mais les portions ne sont pas généreuses.

Ils font aussi Almuerzo pour 10 NS et p’tit dej’ pour 8 NS mais nous ne les avons pas pris ayant nos provisions sur nous.

Wifi : Non

Llahuar Lodhe canyon del colca  llahuar canyon del colca Pérou
llahuar Canyon del colca Pérou  llahuar Canyon del Colca

Transports :

Bus Nazca – Arequipa : 50 NS/pers pour 10h de trajet avec la compagnie Civa

Bus Arequipa – Cabanaconde : 17 NS/pers pour 6h de bus départ à 9h30 avec la compagnie